1. //
  2. // 1/2 finale retour
  3. // Bayern Munich/Real Madrid

Zidane n’avance plus masqué

Aujourd’hui assistant, Zinédine Zidane se rêve entraîneur en chef, et pourquoi pas dès la saison prochaine. Une surprise pour certains, une certaine logique pour les suiveurs du Real Madrid. Car cette saison, Zizou a fait mieux qu’apprendre, il a progressé.

Modififié
0 26
Don Diego de la Vega et Zinédine Zidane ont plus qu’un Z en commun. Studieux élèves espagnols, ces deux héros ont décidé (à quelques siècles d’intervalle) de quitter la péninsule ibérique pour voguer vers d’autres cieux. Seule, et grande, différence, Zizou a décidé d’ôter son masque au contraire de Zorro. À aujourd’hui 41 ans, le Français souhaite se défaire de sa casquette d’assistant d’Ancelotti. Non pas que son statut soit un fardeau, l’heure est seulement arrivée pour lui de voler de ses propres ailes. À en croire Marca, le pacte est déjà scellé avec les dirigeants du Real : à la fin de cette saison, Zidane prendra les commandes d’une équipe européenne avant de mieux revenir à la tête de la Maison Blanche. Du côté de la direction, personne pour nier ni valider. Un silence en forme d’acquiescement, donc. Car après avoir gravi un à un les échelons de la formation du Real Madrid, Zizou verrait de bon ton une aventure plus solitaire. La rumeur l’envoie à Monaco, lui ne ferme aucune porte.

Ancelotti : « Il a du charisme »

Fraîchement titulaire du DEF (Diplôme d’Entraîneur de Football), Zidane n’a pas attendu ses brevets pour faire son choix. En 2009, après quelques années en tant qu’ambassadeur publicitaire de Danone, il fait son come-back au Real Madrid. Dans un rôle plus que flou, il devient le conseiller du fraîchement réélu président Florentino Pérez. Les portes de la Ciudad Real Madrid lui sont ouvertes, celles du Bernabéu également. « Il peut nous conseiller d’un point de vue technique et sportif. Mais c’est une idée de transition pour lui » , diagnostiquera un Florentino Pérez évasif. À la suite de cette expérience, il intègre par le Centre d’Économie et de Droit du Sport situé à Limoges. Son diplôme en management sportif en poche, il réintègre en 2011 l’organigramme merengue. Propulsé directeur sportif, il doit faire face à l’omnipotence d’un Mourinho qui a déjà eu la peau de son prédécesseur, Jorge Valdano. Tant et si bien que la saison suivante (2012/13), il prend place à la tête de la Cantera du Real Madrid. Le terrain, enfin.

Au contact des gamins de la Fabrica, il prend goût au métier d’entraîneur. La chute inexorable de Mourinho et l’arrivée de son ancien mentor Ancelotti vont précipiter son arrivée sur le banc du Bernabéu. Dans un rôle d’assistant, sa mission première et d’encadrer la jeunesse merengue (Jesé et Morata en tête) ainsi que le Français Karim Benzema. Une réussite. Le Canterano éclabousse de sa classe et de sa précocité la Liga, l'ancien Lyonnais évacue, lui, du Bernabéu tous sifflets et doutes. «  Zidane a été très important cette saison et l’an dernier pour Benzema, confie Pavon, aujourd’hui consultant pour la télé du club et en passe d’obtenir ses diplômes d’entraîneur. Pour Benzema, avoir un Zinédine Zidane qui te conseille tous les jours, qui connaît ce club comme sa poche, qui en est un Dieu vivant, est très important. » Dans un entretien au Mundo, Carlo Ancelotti y va également de son compliment : « Quand il parle (aux joueurs), ce n’est pas n’importe comment. Il a le respect. Il a du charisme. Il se débrouille très bien. Il sera un grand entraîneur. »

