1. //
  2. // 15e journée
  3. // PSG/Nice (1-0)

Zlatan buteur, Paris vainqueur

Maîtrise du jeu, actions et état d'esprit en première période seront les principaux éléments à retenir de ce match face à Nice pour le PSG. Les joueurs de la capitale s'imposent (1-0) et peuvent fêter le retour d'un Z buteur pour un PSG à deux visages.

Modififié
6 55

PSG - Nice
(1-0)

Ibrahimović (14') pour PSG


À l'image d'Edinson Cavani, de Lucas Digne et de Serge Aurier jouant à la baballe – avec le responsable de la sécurité – dans la partie du Parc des Princes réservée aux joueurs, le Paris Saint-Germain est heureux en ce moment. Performant en Ligue des champions, et suivant l'OM à la trace en championnat, le club de la capitale n'a donc pas vraiment de souci à se faire au niveau du jeu. Non, parce que décidément, le pire ennemi des soldats de Laurent Blanc est leur état d'esprit. Un état d'esprit qui leur a fait défaut plusieurs fois cette saison en Ligue 1, comme la semaine dernière face à Metz (2-3), après s'être fait rejoindre au score en quatre minutes avant de remporter les trois points presque au buzzer grâce à un Lavezzi attentif. Cependant, cet après-midi, tous les ingrédients semblaient réunis pour permettre au club de tonton Nasser de l'emporter face à l'OGC Nice : un Matador qui marque à chaque match, le retour d'un Z précieux face à l'Ajax en Ligue des champions, une charnière Thiago SilvaDavid Luiz qui n'a pas pris un pion en jouant ensemble à Paris, ou Éric Judor et Ronaldo R9 présents dans la corbeille parisienne. Mission accomplie. Le Paris Saint-Germain s'impose chez lui et revient une fois de plus à un point de Marseille, devenu un véritable concurrent dans la course au titre.

Zlatan : Retour gagnant, football tonitruant


Pour accueillir Nice, Lolo Blanc décide de faire tourner son effectif. Un peu. Au niveau des latéraux. Ainsi, c'est bien Serge Aurier et Lucas Digne qui prennent la place de Van der Wiel et Maxwell en défense, pour jouer avec leurs collègues dans un 4-3-3 qu'on ne présente plus du côté du champion de France en titre. Nice, de son coté, et comme tous les adversaires du PSG, a l'intention de jouer son jeu sans se laisser impressionner. Confirmation lors des premières minutes avec une première occasion à mettre à l'actif des Aiglons, mais Sirigu se couche bien sur une frappe trop molle de Pléa (6e). Ensuite, les Parisiens s'énervent un peu et prennent le contrôle de la partie et du cuir. Cavani profite d'un dégagement de son gardien pour allumer la première mèche côté PSG, reprenant de volée sans cadrer. Arrive ensuite un Zlatan mort de faim, pour caler un contrôle de velours avant de claquer la gonfle sur le poteau droit adverse (8e). Du plaisir pour les yeux. Et « jamais deux sans trois » est décidément un dicton qui se vérifie. Oui, car la troisième grosse occasion des Rouge et Bleu est la bonne. Lucas s'engouffre dans la surface adverse et se fait prendre en sandwich sur une inspiration de Pastore avant de s'écrouler. L'arbitre désigne le point de penalty. L'occasion pour Ibra de marquer après 310 minutes sans but et d'asseoir pour de bon son come-back, prenant du même coup le titre de cinquième meilleur buteur de l'histoire parisienne (14e). Pas dégueulasse. La suite, c'est une maîtrise sans faille dans tous les compartiments du jeu et un rythme d'enfer imposé par Paris aux hommes de Claude Puel, qui ne touchent quasiment plus la sphère. Cavani, Lucas, Ibra et même Matuidi se ruent à l'attaque pendant que Thiago Motta et Pastore distribuent les ballons à leur guise pour donner une possession de balle de 73% au PSG dans les trente premières minutes. Seul point noir pour les locaux sur cette première période : l'efficacité. Car si Paris se montre serein et sans égal pendant plus d'une demi-heure, Paris n'enfonce pas le clou et se met à jouer avec trop de facilité. L'occasion pour les Niçois de se faire quelques passes et surtout d'espérer revenir en seconde mi-temps. Car après 45 minutes, les Aiglons ont bel et bien la tête dans le fion.

