1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique-Suède

Zlatan et la Suède, chronique d’un déZamour

Zlatan en équipe nationale, c'est terminé. Sa retraite signe le départ du plus gros râleur de la dernière décennie de la sélection suédoise, mais aussi de celui qui aura sans cesse tenté de la tirer vers le haut. Une histoire de « je t'aime, moi non plus » chronique, débutée il y a 15 ans déjà, face aux îles Féroé. À l'heure du bilan, qu'est-ce que l'on retiendra ? Des buts, bien sûr, et des coups de sang.

Modififié
315 37
Ses coups de gueule, c’est fini. Sa manière de râler sans vraiment le dire sur la faiblesse de ses coéquipiers, c’est fini. Son maillot jaune sur les épaules et la croix juste au-dessus du cœur, c’est fini. L’annonce est tombée en conférence de presse ce mardi après-midi, presque simplement, pour une fois : l’Euro français sera le dernier défi de Zlatan Ibrahimović avec la sélection suédoise, avec comme ultime combat un match de poules face à la Belgique qui sent très fort le K.O technique. Ironie de l’histoire, alors que le bonhomme était ouvertement lancé à la chasse au record de buts de Michel Platini dans la compétition - 9 buts -, cette annonce sera peut-être la seule chose que l’on retiendra de la Suède dans cet Euro. Ça, et son abyssale faiblesse offensive. Comme on dit dans les bouquins, c’est finalement l’histoire d’un homme qui avait commencé par choisir la Bosnie-Herzégovine comme nation d’accueil avant qu’on ne lui en ferme la porte, obligé de se rabattre sur la nationalité du pays qui l’a vu grandir. Et d’en devenir le héros maléfique. Ce méchant auquel on s’attache parce qu’il est plus fort, qu’il voit plus loin, qu’il saute plus haut. De ce chasseur de têtes que l’on aime même quand parfois... il tire du mauvais côté.

John Guidetti, let the music play

Des coups d’éclat et des déclas


On l’avait souvent senti grognon, le Z. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, c’est d’ailleurs la seconde fois qu’Ibrahimović prend sa retraite internationale. Le premier éclair était tombé en 2008, sur un coup de gueule, après avoir été exclu de l’équipe par Lars Lagerbäck. Le sélectionneur ne lui avait pas pardonné une sortie en boîte deux jours avant un match qualificatif pour l’Euro 2008 et, comme un enfant pris la main dans le bol de bonbons, le joueur de l’Inter avait fait la gueule. Quatre matchs sans jouer avant de revenir sur sa décision de disputer l’Euro 2008, au cours duquel il marquera deux des trois buts de la Suède, éliminée au premier tour. À l’heure de faire le bilan, on retiendra donc cela : plusieurs avertissements pour dire qu’il en avait ras-le-bol, en 2010 et 2012, mais une présence quasi sans failles. On se souviendra aussi de ce retourné acrobatique dantesque un soir de novembre 2012 loin devant Joe Hart, récompensé d'un prix Puskás dans la foulée. Le premier but dans la toute nouvelle Friends Arena, plus grand stade des pays nordiques.

Youtube

« La pression est sur moi, elle l’a toujours été. Je sais la gérer. J’ai beaucoup de responsabilités. Beaucoup de mes coéquipiers m’ont vu comme leur idole quand ils étaient plus jeunes. Je dois les mettre en confiance » , avait-il affirmé en juin dernier à Téléfoot. Oui, Zlatan s’est souvent vu beau. Mais avec la Suède, il l’aura souvent été. Comme une jeune pulpeuse de 18 ans dans un concours de mini-miss où les chorégraphies sont souvent préparées par les parents, lui aura été le seul Suédois des quinze dernières années à réellement se distinguer au niveau international. Zéro but en cinq matchs de Coupe du monde (2002 et 2006), certes, mais 6 buts en 10 matchs de phases finales d’Euro, et une place dans l’équipe type de la compétition en 2012. Fidèle à sa légende, il aura souvent brillé en qualifications - meilleur buteur des qualifs à la Coupe du monde 2006 - sans parvenir à hisser son pays aux matchs éliminatoires comme d’autres avant lui.

« Finir sur une déception ? Ça… jamais »


L’histoire avait commencé le 31 janvier 2001 face aux îles Féroé, avant d’être remplaçant en 2002, puis associé à Henrik Larsson en 2004, date du début de son règne. Et l’histoire se terminera selon toute vraisemblance le 22 juin 2016, sans aucun titre collectif, même pas une sortie de poules. Pré-sélectionné par Håkan Ericson pour les Jeux olympiques 2016 à Rio, le joueur avait à l’époque décidé « d’attendre l’Euro » pour prendre une décision quant à sa participation. Les idées devaient pourtant être déjà claires à l’époque, mais comme à l’heure de son départ du PSG, il avait laissé durer le suspense. Jusqu’au dernier match, comme pour amplifier l’hommage. Cet après-midi en conférence de presse, le Z l’a réaffirmé : « Ou que j’aille, j’amènerai le drapeau suédois avec moi. Il n’y a donc pas de déception, seulement de la fierté et de la gratitude. » Et d’enchaîner : « Espérons que cet Euro durera le plus longtemps possible pour la Suède. Car finir sur une déception, ça… jamais. » De quoi se mettre une belle pression sur les épaules alors que la Suède n’a toujours pas cadré un tir dans la compétition. La pression du résultat, le maillot jaune et la croix sur le cœur, une dernière fois.



Par Theo Denmat
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Dans le top 10 des buts les plus fous que j'ai pu voir, il doit quand même y en avoir 5 de Zlatan (bon, et un de Coridon, certes…).

Quel joueur ! Chapeau l'artiste, et je te souhaite vraiment de quitter la sélection sur un match d'anthologie.
Note : 1
Finir meilleur buteur de la sélection suédoise, c'est pas rien quand même je trouve. Un joueur aussi talentueux soit-il ne gagne pas toujours un match à lui tout seul (cf. Giggs, Litmanen, Shevchenko...), surtout quand il évolue dans une sélection tout juste correcte.
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par pushkine
Dans le top 10 des buts les plus fous que j'ai pu voir, il doit quand même y en avoir 5 de Zlatan (bon, et un de Coridon, certes…).

Quel joueur ! Chapeau l'artiste, et je te souhaite vraiment de quitter la sélection sur un match d'anthologie.


http://sport.gentside.com/ballon-d-or/p … 42593.html

restera le plus WTF ... surtout car UNIQUE.
(ses talonnades sur corner, on en compte pas mal quand même)
Frenchies Niveau : CFA
le Z je l'ai jamais considéré comme étant "parmi les meilleurs", car tout le long de sa carrière, il a continuellement toujours loupé les matchs où il y avait le PLUS d'enjeu... certes.

mais concrètement on parle pratiquement que d'un match sur 40 en moyenne !
et faut reconnaitre que sur les 39 autres, il a tellement vendu de rêve à ses différents publics (ajax/milan/paris) ... qu'il mérite le respect.

et même si c'est un gros con d'égocentrique (le truc le moins nécessaire au monde, bien que pas considérer comme un défaut par tout le monde -_-)

l'arrogance n'est pas excusable, même quand elle est assumée !
surtout dans un sport où quoi qu'on "fantasme" aucun joueur est indépendant de son équipe, jamais.
(tu peux être un buteur comme Maradona, Pelé ... si ton équipe prend 7 pions comme le brésil 2014, tu ne peux pas gagner)

Ibra n'a pratiquement rien fait comparer à un Busquets par exemple ... alors chacun son rôle
mais le point commun reste de "mériter de faire partie du groupe qui gagne".

ce que je vois sur le Z à ce propos, c'est que dans sa carrière il n'aura pas été des équipes qui sont allés au bout.
et donc n'aura pas mérité complétement mériter, de faire toute sa carrière dans une équipe qui en est capable...
hors ça, ça se mérite

et c'est d'ailleurs l'immense mérite qu'à Benzema par exemple ... si depuis 2009, il a certes attendu 5 ans, d'avoir toujours été là au moment "où" c'est pas un mince exploit !

hors les équipes du Z, on très souvent gagner après qu'il soit parti.
difficile de ne pas y voir une cause à effet !!

enfin j'ai conscience que le sujet ici c'est en jaune et bleu
et pas toute sa carrière de joueur, certes.