Le destin plus que la logique

Avant d’hypothéquer sur ses futurs compétences (ou pas) en tant que numéro un, il fait déjà ses preuves dans l’ombre de Carlito. L’appétit venant en mangeant, Zidane se prend au jeu – dans la hiérarchie des adjoints, il a pris la pole face à Paul Clement. « C’est là que je veux être maintenant, insistait-il un brin impatient dans les colonnes de L’Équipe Mag. Il (Florentino Pérez) m’a donné sa confiance, comme Ancelotti (…). Maintenant, il faut que je fonce. Je suis avant tout un compétiteur, j’ai ça dans le sang.  » Le Real et l’équipe de France font également partie de son ADN. En embrassant la carrière d’entraîneur, difficile d’imaginer les cases Bleus et Merengues non cochées. Plus qu’une logique sportive, c’est le destin d’un homme, le plus grand footballeur français de tous les temps (avec Platini), qui le veut. C’est également ce que se dit Florentino Pérez. Plus qu’une simple recrue, le big boss madrilène s’est offert un proche avec Zizou. Et dans son plus grand rêve, Florentino souhaite un Zidane sur le banc, lui le dernier à avoir offert une Ligue des champions au Real Madrid. Ce mardi, c’est en tant qu’assistant que ZZ officiera. Reste à savoir de quel côté se trouvera Tornado.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je dois avouer que je n'ai jamais vraiment pensé que Zazie ferait un bon entraîneur, jurisprudence Maradona / Van Basten. Mais, cette année, son attitude sur le banc du réal m'a fait changer d'avis.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Il a beau être très concerné sur le banc du Real cette année, cela ne donne aucune garantie sur ses futures qualités d’entraîneur.

Et comme il ne peut exister aucun argument réel pour affirmer qu'il sera mauvais...

Le seul intérêt sera le choix de sa destination.

Monaco me semble être un bon compromis : une pression médiatique moindre, une place de second à confirmer tout en essayant de titiller Paname, des moyens financiers larges. Peut-être que la découverte de la ligue des champions pour lui et son équipe (+ le chapeau moindre) constituera peut-être la seule pression.

En tout cas, si ce mec nous apporte les mêmes vertiges que lorsqu'il était joueur, ce sera juste énorme.
Message posté par ouambee
Je dois avouer que je n'ai jamais vraiment pensé que Zazie ferait un bon entraîneur, jurisprudence Maradona / Van Basten. Mais, cette année, son attitude sur le banc du réal m'a fait changer d'avis.


Faudra peut-être attendre un peu plus que ça pur juger s'il fera un bon entraîneur ou non?

Savoir parler aux joueurs c'est une chose, mais être tactiquement au point s'en est un autre.
Y avait le documentaire "Nouvelle vie" de Canal très sympa sur notre Yazid national.
Je pense notamment à deux scènes.
Tout d'abord celle ou le Z. parle à ses coequipiers avant un match de bienfaisance. Bien sûr ça compte pour du beurre, c'est bon enfant, tout ça. Mais y a pas à dire, ce gars quand il parle, on l'écoute. Ce fameux charisme.
Egalement une autre scène ou Zizou entraîne des jeunes à la passe et au tir. Quand tu vois le plaisir qu'il a remettre les ballons et à faire progresser, tu sens vraiment l'envie de transmettre qu'il peut avoir.
Tout ça pour dire que y a moyen d'un quelque chose, en ésperant que le natif de la Castellane vienne se chauffer un peu en terre monégasque avant d'attaquer les choses sérieuses :p
La question est pourra t il faire face aux critiques et à la pression en cas de défaite ? son charisme suffira t il à calmer les egos de certains joueurs, je prob avec zizou c'est sa timidité, or pour être un grand entraîneur , il faut avoir une bonne dose de confiance en soi
Message posté par ouambee
Je dois avouer que je n'ai jamais vraiment pensé que Zazie ferait un bon entraîneur, jurisprudence Maradona / Van Basten. Mais, cette année, son attitude sur le banc du réal m'a fait changer d'avis.


On ne peut clairement pas prédire sa future reussite, mais il y a au moins un indicateur qui le place en meilleure position que ceux que tu as cité, zidane à l'air d'avoir fait les choses bien, dans l'ordre, avec les diplomes, la cantera, etre au coté d'ancelotti.

Moi j'ai toujours douté justement de son charisme, mais faut croire que dans le vestiaire quand il parle les types doivent l'écouter, mais comme dit plus haut, des indications sur ses capacités tactique on en a aucune.
Pour la tactique il émulera très probablement le modèle Fergie/Blanc et puis il a déjà été adjoint en fait, et meilleur jour du monde aussi.
Cette année il n'est pas adjoint (il ne fait pas le Gasset) il est entraineur 1 bis.: Il est presque mis en situation quoi.
maxouille Niveau : CFA2
Quand on se donne les moyens on arrive à tout!Il a quand même suivi de près Mourinho et Ancelotti ces dernières années...Ce ne sont pas des débutant!Par contre,s'il veut la place au Real par la suite il devra peut-être batailler avec Raul,qui lui aussi va suivre le même chemin.Mais que ce soit l'un ou l'autre j'ai hâte de voir ce Real!
Moi j'y crois on a bien vu en 2006 qui géré l'équipe. Moi j'y crois et de toute façon si il signe en France il sera protéger par ces "copains" journalistes jurisprudence Laurent Blanc. Et puis si ça marche pas il pourra toujours faire l'ambassadeur pour le qatar.
Et il prendra Dugarry comme adjoint ?
Message posté par IlhaGrande
Pour la tactique il émulera très probablement le modèle Fergie/Blanc et puis il a déjà été adjoint en fait, et meilleur jour du monde aussi.
Cette année il n'est pas adjoint (il ne fait pas le Gasset) il est entraineur 1 bis.: Il est presque mis en situation quoi.


