Zengare à toi Walter !

Il effectuait son retour dans la Botte après plusieurs années d'absence, mais l'aventure de Walter Zenga à la Sampdoria pourrait déjà prendre fin après un petit mois et une grosse contre-performance.

6 2
Têtes baissées, les joueurs se dirigent vers le tunnel des vestiaires, Walter Zenga les intercepte au vol et leur montre le parcage des supporters de la Sampdoria. Il prend la tête de ce comité de zombies et s'arrête devant la tribune, recevant sifflets et insultes. Il sera également le dernier à repartir, main sur le cœur, on peut lire ces mots sur ses lèvres : « Je suis là. C'est de ma faute. Les joueurs n'y sont pour rien. » Un geste qui lui fait assurément honneur mais qui ne fait pas pour autant passer la pilule aux tifosi. Et une image qui risque bien de résumer son expérience chez les blucerchiati.

Zengu, Zengic et Al Zengah


On connait le Zenga joueur de foot, ou précisément gardien de but, le meilleur au monde il y a un quart de siècle, la bandiera de l'Inter, mais aussi la cagade en demi du Mondial 90. Le Zenga entraineur, lui, reste une énigme. En tout cas, il bourlingue, trois continents visités depuis 1998 : les New England Revolution en MLS, Brera à Milan avec comme projet de devenir troisième club de la ville, et puis le coup de foudre pour l'Europe de l'Est et notamment la Roumanie. Walter s'envoie les trois clubs de Bucarest, remporte un titre avec le Steaua et tombe amoureux de Raluca en 2009, sa troisième épouse. Depuis, il parle un Roumain impeccable et est régulièrement cité lorsque la Roumanie change de sélectionneur, c'est-à-dire souvent. Mais c'est dans la Serbie voisine qu'il connait sa plus belle année. Vojvodina Novi Sad, Zenga les connaissait très bien puisque c'est là qu'il y avait perdu un de ses deux seuls matches de championnat avec l'Etoile Rouge en 2005/06. Un doublé avec la coupe et les derniers trophées de sa seconde vie sportive. Passé aussi par la Turquie, il trouve finalement son bonheur dans les Emirats. Al Ain puis un magnifique combo Al-Nassr/Al Nasr avant d'échouer à Al-Jazira. Dubaï, ce sera désormais son fief où il s'installe avec femme(s) et enfants, avec qui il communique… en anglais.

Le maintien à Catane et le scudetto à Palerme


« J'ai refusé Cagliari car ma vie est aux Emirats Arabes Unis, elle n'est plus en Italie. Je remercie le président Giulini, mais j'ai décidé de renoncer pour trois raisons : la famille, la qualité de vie et ma profession » . Voici le tweet envoyé par Zenga en décembre dernier. Six mois plus tard, son compte a été supprimé suite aux insultes reçus après le revers de jeudi passé. Voilà six ans qu'on attendait son retour dans la Botte, depuis son étape sicilienne qui l'avait vu passer de Catane à Palerme. Une expérience insulaire très contrastée. La saison passée à l'ombre de l'Etna relança sa carrière avec brio : maintien et record de points établi (mais battu depuis). Celle au pied du Monte Pellegrino démarra par une conférence de presse surréaliste : « Je veux viser haut. Je veux gagner le championnat Je veux ga-gner le cham-pion-nat. Et mes joueurs seront "mentalisés" pour gagner le championnat. » Osé, mais un discours finalement peu surprenant quand on connait le personnage réputé pour être arrogant et très sûr de lui. Evidemment, il en sera très loin et sera remercié en novembre.

Cassano ou Zenga ?


« Zenga c'est mon choix, et il restera à la Samp. D'ailleurs, peut-être que je vous prépare une surprise, je peux le garder et virer tous les joueurs » Et Il en serait bien capable le bougre. Ce sont les dernières déclarations du président Ferrero qui a effectivement misé personnellement sur Walter, écartant notamment la solution Paulo Sousa. Pourtant, Delneri, Donadoni et Montella auraient déjà été contactés ces derniers jours. En fait, tout dépend d'Antonio Cassano. Au chômage depuis six mois, le natif de Bari fait le pressing pour revenir à Gênes mais Zenga aurait mis son veto. Son patron, lui, est intrigué par l'opération, et nous aussi à vrai dire. Un tel duo risquerait de rendre fou la Botte toute entière. Avant cela, il y a cette rencontre retour à Vojvodina. A la décharge de l'entraineur, la malchance s'y est également mise avec une épidémie de chiasse ayant touché la défense. Les slips de Regini, Coda ont fini au feu, celui de Palombo aussi. Mais en une semaine, et à moins d'un improbable succès 5-0 en Serbie, la Sampdoria va ainsi ruiner tout le travail de la saison passée. Quant à Zenga, il laisserait - laissera - le peu de crédibilité qui lui restait dans la Botte en tant que technicien, avant de s'envoler de nouveau à Dubaï, pour ne probablement plus jamais revenir exercer dans son pays.


Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Le joueur qui m'a fait aimer le poste de gardien de but! Un des tous meilleurs à son poste période 80's-90's mais un bien piètre entraineur jusqu'à présent.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Erreur de ferrero est celle la elle est monumentale !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 2