En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan, des envies d'ailleurs

Cette semaine, Zlatan s'est fait chier à Reims, s'est fait chier devant PSG-Valence et a rigolé devant Manchester United-Real Madrid. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
Cher journal,

Je n’ai pas trop le moral cette semaine. Je crois que je suis atteint de xaviergravelainite : j’ai toujours envie d’aller voir ailleurs. Juventus, Bayern, Chelsea, n'importe où. Oui, Paris me lasse déjà, cher journal. Allez jouer à Marcel Picot ou Auguste Delaune, c’est drôle cinq minutes, mais Zlatan se sent plus à l’aise à San Siro ou à Santiago Bernabeu. Tiens, la semaine dernière, Zlatan s’est retrouvé à Reims. Sincèrement, le seul mec que je connaissais dans cette équipe, c’est Diego. Il a quand même vachement changé, depuis l’époque du Werder Brême. Moins gros. Ah si, j’avais déjà entendu parlé de Fofana, aussi. Apparemment, un nom qui n’a pas très bonne réputation en France, hein. Bref, j’ai vraiment eu l’impression de disputer un match de charité paumé au fin fond de la Suède. Et encore, lors des matches de charité, il y a des buffets à volonté. Là, la seule chose qu’il y avait à volonté, c’était le marquage foireux d’Alex. Au moins, lui est déjà prêt pour les matches de charité : il campe parfaitement le rôle d’ancienne gloire qui vient participer au match pour venir gratter une petite enveloppe. Ou deux-trois sandwichs au lard fumé, au choix.

Après ce match de merde, Leonardo a fait sa belle en venant déclarer que le PSG n’avait pas été construit pour ce genre de matches. Sincèrement, Leo, personne n’est fait pour ce genre de matches. Peut-être que toi, qui a joué dans des trous pourris au Japon, ça ne te choque pas, mais personne n’a envie de se retrouver face à Odaïr Fortes ou Kritchoviaque. Bref, je ne préfère même pas me souvenir du score, cela me déprime encore plus. Après ça, je suis donc rentré à Paris. Il y a eu quelques rayons de soleil, cela a égayé mon début de semaine. Mais comme j’ai reçu deux matches de suspension à cause de la pleureuse mexicaine, je n’ai pas pu préparer ni disputer le match de Ligue des Champions contre Valence. En même temps, Valence, c’est quoi cette équipe ? Les types se sont constitués une team de chanteurs de variétés, avec Michel Jonas, Jérémy Mireille Mathieu et Victor Olivia Ruiz. Comment tu veux gagner avec ça ? Pourquoi pas Patrick Sebastien sur le banc tant qu’on y est ? Ah ça, maintenant qu’ils sont éliminés, ils auraient eu tout le temps pour faire "tourner les serviettes". Tocards d’Espagnols.

A part ça, j’ai assisté au match entre Manchester United et le Real Madrid. Zlatan a bien rigolé quand il a vu que le poivrot avait gueulé à la fin de la rencontre pour l’expulsion de Nani. Attends, il veut que je lui ressorte mon expulsion contre Valence ? Il va falloir qu’il s’y fasse, le vieux. Maintenant, quand tu effleures un joueur, c’est carton rouge. Aussi rouge que son nez. Bizarrement, c’est toujours une équipe espagnole en face, par contre. Cela ne m’étonnerait pas qu’un joueur du Milan AC se prenne un rouge la semaine prochaine, d’ailleurs. Je mettrais bien un petit billet sur une expulsion d’Ambrosini. Même si mon rêve le plus fou, c’est que Bojan se fasse expulser contre le Barça au Camp Nou. Mais bon, pour ça, il faudrait déjà qu’il joue, ce nullos. Je me souviendrai toujours des moments où Zlatan le croisait dans les vestiaires du Barça, et qu’il baissait les yeux. On aurait dit un petit chiot apeuré. Il essayait de me baragouiner quelques mots en anglais, mais on n’aurait dit Cris quand il essayait de parler français. Tiens, en parlant de mecs bilingues, il est sérieux, le journaliste de beIN, Florian Genton, avec son accent anglais ? Même Modric ne comprend pas ce qu’il raconte. Tu sais, Modric, le mec à qui Dieu a mis une voix très grave pour compenser le fait de lui avoir fait un tout petit corps, un nez tout gros, et une coupe de cheveux aussi informe que les poils d’un lévrier asiatique.

Bon, je vais te laisser, cher journal. Ce week-end, je dois enfin disputer un grand match. Un choc face à la Juventus. A moins qu’il ne s’agisse d’une immense confrontation face à Manchester City. Ou peut-être même un grand rendez-vous contre le Bayern Munich. Ah. Bah non. Zlatan va jouer contre Nancy. Sané, Karaboué, Moukandjo, Puygrenier, Loties. La crème de la crème du football mondial. Je suis à deux doigts de me mettre à pleurer, putain. Allez, à bientôt.

Z.

NB : Zlatan est dégouté. J’avais parié avec Verratti que Fidel Castro partirait avant Hugo Chavez. Je vais être obligé de lui payer une épilation de sourcils, le salaud.


PS : Une photo-souvenir de moi en train de jouer à 1-2-3 Soleil avec les joueurs de Reims. Franchement, les mecs sont super forts à ce jeu. Fofana dans la pause de l’épervier, et Agassa dans un remake de dauphin-dauphine. Impressionnant. A quand une partie de balle aux prisonniers avec Tony Vairelles et ses frangins ?



Ceci est évidemment une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait fortuite. Enfin, pas tant que ça.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 19 il y a 8 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 29 il y a 10 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 79
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 166