En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan, le Barça et les pigeons

Cette semaine, Zlatan a beaucoup regardé la télé, a accueilli avec surprise l’annulation de sa suspension et s’est renseigné sur les pigeons qui souillent le Parc des Princes. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal,

Je suis vraiment dégouté. Ces couillons de l’UEFA ont réduit ma peine. Je devais être suspendu pour le match aller contre le Barça, mardi soir. Et finalement, messieurs les hautes autorités ont décidé que Zlatan pouvait jouer. C’est quoi leur truc, c’est à la carte ? J’imagine déjà leurs délibérations…
« Allez deux matchs pour lui, oh non, un seul il a été gentil, non deux, oh et puis allez, un seul, parce que sa victime était une putain de fajitas. » N’importe quoi. Bref, voilà qui ne m’arrange pas le moins du monde. Je n’avais pas du tout prévu de jouer contre les nabots catalans. J’imaginais plutôt ma soirée dans un petit restaurant parisien, avec Helena, les gosses à la maison avec la nounou, et une brève apparition au Parc des Princes en fin de soirée, pour que tous ces idiots de journalistes puissent dire : « Zlatan est impliqué, il est venu supporter son équipe. » Tu parles, Zlatan s’en tape. Si Zlatan ne joue pas, Zlatan ne regarde même pas un match du PSG. Je n’ai pas envie de m’emmerder pendant 90 minutes.

Mais bon, je serai donc obligé d’être là mardi soir. Ce qui me fait rire, ce sont les réactions autour de ça.
« Avec Zlatan, cela change tout. » Ah bon, sans déconner ? Les mecs sont de fins analystes, hein. Oui, évidemment que cela change tout d’avoir Zlatan. Vous voulez vraiment que l’on calcule le nombre de points du PSG en Serie 1 sans les 25 buts de Zlatan ? C’est sûr qu’avec 20 points en moins au compteur, Leonardo ferait moins le mariole sur les plateaux télévisés à demander en mariage sa blonde. Non, mais il est sérieux ? La seule chose que Zlatan pourrait demander à sa femme en direct, ce serait d’aller s’occuper de ses casseroles. N’est-ce pas, Bernard Lacombe ? Quel tocard, celui-là ! Et tout pour défendre Benzema. Mais il joue encore, Benzema ? Non parce que, à chaque fois que je regarde les résultats du Real Madrid ou de la France, je ne vois jamais son nom sur le tableau des buteurs, j’imagine qu’il doit être blessé.

Tiens, en parlant de la France, j’ai regardé le match face à l’Espagne, puisque Zlatan avait décidé que la Suède ne jouerait pas de match de qualification cette semaine. J’ai particulièrement aimé la prestation de Jallet. On aurait dit un junior qu’on avait intégré à l’équipe première pour faire le nombre. Du coup, tous les Espagnols jouaient de son côté pour se créer des occasions. Et tiens que je te dribble, et tiens que je te mets une passe dans le dos. J’ai eu mal pour lui, même si, finalement, il vit la même chose tous les jours à l’entraînement du PSG. Sauf qu’au PSG, il peut se mettre un petit verre de cognac pour oublier tout ça. Là, Deschamps lui avait interdit car apparemment, le cognac ronge les dents. Deschamps en sait quelque chose, monsieur
« bientôt, mes mini-chicots disparaîtront définitivement derrière mes lèvres » .

Ah, au fait, tu ne connais pas la meilleure de la semaine ? Il y a des pigeons qui pourrissent la pelouse du Parc des Princes Al Thani et qui envoient leurs fientes sur les gradins. Du coup, tu sais comment le PSG va les chasser ? En faisant venir des petits aigles, qui vont voler au-dessus du stade pour les effrayer. Non, mais n’importe quoi ! Le Moyen-Age, bordel ! Et puis après, les aigles vont tuer un chien qui traînait autour du stade, et on va devoir faire revenir Nene pour effrayer les aigles. Et après, on va devoir faire appel à Zlatan pour effrayer Nene et le renvoyer au Qatar purger sa suspension. Tout ça à cause de pigeons ! Ils n’ont qu’à demander à Bernard Lacombe, il aura certainement une solution plus économique et radicale à base de casseroles. Je l’ai déjà dit, que c’était un tocard ?

Allez, je vais te laisser, cher journal. Je dois aller affronter Montpellier. Mais si, tu sais, Montpellier. L’équipe qui a été championne de France l’an dernier, devant le PSG. Le beau jeu, la gnaque de son entraîneur dont Zlatan ne connaît pas le nom, la crête de son gros président dont Zlatan ne connaît pas le nom. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, Montpellier va se prendre une dérouillée, avec deux buts de Zlatan, et va continuer à faire la cour à Maradona. S’ils veulent vraiment le faire venir, Zlatan a peut-être une petite idée de ce qui pourrait le convaincre. Indice : c’est blanc, et ce n’est pas de la neige. Allez, à bientôt.

Z.


NB : Jolie chute, monsieur Posh. Cela t’apprendre à faire le guignol en gilet de costume et en chaussures vernies sur un terrain glissant. La prochaine fois que tu vas faire le pitre en Chine, mets-toi juste en slip Armani, il y aura moins de risques de glissade.

PS : Une photo-souvenir de Jallet en pleine imitation du sourcil de Carlo. Franchement, pas mal du tout, on sent qu’il l’a observé pendant des heures avec les yeux de l’amour. Et l’imitation de la cuisse de Caucaunibuca, pas mal non plus. Mais cela aurait été plus judicieux d’imiter le marquage de Nesta, hein Christophe ?



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas vraiment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9