Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mondial 2014
  3. //

Zico craint l'Uruguay

Modififié
Pour tout le peuple brésilien, le 16 juillet 1950 est sans aucun doute la pire date qu'ait connue la sélection auriverde. Ce jour-là, le Brésil affronte l'Uruguay en finale de son Mondial, dans son Maracanã. Si on pense que la victoire ne peut pas lui échapper, la Celeste décide de péter l'ambiance en s'imposant (2-1) et plonge le pays dans une profonde dépression. 64 ans plus tard, comme beaucoup de ses compatriotes, Zico semble toujours choqué par cette défaite.

Dans les colonnes du quotidien O Estado do São Paulo, l'ancien sélectionneur de l'Irak et du Japon voit en l'équipe d'Óscar Tabárez un adversaire qui bénéficierait d'un avantage mental sur les quintuples champions du monde lors de l'édition 2014. « L'Uruguay est la seule équipe qui peut ébranler psychologiquement la sélection du Brésil, explique le Pelé blanc. Ça peut déstabiliser, parce que beaucoup parleront de 1950 et je pense que l'Uruguay peut en tirer profit. En plus d'avoir une grande équipe, avec des joueurs évoluant tous à l'étranger et une grande attaque, avec Suárez, Cavani et même Forlán, je pense qu'elle peut en tirer profit. »


Et le 3-0 au Stade de France, non ? AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 132
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom