En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
Le journal de Zlatan

Zlatan à la poursuite de Pauleta

Buteur contre Guingamp et Nantes, Zlatan n'est plus qu'à un but du record de Pauleta (109 buts avec le PSG). Un record qu'il pourrait faire tomber lors du Classique face à l'OM. Si le Suédois prenait la plume pour raconter ses impressions, voilà ce que cela donnerait. Ou pas.

Modififié
« Cher journal,

Je ne vais pas te mentir, Zlatan n'est pas content. Pas content du tout contre un joueur croate du Shakhtar. Ou Chaktior. Enfin, on s'en tape, ils peuvent avoir six noms différents, ils seront toujours aussi nuls. Déjà, le mec n'a pas de voyelles dans son nom, on se croirait à
Des chiffres et des lettres en Pologne, et en plus, il ose monter une coalition contre Zlatan. Une coalition croato-portugaise pour que Zlatan ne devienne pas le meilleur buteur de l'histoire du PSG. C'est quoi l'idée ? C'est que Pauleta lui a promis de lui offrir la construction de sa maison en Ukraine s'il empêchait Zlatan de marquer ? Le type a même dû recevoir un supplément "pots de gel à volonté" vu qu'il est allé jusqu'à marquer contre son camp pour que Zlatan ne marque pas. Enfin, je m'en cogne, qu'il se fasse construire sa baraque, je demanderai à mon ami Vladimir P. de superviser la construction. Ou à mes potes bosniaques, au choix. Tocard, va.

Tiens, en parlant de tocard, j'ai entendu qu'un consultant, Éric Di Meco, comme les camions de déménagement avec le cheval qui court, avait dit que Zlatan allait
"poser problème", "devenir le talon d'Achille du PSG" et "avoir un fort potentiel de nuisance". Attends, on parle vraiment d'un mec qui hurle "OOOOH" à chaque fois qu'y a un début de demi-occasion pour Monaco ? Si Zlatan a un fort potentiel de nuisance pour le PSG, lui a un fort potentiel de nuisance sonore, putain. Bon, heureusement qu'il y a toujours des petites victimes apeurées pour me brosser dans le sens du pøil, le poil suédois. Chanteaume et Gaméreau les vicoss ne sont plus là, mais regarde Cavani, à chaque fois qu'il doit parler de Zlatan, il se met sur le dos en position soumission. "Oh oui, c'est fantastique d'être aux côtés d'un joueur de niveau mondial comme Zlatan." Bla bla bla. Ah c'est sûr que, quand on a joué des années aux côtés de Lavezzi, qui passe plus de temps à choisir ses slips kangourous pour les soirées qu'à s'entraîner à cadrer ses frappes, ça change. Bon, en même temps, Cavani, avec sa voix de lapin crétin, je le verrais mal dire une saloperie. C'est un peu comme si Mickey Mouse te disait d'aller te faire foutre, ce ne serait pas crédible.

À part ça, ce week-end, c'est le Classico, enfin le Classique, enfin le match contre les nullos, quoi. C'est drôle, Zlatan n'a jamais eu peur de l'Ohème. C'est impossible. Quand je suis arrivé ici à Doha, enfin à Paris, les mecs avaient sur leur banc un gars avec une casquette qui a une voix de canard enrhumé. Quitte à mettre un canard sur le banc, mettez donc Picsou, au moins il aura de sacrées affinités avec Vincent Labrune. Après ça, ils ont mis un gros binoclard qui s'assoit sur une glacière. Une glacière, bordel ! C'est quoi son problème ? Il lui fallait du froid pour soulager ses hémorroïdes ? Il testait un système révolutionnaire pour congeler son jogging et le rendre immortel ? Pas crédible non plus. Et maintenant, quoi, ils te foutent
"Michel". Moi c'est Zlatan, et toi c'est Michel, pas de bol. Pour son premier match, le gars se pointe avec un costume bleu électrique qu'il a chouré dans la garde-robe de Claude François, n'importe quoi. N'empêche, j'imagine bien Alexandre Ini, Ocampos, Cabella et Rekiki en Claudettes. Le seul que Zlatan aimait bien, à Marseille, c'était l'autre qui s'est tiré chez les Chicanos. Au moins, le gars assume ses choix. Il aime les burritos, il part au Mexique, Zlatan respecte. Lavezzi devrait en faire de même et partir jouer à Ibiza. Police Party pour lui.

Bon, et après ce match amical contre les Phocéens, qui sont vraiment dans le fossé, pour le coup, Zlatan ira rejoindre sa sélection nationale. Nous devons jouer contre le Lichtsteiner. Bizarre que ce pays puisse jouer, je croyais qu'il avait récemment eu des problèmes respiratoires. Et après, on doit se coltiner la Moldavie. Je n'ai même pas envie de jouer. Je crois que je vais faire croire à l'entraîneur adjoint de Zlatan que je me suis blessé lors d'une partie de pêche au poisson-chat. Allez, je te laisse cher journal, je dois aller faire semblant de m'entraîner, comme tous les week-end depuis trois ans. À bientôt.

Z.

NB : C'est l'anniversaire de Zlatan aujourd'hui. Mais ce n'est pas Zlatan qui fête son anniversaire, c'est l'anniversaire qui fête Zlatan.


PS : Autant, je peux avoir une once de respect pour la coalition croato-portugaise, autant, j'éprouve un profond dégoût pour la coalition des chauves. Surtout quand elle est supervisée par Pierpoljak.
 »


Ceci est peut-être une fiction. Toute ressemblance avec des faits réels et avérés serait peut-être fortuite.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 9 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom