En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan et "l'arnaque-vezzi"

Cette semaine, Zlatan est allé faire 1-1 au Camp Nou, a pesté contre Lavezzi, a eu envie de mettre une tarte à Jordi Alba et a donné une grande interview à CNN. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal,

Je suis fatigué. Nous sommes rentrés hier de Barcelone et, autant te le dire, je n’ai absolument aucune envie d’aller jouer à Troyes demain. Sérieusement, du Camp Nou au stade de l’Aube, c’est trop dur. Zlatan veut bien accepter beaucoup de choses, mais là, non. Surtout que nos esprits sont encore en Catalogne. Je sais que je me répète chaque semaine, cher journal, mais quelle équipe de rigolos, ce Barça. Tu sais ce qu’on dirait ? On dirait un groupe de petits caïds dans les quartiers chauds de Malmö, en bas des immeubles, qui ne font peur à personne, et qui menacent toujours de
« ramener leur grand frère » . Ouais, sauf que là, le grand frère en question, il mesure 1m30, il a un double menton, et il se ronge les ongles comme un autiste. Sérieusement, vous l’avez vu, Simplet, sur son banc de touche ? Je le regardais, de temps en temps, il me faisait presque de la peine. Je pense qu’il était tellement stressé qu’il aurait pu mettre une droite à n’importe qui à tout moment. Même à Abidal, et dans le ventre, tiens. D’ailleurs, s’il pouvait en décoller une à Jordi Alba, un de ces quatre, je pense qu’il se ferait le porte-drapeau de millions de personnes. Quelle tête de con celui-là, bordel.

Pour en revenir au match, le PSG est éliminé sans avoir perdu. Apparemment, Zlatan a encore fait un mauvais match, puisqu’il a seulement délivré une passe décisive. C’est sûr que Ké Baneau aurait certainement fait mieux. Ah, au fait, il va vraiment falloir que l’on arrête avec Lavezzi. Larnaquevezzi. Le mec se gonfle à l’hélium avant chaque match, du coup, pendant les 10 premières minutes, il court plus vite que Bip-Bip, il a la voix de Mickey, et après, plus rien. Mais alors plus rien du tout. Et puis c’est quoi cette efficacité devant le but ? En fait, j’ai compris : chaque tatouage qu’il a sur le corps correspond à une occasion de but ratée. Normal qu’il n’ait bientôt plus de place sur la peau. A ce stade-là, ce n’est plus un croqueur, c’est un aspirateur. Je crois vraiment que le grand Prince du Qatar s’est fait arnaquer. Il y avait trois bons attaquants à Naples, et lui, il a pris le mauvais. En même temps, entre un mec qui a les plus grandes gencives de l’histoire, un autre qui a un appareil dentaire, et un barbu tatoué, je comprends qu’il se soit laissé avoir.

Bon, à part ça, j’ai vu cette semaine que l’on m’avait prêté une histoire d’amour avec Sylvie van der Vaart. C’est sérieux, ça ? Vous pensez vraiment que Zlatan va s’abaisser à flirter avec l’ex d’un joueur de Hambourg ? Si je dois tromper Helena, je préfère encore me taper Shakira. Ou la meuf de Jordi Alba, tiens, ça lui fera les pieds. J’ai déjà dit qu’il avait une tête de con, celui-là ? En parlant de tête de con, Chanteaume, un grand fan de télévision, m’a montré qu’un journal français nommé Télé-Loisirs allait lancer une version animée en motion-capture de Zlatan. Non mais c’est quoi l’idée, c’est de faire le plus grand nombre de marionnettes possible de Zlatan ? A ce rythme-là, Zlatan va se retrouver au Muppet Show, au théâtre de Guignol, ou à la Commanderie. Au moins, la marionnette de Zlatan sera toujours assurée d’être plus grande que Valbuena, c’est déjà ça. Et moins bête que Jordan Ayew.

Sinon, j’ai également donné une longue interview à la chaîne CNN. L’occasion de me confier, de livrer mes états d’âme et de raconter quelques conneries pour alimenter la presse. J’ai raconté qu’à Paris, tout le monde me poursuit en scooter et que je n’ose même pas marcher dans la rue. Et ils m’ont cru, les tocards. La vérité, c’est que ce ne sont pas les scooters qui poursuivent Zlatan, c’est Zlatan qui poursuit les scooters. Et pas les petits scooters 50 cc, hein, les grosses cylindrés. Aussi gros que son majestueux melon. Allez, je te laisse. Je vais aller réfléchir à une solution pour éviter le déplacement à Troyes. Je suis vraiment bête, j’aurais dû me faire exclure la semaine dernière à Rennes. Des crampons dans le ventre de Pajot, comme ça, juste pour le plaisir. A bientôt.

Z.

NB : C'est décidément la semaine des révélations. Après Cahuzac, voilà le grand rabbin de France qui s'auto-accuse de plagiat. Allez, Fuentes, à toi de cracher le morceau.


PS : Tu vois, Mathieu, ce n’est pas si compliqué de faire une glissade sur les genoux sans se rétamer comme un pantin désarticulé. Par contre, Barton avait raison : mon nez est tellement grand que son ombre donne l’impression que j’ai les mêmes dents que Vanessa Paradis.



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas vraiment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Bielsa était présent pour les adieux de Pablo Aimar
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51