j'avoue ne pas voir les points communs entre la tactique de blanc et celle de ferguson
Zidane mérite de revenir entraîner le Real. Il a toujours mouiller le maillot et n'a jamais déçu à part lors de sa dernière année. On parle là quand même d'un gars qui a réussi, gamin, à prendre la place de Corentin Martins en EDF. ça vous situe le bonhomme, ses compétences et son intelligence footballistique. Donc je ne doute pas de sa réussite sur un banc.
Je vois bien Makélélé en adjoint vu comme ils se connaissent et ce qu'ils sont complémentaires.
Mais plutôt pour l'EDF obviously... ou alors Paris :D
Jack Facial Niveau : CFA
Message posté par Nekfeu
Moi j'y crois on a bien vu en 2006 qui géré l'équipe


Fantasme de Footix...

Une équipe qui s'auto-gère, ça donne 2010, pas 2006.
curtisjackson23
Il attend l elimination en 8eme de Coupe du Monde des Bleueus et il postulera seul il sera pris
Message posté par Jack Facial


Fantasme de Footix...

Une équipe qui s'auto-gère, ça donne 2010, pas 2006.


Je suis en complet désaccord avec toi les deux ont été auto-géré, une avec plus de réussite que l'autre, mais selon moi Zidane Viera et Makelele sont les vrais garants de la tactique mise en place sur le terrain.
Epictète Niveau : CFA
Je pense au contraire de certains que Zidane a un charisme et une autorité incontestables. C'est vrai que devant une caméra ou avec un micro dans les mains, le mec a un peu l'air d'une serpillière, mais à chaque fois que je le vois parler à un joueur - ou au cours de sa carrière à un coéquipier, je vois un mec orgueilleux (dans le bon sens du terme), très sûr de lui et plutôt impressionnant.

Je crois qu'on a tort de prendre Zidane pour sa marionnette des Guignols. Ce mec était un tueur sur le terrain, il le sera aussi au bord. Si on lit sa longue interview dans le SoFoot des 10 ans, on comprend bien pourquoi il est si réservé, voire effacé, en-dehors des terrains. Il n'est pas à l'aise sur le plan médiatique (bien qu'il en profite pour d'évidentes raisons financières, on est d'accord), c'est un choix de sa part de rester gauche et timide.
Mais il a des idées bien définies sur le football, et je pense que s'il se met à entraîner, c'est pas pour jouer la 10e place ou se laisser piétiner par le premier Jérémy Ménèz venu.

Après, le médiatique et la communication sont des éléments importants du métier d'entraîneur aujourd'hui. Et là... ça risque d'être un peu la misère pour lui.
Message posté par Panasonix
La question est pourra t il faire face aux critiques et à la pression en cas de défaite ? son charisme suffira t il à calmer les egos de certains joueurs, je prob avec zizou c'est sa timidité, or pour être un grand entraîneur , il faut avoir une bonne dose de confiance en soi


Ce n'est pas parce qu'il est calme et discret qu'il n'a pas confiance en lui.. Dans le foot c'est une légende vivante, il n'a pas besoin de crier plus fort que les autres pour qu'on l'écoute.

Pour le spectacle, je préfère les excités façon Klopp mais Guardiola n'est pas un nerveux et ça ne l'empêche pas de tenir son groupe.

Ce ne sont pas les décibels qui font un bon manager...
Zidane et le charisme, cela fait deux. Désolé mais quand je l'écoute parler, j'ai envie de m'endormir. Le charisme, c'est inné. Mourinho ou Guardiola et même Deschamps en ont bien plus que lui.
Dans le vestiaire, on l'écoute parce qu'il a un vécu et un palmarès qui force le respect. Non, je vais contredire, je ne le vois pas réussir sur un banc.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Message posté par Nekfeu


Je suis en complet désaccord avec toi les deux ont été auto-géré, une avec plus de réussite que l'autre, mais selon moi Zidane Viera et Makelele sont les vrais garants de la tactique mise en place sur le terrain.


D'accord avec toi, tu as dis ce que je voulais répondre, mais tu oublis Barthez, Sagnol et Thuram.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 26