En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Zidane rempile au Real Madrid Castilla

Modififié
Zidane est-il vraiment dans les plans du président Pérez pour entraîner le Real Madrid ? Pas pour tout de suite, vu que le père Florentino a engagé Rafael Benítez pour trois ans sur le banc madrilène.

À l'heure où il vient de terminer sa première saison en tant que head coach à la tête de la réserve merengue, Zinédine Zidane tire un premier bilan de son expérience. « On n'a pas réussi à monter (en deuxième division, ndlr) pour deux points. L'objectif n'a pas été atteint. (...) Quand on n'atteint pas son objectif, ça ne peut pas être positif. Mais ce n'est pas le plus important. Ce qui l'est à Madrid, c'est de savoir si les jeunes ont fait une bonne saison, s'il y a des joueurs d'avenir, s'il y a un potentiel. On a vu des joueurs se révéler avec moi cette saison  » , a-t-il confié sur RMC.

« Je vais continuer encore une saison avec le Castilla, poursuit Zizou. C'est ce que j'ai envie de faire maintenant. Je vais certainement récupérer des joueurs encore plus jeunes que ceux de cette année parce que le Real Madrid C va normalement disparaître. Sur 60 joueurs, j'ai une équipe de 23 à faire. C'est la tâche qui m'attend la semaine prochaine et c'est que je vais faire. (...) Après, on verra. Bien sûr, j'ai passé mes diplômes pour entraîner une équipe de première division. Maintenant, quand ça se fera, avec qui et comment ? Je ne me pose pas encore la question maintenant. J'ai failli venir à Bordeaux la saison dernière. Ça ne s'est pas fait. »


Le Français a aussi eu un mot pour Carlo Ancelotti, qu'il a assisté lors de la saison 2013-14 - jusqu'au sacre en Ligue des champions : « J'ai mal pour l'homme et pour ce qu'il a fait. En même temps, il savait très bien comment ça se passe à Madrid. Il savait que ça pouvait arriver. J'ai beaucoup d'estime pour l'homme et pour l'entraîneur. J'ai beaucoup apprécié de travailler avec lui. Avec Carlo, on se voyait souvent. Je l'ai vraiment secondé. J'étais avec lui à fond. À chaque fois qu'il me croisait cette année, il avait toujours un mot gentil, et deux, trois conseils pour moi. » FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88