En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan, en vert et contre tous

Cette semaine, Zlatan a marqué une Panenka contre Saint-Étienne, a donné son maillot à Mollo, a préparé son match contre l'Irlande et écouté les sirènes en provenance d'Italie. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Cher journal,

Je me trouve actuellement à Solna, à quelques kilomètres de Stockholm. J’avais oublié à quel point on se pelait le nez à cette époque de l’année en Suède. Ce soir, nous jouons contre les rouquins d’Irlande pour les qualifications à la Coupe du Monde. La mëtéö suédoise prévoit -7 °C au coup d’envoi. Mais bon, même s’il faisait -30°C, la pelouse serait tout de même en meilleur état que celle de Saintétienne. Quel merdier, sérieusement. Les mecs veulent aller en Coupe d’Europe avec ça ? Sincèrement, même dans le bac à sable du jardin d’enfants de Malmö, le sol était en meilleur état. N’importe quoi. Tu m’étonnes qu’ils gagnent leurs matches à domicile, s’ils ne préviennent pas les adversaires qu’il faut venir avec des chaussures de tracking, des bâtons de randonnée, et des chaînes à neige…

Pour revenir sur le match en lui-même, Zlatan a marqué un but, comme à chaque match de Serie 1. L’arbitre, que j’ai confondu pendant toute la rencontre avec le facteur, a voulu tromper Zlatan en lui faisant retirer son pénalty. Du coup, j’ai regardé Ruffier, et j’ai repensé au tatouage à l’encre de crampon que je lui avais fait au match aller. Je me suis dit qu’il méritait un petit cadeau en guise de pardon. Zlatan lui a donc offert une Panenka. Et une belle, hein. J’espère que Landreau et Maicosuel auront apprécié. Je crois que finalement, le PSG a fait 2-2. Mais je n’en suis pas bien sûr, car Zlatan a arrêté de jouer à 2-0, il en avait ras-le-bol de ce terrain boueux. Zlatan n'aime pas salir ses chaussures. J’ai juste assisté à l’attentat de Marlon Brandao sur Thiago Silva. Attendez, il est sérieux le mec ? Bah putain, s’il s’y prend aussi délicatement avec les jeunes filles, tu m’étonnes qu’après, on l’accuse de viol, ce tocard. Qu’il ne vienne pas me voir pour me faire son
« j’ai pas touchéo » , là, parce que je peux te dire que Zlatan ne va pas hésiter à le toucher, là où ça fait mal. Et ce sera du touchéo couléo.

Ah oui, à la fin de la rencontre, je me suis expliqué avec les arbitres, puis quelqu’un est venu me demander mon maillot. Tout le monde a dit que j’avais confondu cette personne avec un ramasseur de balles. Zlatan n’est pas débile, il sait très bien qu’il s’agissait de Molleau. Mais j’avais deux options pour l’humilier. Soit me tourner vers lui et lui dire :
« eh ho, vas-y mollo quand tu viens me lécher les bottes » . Soit l’ignorer et lui donner mon maillot sans même le regarder. J’ai choisi la deuxième option, car Zlatan n’adresse pas la parole à ceux qui se posent un balai brosse sur le crâne. Voilà pourquoi cela ne pourrait jamais coller, entre Zlatan et Embaille Niang. Ni entre Zlatan et El Shaarawy. Ni entre Zlatan et Messi. Mais ça, c’est pour d’autres raisons. Des raisons hormonales.

A part ça, je vois qu’en ce moment, c’est la mode de se faire de l‘argent sur mon dos. Après les t-shirts avec le nez de Zlatan, la prochaine bonne idée, c’est un dessinateur français qui va sortir une BD sur Zlatan. Original, dis donc. J’espère qu’il ne va pas vouloir raconter tous les matches et tous les buts du PSG en bande dessinée. Parce que sinon, il va devoir faire 25 fois le même dessin. C’est sûr que ce serait plus complexe de faire une BD sur Gaméreau. Gaméreau sur le banc, Gaméreau s’échauffe, Gaméreau court à côté du terrain, Gaméreau remet sa parka, Gaméreau fait semblant d'être encore un joueur important. Chaque match, une histoire différente. Mais une histoire sacrément chiante, par contre.

Ah, j’oubliais. J’ai encore vu cette semaine que Nedved faisait le forcing pour me faire revenir à la Juventus. Zlatan n’est pas dupe, il a parfaitement compris le stratagème. Je sais très bien que ce n’est pas Nedved, mais bien une manigance de Loran Deutsch pour m’enrôler pour son prochain film. Encore un truc sur le métro parisien, certainement. Putain de sosie. Allez, je te laisse, je dois aller fesser les Irlandais. Autant te dire que Zlatan ne connaît pas le moindre joueur de leur équipe. A part Tony Cascarino, peut-être. A bientôt.

Z.


NB : J’ai vu que Nenê avait frappé un joueur dans son équipe de nullos au Qatar. Je sais très bien pourquoi. Quelqu’un lui avait volé son écarteur de narines pour s’en servir de pince pour les cheveux. Il est susceptible sur ce genre de chose, le petit.

PS : Une photo-souvenir de monsieur Posh en train de m’expliquer quel slip choisir selon la température extérieure. Tout ça pendant qu’un sniper déguisé en ramasseur de balles est tranquillement en train de nous mettre en joue avec son Winchester. Des fous, ces Saintétiennois.



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas vraiment.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 2 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 13
il y a 4 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 25 il y a 6 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 70
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59