En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan en visite à Doha

Cette semaine, Zlatan a marqué contre Brest, a écouté les déclarations de Léo Beenhakker, a attendu l'arrivée de Lucas Moura et a préparé son voyage à Doha. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal,

Je t’écris depuis l’avion qui me mène à Doha, au Katard, où je vais réaliser un stage de quelques jours avec le PSG. Je n’aime pas ce terme, d’ailleurs. Zlatan ne fait pas de stage, jamais. Arsène Wenger peut en témoigner. Zlatan est au-dessus des stages et des stagiaires, surtout les stagiaires du PSG, tu sais, ceux qui gueulent parce qu’ils gagnent 2500 fois moins que Zlatan. Bref, ici, à Doha, il fait beau et chaud. C’est autre chose que Paris, et aussi que Malmö, où j’ai passé les fêtes de fin d’année en famille. Par contre, il faudra m’expliquer pourquoi, ici, tout le monde met des bandelettes sur la tête. Ils ont volé l’idée à Maoulida ou quoi ? Non mais franchement, tu imagines Zlatan avec des bandelettes sur le crâne ? Je ressemblerais à la Joconde, et mon gros Mino Raiola viendrait encore faire des comparaisons foireuses. Je préfère garder ma casquette. Au moins, personne ne vient me comparer à Fifty Cent.

Bon, à part ça, je suis champion d’automne, cher journal. Tu sais, le seul trophée auquel on a donné un nom alors qu’il ne sert à rien et qu’il n’existe même pas. Ah non, il y a aussi la Ligue Europa, j’ai failli l’oublier. Pour le dernier match de l’année 2012, à Brest, Zlatan a encore marqué un but. Cela fait donc 18 lors de cette pré-saison. Je suis satisfait, même si j’imagine que cela sera plus dur de marquer des buts lorsque nous allons enfin rencontrer les vraies équipes de Serie 1, et non plus les équipes réserves. Ah, tiens, demain, nous devons accueillir ici le petit Portugais, là, Lucas Moura. Déjà, il faudrait savoir. Un coup, le mec s’appelle Lucas Silva, un coup c’est Lucas Moura. Est-ce que Zlatan s’appelle un coup Ibrahimović et un coup Azinović ? Non. J’imagine que c’est encore une otarie qui est plus doué pour jongler avec son nez que pour faire des passes. Pas besoin, on a déjà ça en stock à la maison. N’est-ce pas Jérémy ?

Ce qui est bien, pendant les vacances, c’est que comme il n’y a pas de football – je considère que la Premier League n’est pas du football, on parlera de football quand ils auront des gardiens et des défenses – les gens font des déclarations. Et de qui ils parlent ? De Zlatan. C’est la nature humaine : on parle de ce qui nous fascine. Leo Beenhakker, que j’ai connu à l’Ajax, a affirmé que dès mes débuts, j’étais
« un sale enfoiré, dans le vestiaire, à l’entraînement, sur le terrain » . Il a raison. Mais Zlatan a une question. Vaut-il mieux être un enfoiré qui gagne des trophées tous les ans, ou être un vieux Krisprolls qui n’a plus rien gagné depuis 1999 ? En fait, ce n’est pas Léo Beenhakker, mais Léo Has-Been Hakker. Tocard, va !

Bon, à part ça, Nene n’a toujours pas trouvé de nouveau club. Il est même venu avec nous, à Doha. Tu verrais ses yeux. On dirait un enfant qui n’a trouvé aucun cadeau sous le sapin à Noël. D’ailleurs, je suis sûr que pour Noël, sa femme lui a offert les nouveaux écarteurs de narines nouvelle génération, ceux qui s’écartent tout seuls selon la température ambiante. Un truc dernier cri. Avec ça, il va pouvoir crâner dans son nouveau club. J’espère vraiment qu’il va en trouver un. Il me fait de la peine, surtout quand je le vois s’entraîner à tirer les coups francs. Il me regarde, je le regarde, et il lit dans mes yeux :
« Tu sais très bien que les seuls coups francs que tu tireras, c’est en jouant à la Playstation. Et encore, je suis sûr que tu les tireras avec Zlatan. » Le pauvre.

Bon, je vais te laisser. Ce n’est pas tout, mais je dois aller m’entraîner dur pour être au maximum de ma forme pour notre match amical contre Lekhwiya. Je plaisante, je vais aller me dorer la pilule sur la plage. Et je vais ramener avec moi Christophe Jallet, marre qu'il soit aussi pâle. Par contre, indice 60 pour lui, sinon il risque de ressembler à Sir Alex. Un poivrot avec des joues rouges. À bientôt.

Z.


NB :
« Zlataner » dans le dictionnaire suédois, putain ! À ce stade-là, dans dix ans, les manuels d’histoire diront que Zlatan a inventé les drakkars, a gagné la guerre de Kalmar, a dirigé l’Empire suédois et a inauguré le premier magasin Ikea.

PS : C’est tout de même dingue de se dire que, même dans cette position compromettante, Zlatan reste plus grand que Valbuena. Par contre, ne te méprend pas, cher journal, ma main gauche n’avait absolument aucune intention mal placée. Même si la tête de Bernard semble dire le contraire.



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas tant que ça.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 12 heures 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 il y a 3 heures Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 41 il y a 13 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
il y a 8 heures Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 16
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8 Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12