1. //
  2. // Cagliari/Zeman

Zeman s'explique sur son départ de Cagliari

Modififié
3 9
Un nul et quatre défaites consécutives. Voici le bilan de Zeman pour son retour à Cagliari en février dernier après avoir été remercié une première fois en décembre.

Cette fois, c'est « Le Bohème » qui a posé sa démission. Et voici ses explications, hier mardi, dans une conférence de presse organisée pour l'occasion. « Je préfère m'en aller, car je ne me sens plus utile et il vaut mieux laisser tomber dans ce genre de situation » , avoue-t-il honnêtement, avant de faire un petit bilan. « On avait bien commencé la saison avec des prestations convaincantes, seule la malchance nous a empêchés de remporter certaines rencontres. Ensuite, je suis revenu parce que j'y croyais, je suis d'ailleurs convaincu que cette équipe peut encore se sauver, mais pas avec moi. »

Qu'est-ce qui ne fonctionnait pas alors ? « On ne pratique pas le jeu que je voudrais. Le dimanche, j'aime voir le travail accompli en semaine, mais je pense m'être également trompé sur certains choix. Toutefois, je n'ai rien à dire concernant l'application » , avant de conclure : « J'ai salué tout le monde avant de partir, il n'y a eu aucune trahison de la part des joueurs, je continuerai à suivre Cagliari avec plaisir. »

Encore une soupe réchauffée qui a mal tourné. VP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est certainement pas le plus grand entraineur, mais quel kif de voir ses equipes tournées vers l'attaque
J'ai jamais compris pourquoi cet entraineur avait autant de crédit en enchainant les contres performances. Ok ces équipes sont souvent sympa à voir jouer mais si c'est pour ne jamais arriver à atteindre ses objectifs je vois pas trop l'intérêt.
Le fait de cracher en permanence sur la Juve lui a surement été profitable pour se mettre en poche certains journaux et supporters... Zeman avait même dit au procès de Calciopoli que si il était viré c'était a chaque fois à cause de Moggi, Moggi n'est plus la mais les licenciements continuent...
gaiusbaltar Niveau : DHR
ça se trouve ils étaient en rupture de stock de clopes sur l'île et sans ça il ne peut pas tenir...
c'est un coach attachant mais la nostalgie a ses limites quand même.
Ce serait intéressant de faire un article bilan sur cette spécialité italienne qui est le retour de l'entraineur viré, et voir que est le pourcentage de réussite...
SpecialEffect Niveau : DHR
"il n'y a eu aucune trahison de la part des joueurs"

Déclaration de circonstance politiquement correcte, ça m'étonnerai beaucoup qu'il n'y ait aucun rapport avec les joueurs.

Zeman est arrivé à Cagliari avec le mauvais timing, le président s'en est limite excusé. L'entraîneur s'est mis à dos les sénateurs du vestiaire, pas de bol... le capitaine est aussi le dépositaire du jeu de l'équipe sur le terrain, le 'regista' devant la défense. Y a qu'à voir le match de dimanche pour savoir qui ne suivait pas les consignes du vieux.

Dire que les dits sénateurs ne seront plus au club la saison prochaine... sans cette situation conflictuelle, je pense qu'il aurait vraiment pu faire quelque chose de bien, quitte à repartir de la Serie B.
JuanSchiaffino Niveau : National
Message posté par Uzeh
J'ai jamais compris pourquoi cet entraineur avait autant de crédit en enchainant les contres performances. Ok ces équipes sont souvent sympa à voir jouer mais si c'est pour ne jamais arriver à atteindre ses objectifs je vois pas trop l'intérêt.
Le fait de cracher en permanence sur la Juve lui a surement été profitable pour se mettre en poche certains journaux et supporters... Zeman avait même dit au procès de Calciopoli que si il était viré c'était a chaque fois à cause de Moggi, Moggi n'est plus la mais les licenciements continuent...


parce que Foggia



Oui mais combien d'échec pour combien de succès? J'ai pas vraiment suivi en détails la carrière de Zeman mais hormis Foggia et Pescara qui avait une géneration folle pour de la Serie B (Insigne, Verratti, Immobile...), il laisse souvent une équipe en perdition derrière lui.
Ce qui faut par contre mettre en avant c'est sa faculté à sortir de très bon joueurs et à leur donner confiance.
Message posté par adis
Ce serait intéressant de faire un article bilan sur cette spécialité italienne qui est le retour de l'entraineur viré, et voir que est le pourcentage de réussite...


Ces entraîneurs qui reviennent ne sont en fait pas virés! Ils sont juste remplacés et restent sous contrat. Du coup ils sont souvent rappelés si ca ne marche pas avec l'entraîneur suivant.
Message posté par Uzeh



Oui mais combien d'échec pour combien de succès? J'ai pas vraiment suivi en détails la carrière de Zeman mais hormis Foggia et Pescara qui avait une géneration folle pour de la Serie B (Insigne, Verratti, Immobile...), il laisse souvent une équipe en perdition derrière lui.
Ce qui faut par contre mettre en avant c'est sa faculté à sortir de très bon joueurs et à leur donner confiance.


Un dicton dit "On ne se rappel que des victoires :-)" Il y en a même qui ajoutent "surtout celle de 2006".
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 9