Seconde période, second visage


Au retour des vestiaires, Paris prend les mêmes et recommence. Mais sur un petit rythme. Oui, car la Ligue des champions est quand même présente dans les jambes de cette équipe qui n'a toujours pas perdu cette saison, toutes compétitions confondues. Mais le PSG est venu pour jouer et repart tout de même à l'attaque quand bon lui semble. Ce qui a pour effet de provoquer la frustration des Niçois et de Grégoire Puel qui, sous les yeux de son père, essaye d'enlever le short de David Luiz (49e). Mais Laurent Blanc tire la tronche sur son banc. Pourquoi ? Parce que Paris ronronne et joue à la cool au lieu de plier ce match dont il est maître. Conséquence directe : Nice a plus d'espaces et prend même l'ascendant sur son adversaire au milieu de terrain, avant de tenter sa chance en attaque et de se heurter à une charnière centrale parisienne très solide. Pastore et ses copains de jeu deviennent statiques sur le pré, montrant un tout autre visage que celui affiché lors du premier round. Lolo Blanc décide alors d'opérer ses premiers changements pour redonner du rythme à son équipe. Rabiot remplace Matuidi et Lucas laisse sa place à Lavezzi (64e). Mais les espaces se font nombreux dans le dos de la défense des locaux, qui laisse Amavi courir sur son côté gauche pour centrer sur Pléa qui place une tête trop piquée pour inquiéter un Salvatore bien peu sollicité (68e). Claude Puel flaire alors la possibilité d'un retour au score et fait entrer Carlos Eduardo à la place d'Albert Rafetraniaina, jouant à fond pour l'attaque. Peu de temps après, Amavi, encore lui, tombe sur un Sirigu vigilant et manque l'égalisation sur une frappe lourde dans un angle fermé (76e). Une occasion qui donne des envies à ses coéquipiers. Quatre minutes plus tard, Grégoire Puel, décalé par Eysseric, se retrouve en position de frappe idéale, mais loupe son contrôle. Manque de réalisme oblige, Claude Puel remplace son fiston par Dario Cvitanich pour se lancer corps et âme dans la bataille. Laurent Blanc bétonne et fait entrer Marquinhos pour conserver le seul but d'écart entre les deux équipes. Le PSG repartira du Parc des Princes avec la victoire, une de plus. L'OGC Nice peut quant à lui nourrir quelques regrets.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Maxime Nadjarian
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

secret2paname Niveau : Loisir
Digne n'est pas digne de jouer au PSG. Un tout petit Paris aujourd'hui, seul les footix ragent car ils veulent des victoires écrasantes chaque weekend, n'oubliez pas que Paris joue sur tout les tableaux, donc 1 match pourri par mois sa me dérange pas
Lamine Turgut Niveau : CFA
SoFoot, je vous demande solennellement d'inclure David Luis dans votre classement hebdomadaire "des joueurs frissons à suivre cette saison" :

à chaque intervention, je claque du string et j'imagine aisément que les supp adverses gloussent en espérant secrètement une couille.

=> si c'est pas la définition même d'un "joueur frisson" ... Il met tout le monde d'accord, le mec !
Je pense qu'il va falloir qu'on se penche très sérieusement sur le cas Motta. Entre ce qu'il a pu faire depuis son arrivée et ce qu'il propose aujourd'hui, c'est le jour et la nuit. Il ralentit le jeu, ne transperce plus les lignes par ses passes et est surtout totalement cramé au bout de 45 minutes. Aujourd'hui, on s'est fait bouffer au milieu durant toute la seconde mi-temps à cause de ça. Si on rajoute à cela le match déguelasse de Matuidi et l'entrée horrible de Rabiot, ça fait beaucoup. Vivement que Verratti revienne.

Sinon, Aurier solide, match atroce de Digne (vite, prolongez Maxwell!) et un bon retour du Z, même s'il a manqué de jus sur la fin. Et dire qu'avec tout ça, on ne perd toujours pas...
CoreeDuNord Niveau : Loisir
Paris qui arrive à se faire peur face à l'équipe B de Nice, ça devient chaud là. La première demi heure était pourtant de haute qualité, avec un bon pressing, mais ils ont pas le coffre physique pour garder cette intensité tout un match même face à une aussi faible équipe. C'est quoi, la faute de la Coupe du monde encore? Ou c'est juste que le staff a foiré sa préparation? L'auto gestion, ça marche pas sur le long terme. On voit beaucoup de fans du psg se rassurer le parcours de l'OM en disant qu'ils vont pas tenir physiquement, bah à votre place je m'inquiéterais surtout du niveau physique du psg. Ce match va donner encore + confiance aux marseillais

