Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Zeljko Kalac retourne en Australie

Le Sydney FC a annoncé la signature de Zeljko Kalac comme préparateur des gardiens pour la saison 2011/2012.

Le portier australien a déclaré au Sydney Morning Herald : « c'est une opportunité géniale pour moi. C'est un plaisir de travailler pour mon club, j'ai été élevé à Sydney. Les installations sont fantastiques et j'ai hâte de bosser avec les gardiens et le reste du staff » . L'araignée 'aussie' revient au pays après une dernière année à Kavala en Grèce.

On rembobine. Après des débuts avec le Sydney United, il entame une carrière européenne qui le mène de Leicester City à Roda JC au Pays-Bas puis à Pérouse en Italie. Il finit par s'installer comme supersub de Dida au Milan AC pendant quatre saisons. Capé, Kalac cumule 54 sélections avec l'Australie. Il occupe sa retraite sportive avec un petit boulot de commentateur. « J'ai aimé travailler pour les médias, mais rien n'est mieux que d'être sur le terrain. Heureusement, je vais pouvoir transmettre mes connaissances et mon expérience aux gardiens du club » se réjouit-il.

Kalac revient également sur la rumeur de transfert qui secoue le monde des Socceroos. Est-ce qu'Harry Kewell revient en Hyundai A-League ? « Je croyais qu'il avait signé mais je pense qu'il attend un dernier défi à l'étranger. En étant réaliste, je conseille aux fans d'attendre que la fenêtre des transferts se ferment en Europe pour voir si Harry a besoin d'un point de chute ici » . Dirk Melton, le directeur exécutif du Sydney FC, est plus optimiste et promet une lutte acharnée avec les Melbourne Victory pour la signature de Kewell: « Nous sommes des clubs totalement différents avec des processus opposés. Kewell est un enfant de Sydney, il y a de la famille. Si son coeur lui dit de jouer pour le FC Sydney, il viendra. Après difficile de savoir qui est devant dans la course » .

Pour la presse australienne, l'issue fait moins de doutes. Le Melbourne Victory, qui a récemment enregistré la signature de Luis Jimenez, milieu international chilien habitué des terrains de Série A, a annoncé sur son site une conférence de presse mardi 6 août concernant Kewell, histoire de mettre fin à la saga.


En vrai, depuis son départ de Galatasaray, Kewell hésiterait lui à répondre aux sirènes d'Al-Ahli...

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
À lire ensuite
La FIFA fait le bilan