Si il gagne la C1 l'année prochaine avec united et le mou
il me fera mentir ... au fond je lui souhaite même hein (pas au mou cependant ^^) !!
A la différence d'un Litmanen ou d'un Weah, qui ont porté des sélections sans passé footballistique notoire, Zlatan a joué pour une sélection qui a un passé :

vice championne du monde en 1958, 3ème de la CM en 1950 et 1994, 4ème en 1938.
demi-finaliste de l'Euro en 1992.

en revanche, avec Zlatan, la sélection suédoise n'a jamais réussi aucune performance notoire... (un peu comme pour sa carrière en club...).
Frenchies Niveau : CFA
(désolé, me suis pas bien relu... site de merde sans éditeur sans déconner)
abistodenas Niveau : DHR
Message posté par benarrivo
A la différence d'un Litmanen ou d'un Weah, qui ont porté des sélections sans passé footballistique notoire, Zlatan a joué pour une sélection qui a un passé :

vice championne du monde en 1958, 3ème de la CM en 1950 et 1994, 4ème en 1938.
demi-finaliste de l'Euro en 1992.

en revanche, avec Zlatan, la sélection suédoise n'a jamais réussi aucune performance notoire... (un peu comme pour sa carrière en club...).


tu parles d'une histoire ...
bachounet Niveau : CFA2
Message posté par Frenchies

Si il gagne la C1 l'année prochaine avec united et le mou
il me fera mentir ... au fond je lui souhaite même hein (pas au mou cependant ^^) !!


Petit erreur pas très grave, mais pas de MU en C1 l'an prochain...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Ce que je retiens de Zlatan avec la Suède, c'est avant tout son but dingue contre l'Italie, en aile de pigeon/talonnade qui avait lobé Buffon, j'étais ébahi devant ma télé quand il a réalisé cette merveille!
Message posté par Danse, biatch!
Ce que je retiens de Zlatan avec la Suède, c'est avant tout son but dingue contre l'Italie, en aile de pigeon/talonnade qui avait lobé Buffon, j'étais ébahi devant ma télé quand il a réalisé cette merveille!


Et moi son retourné face à l'Angleterre - techniquement moins difficile mais à ce point non-conventionnel..

On a l'embarras du choix..

NB : l'avenir de la Suède me paraît très sombre..
Message posté par bachounet
Petit erreur pas très grave, mais pas de MU en C1 l'an prochain...


Au moins on ne pourra pas dire que MU s'est fait éliminer à cause de Zlatan :)
Message posté par Bota67
Et moi son retourné face à l'Angleterre - techniquement moins difficile mais à ce point non-conventionnel..

On a l'embarras du choix..

NB : l'avenir de la Suède me paraît très sombre..


Je le trouve parfaitement conventionnel au contraire, c'est le geste le plus logique a réaliser dans cette position (dos au but, ballon en l'air, gardien sorti loin du but).
Message posté par abistodenas
tu parles d'une histoire ...


Aller 3 fois dans le dernier carré de la CDM, avant 98, c'était mieux que la France tu sais.

Les clubs Suédois comptent également deux coupes d'europe, et une finale de C1.
bachounet Niveau : CFA2
Message posté par sissa
Aller 3 fois dans le dernier carré de la CDM, avant 98, c'était mieux que la France tu sais.



La France dans le dernier carré de la CDM avant 1998 : 1958, 1982, 1986.

Ben match nul du coup...
josip-illicite Niveau : DHR
Je pense que Zlatan a mis nombres de merveilles dans sa carrière (d'ailleurs, et là ça n'engage que moi, je pense qu'il est le joueur qui a le plus beau top 50 buts de l'histoire), mais en toute impartialité, son but face à l'Angleterre est le plus grand.
C'est simple, il est le seul type dans toute l'histoire du foot à pouvoir planter un truc pareil.

Déjà, car il faut être d'une souplesse inouïe, en plus d'avoir une détente sacrément impressionnante, et une grande taille.
La balle, il la prend à bien 3 mètres de haut, du pied, en extension...

En plus de ça, il a fallu taper très fort dans la balle. Parce qu'il est quand même à bien 30-35 mètres des cages. Et parce qu'il y a des anglais qui sont en position de la sauver.
Amusez vous à mettre un retourné de 35 mètres, sans obstacles ni gardien, vous verrez à quel point la balle rentrera lentement.
Lui a justement réussi à en faire une frappe puissante.

Tout ça pour dire que le combo "réaliser un geste en soi quasiment impossible (car nécessite une agilité et une envergure incroyables) tout en y mettant une puissance assez énorme", je vois pas quel joueur a/a eu les capacités techniques ET physiques pour le faire.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
315 37