Sinon, le Matuidi encore, même quand son équipe surdomine en première mi temps, il arrive à foirer tout ce qu'il fait, quelle indigence technique c'est inadmissible à ce niveau, surtout quand on sait que Paris lache 12M par an pour lui au niveau salaire. Comment peut on se satisfaire d'autant de médiocrité sous pretexte que le mec court?! On parle pas d'un mec de milieu de tableau de L1, mais d'un titulaire dans un top 8 européen, rémunéré à hauteur des meilleurs milieux de terrain du monde. Si il était étranger, tout le monde le flinguerait. Y'avait aucune différence avec le Nampalys Mendy qui était en face et qui perdait ballon sur ballon du moment où y'a eu un vrai pressing ( 30 mn quoi )


En tout cas, qu'est ce qu'il manque à cette équipe Verratti, vaut mieux pour eux qu'il revienne vite et soit en forme pour le match à Barcelone

CoreeDuNord Niveau : Loisir
Message posté par m_alive
Je pense qu'il va falloir qu'on se penche très sérieusement sur le cas Motta. Entre ce qu'il a pu faire depuis son arrivée et ce qu'il propose aujourd'hui, c'est le jour et la nuit. Il ralentit le jeu, ne transperce plus les lignes par ses passes et est surtout totalement cramé au bout de 45 minutes. Aujourd'hui, on s'est fait bouffer au milieu durant toute la seconde mi-temps à cause de ça. Si on rajoute à cela le match déguelasse de Matuidi et l'entrée horrible de Rabiot, ça fait beaucoup. Vivement que Verratti revienne.

Sinon, Aurier solide, match atroce de Digne (vite, prolongez Maxwell!) et un bon retour du Z, même s'il a manqué de jus sur la fin. Et dire qu'avec tout ça, on ne perd toujours pas...


Oh oui merde Lucas Digne... le gars qui devait déloger Patrice Evra... défensivement c'est une brindille, offensivement il prend bien son couloir mais 99% de ses centres sont contrés et ne passent pas le premier poteau. Mais qu'est ce qu'il fait à l'entrainement? Ils font que des toros ou quoi? Le 1% restant etant un centre qui finit direct en 6 mètres.


Aurier pas mal de l'autre coté, il bénéficie aussi du taf de Lucas, mais pas encore assez pour titiller VdW
personnellement ce qui m'a le plus choqué au PSG ce soir, c'est ça :

http://hpics.li/33bc9cc

Message posté par Lamine Turgut
SoFoot, je vous demande solennellement d'inclure David Luis dans votre classement hebdomadaire "des joueurs frissons à suivre cette saison" :

à chaque intervention, je claque du string et j'imagine aisément que les supp adverses gloussent en espérant secrètement une couille.

=> si c'est pas la définition même d'un "joueur frisson" ... Il met tout le monde d'accord, le mec !


Tiens moi c'est plutôt Digne et Aurier qui m'ont fait cette impression. Le premier pour sa propension à systématiquement centrer sur l'adversaire (il n'y a pas un centre de ce joueur qui ne soit pas contré) et à faire des passes en profondeur aux attaquants niçois. Le second pour son niveau technique très moyen et les courants d'air qu'il laissait dans son dos notamment en 2nde période (j'ai failli me pincer les tétons quand il s'est carrément arrêter de jouer sur la frappe en angle fermée du niçois).

Motta à l'image de l'équipe, excellent en 1ère période, il a trop voulu gérer en seconde et s'est fait surprendre par la hargne des niçois.

Ils sont nombreux à réclamer Marquinhos titulaire, mais je constate que la charnière Silva - Luiz ne s'est pas encore prise de but et quoiqu'on en dise me paraît sereine avec un Thiago Silva qui a évolué à un très haut niveau ce soir.
Totolerototo Niveau : District
Franchement, ya pas de mal de bonnes choses à retenir. Le volume de jeu de Pastore par exemple, qui doit être le joueur parisien qui a récupéré le plus de ballons dans le match, Cavani qui participe beaucoup plus au jeu et qui remonte la pente petit à petit. J'aimerai également qu'on arrête de vouloir à tout prix garder la possession du ballon. On est beaucoup plus dangereux cette année quand on se projette rapidement.

Bref, j'avais pas vu Nice jouer depuis un moment et bah c'est toujours aussi triste. Les mecs ont de l'envie hein mais l'animation offensive est d'une lenteur... La charrette qu'il se traîne le Pléa, il a l'accélération de Berbatov et la technique de Diabaté.
CoreeDuNord Niveau : Loisir
Avant qu'on me sorte le verset habituel sur le grand récupérateur Matuidi :


Total ballons récupérés dans le match : 1


Whaouh !
Message posté par CoreeDuNord
Avant qu'on me sorte le verset habituel sur le grand récupérateur Matuidi :


Total ballons récupérés dans le match : 1


Whaouh !


Matuidi est mauvais depuis un moment, et dire qu'il a été prolongé avec un salaire de 12 M annuel, quel gachis.
Sinon Digne pas terrible et Pastore toujours aussi élégant dans le jeu
gastongaudio Niveau : Loisir
aucun centre digne de ce nom au cours de cette mètche.
Xavlemancunien Niveau : National
Quel match horrible de Paris contre l'une des plus faibles équipes du championnat qui de plus jouait sans son meilleur joueur.

Pléa cest a se demander comment il est devenu pro, j'avais rarement vu un attaquant aussi mauvais sur tous les plans. Amavi cest affreusement faible aussi, je parle pas de Eyserric qui n'est que l'ombre de l'ombre du joueur qu'il etait en 12/13 et derriere y'a des boulevards incroyables (remember le 4-0 contre l'OM qui aurait pu facilement finir en 10-12 si les attaquants avaient été plus réalistes)
Cest un miracle qu'ils parviennent à éviter la zone de relégation.
CoreeDuNord Niveau : Loisir
Pastore : 8 tacles réussis, 1 interception. Motta : 4 tacles, 0 interception. Matuidi : 4 tacles, 0 interception.
CoreeDuNord Niveau : Loisir
Message posté par JoséKarlPierreFanFan


Juste c'est qui le meilleur joueur de Nice?


Digard?


Juste, c'est pas son prénom ?
Lamine Turgut Niveau : CFA
Message posté par ozymandias


Tiens moi c'est plutôt Digne et Aurier qui m'ont fait cette impression. Le premier pour sa propension à systématiquement centrer sur l'adversaire (il n'y a pas un centre de ce joueur qui ne soit pas contré) et à faire des passes en profondeur aux attaquants niçois. Le second pour son niveau technique très moyen et les courants d'air qu'il laissait dans son dos notamment en 2nde période (j'ai failli me pincer les tétons quand il s'est carrément arrêter de jouer sur la frappe en angle fermée du niçois).

Motta à l'image de l'équipe, excellent en 1ère période, il a trop voulu gérer en seconde et s'est fait surprendre par la hargne des niçois.

Ils sont nombreux à réclamer Marquinhos titulaire, mais je constate que la charnière Silva - Luiz ne s'est pas encore prise de but et quoiqu'on en dise me paraît sereine avec un Thiago Silva qui a évolué à un très haut niveau ce soir.


Les centres de Digne .... Vinzou le calvaire ! J'étais avec un de mes meilleurs potes (abonnés 10 ans à Auteuil jusqu'en 2010 lorsqu'il vivait sur Paname) et on se disait : si ce corniaud arrive à adresser un centre correct => on ouvre une seconde bouteille de blanc pour l'apéro ... On a mouru de soif !
Judas iscariot Niveau : Loisir
Coree du nord

Matuidi n'est pas un recuperateur. Rien a voir. C'est un 8, que ca te plaise ou non.
Judas iscariot Niveau : Loisir
Matuidi est titulaire a chaque match et Paris gagne match apres match. Qu'on m'explique le probleme.
corée du nord

Ca fait quelques messages de ta part qui me font tiquer... Tes pavés, le style, les -1 à gogo, quelques détails. Et pis ce soir tu embrayes sur matuidi.

C'est toi radamel ? tu reviens parmis nous ? en plus discret que l'autre fois avec bielsachampion. T'avais attaqué fort direct, grillé en quelques jours.

La on dirait toi avant, mais sous prozac. Les médocs doivent faire moins effet pour que tu chies sur matuidi comme au bon vieux temps.J'espère que ta dépression se passe bien.

bisous.
Xavlemancunien Niveau : National
Je parlais de Bosetti mais j'avais oublié Digard, mes tu confirmes ce que je voulais dire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 55