Zé Roberto joue toujours… et sûrement mieux que vous

De ses premiers matchs en 1994 au Palmeiras version 2015 en passant par le Bayer 2002 et le Bayern qui suit, Zé Roberto a désormais plus de vingt ans de carrière professionnelle derrière lui. Itinéraire d'un quadra passé du statut de loser magnifique à celui de grand champion.

Modififié
Pour beaucoup d'amateurs de foot, la saison de référence de Zé Roberto est sans conteste celle du Bayer Leverkusen perdant magnifique. En 2001-2002, les hommes de Klaus Toppmöller vont ainsi passer du paradis à l'enfer en quelques jours. Alors qu'ils avaient les cartes en main pour réussir une saison historique, les sociétaires de la BayerArena vont se vautrer totalement en dix jours. Avec cinq points d'avance à trois journées de la fin du championnat, le Bayer perd d'abord le championnat au profit de Dortmund à une journée de la fin. En finale de DFB Pokal, c'est Schalke 04 qui explose le TSV. Enfin, quatre jours plus tard, c'est une nouvelle défaite en finale de la Champions League face au Real Madrid de Zidane où il n'y a pas besoin d'en dire plus. Mais au-delà de l'humiliation d'avoir tout perdu sur le fil, le Bayer Leverkusen pourra se targuer d'avoir révélé au monde entier son milieu offensif Michaël Ballack, mais également son explosif ailier brésilien Zé Roberto, décisif au point que son absence pour suspension en finale de la Ligue des champions a certainement eu son importance dans le résultat final.

Première pige madrilène


Fin 2002, Zé Roberto boucle sa quatrième saison au Bayer 04 Leverkusen. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que l'Allemagne n'a pas été son premier point de chute européen. Après des débuts prometteurs à 20 ans à Portuguesa, Zé Roberto honore sa première sélection nationale en 1995 contre la Corée du Sud. L'année suivante, il termine deuxième avec son club en Campeonato Brasileiro Serie A, ce qui lui ouvre les portes du grand Real Madrid où il débarque en janvier 97. Mais celui qui est alors encore latéral gauche ne s'acclimate pas aux côtés de Hierro, Redondo et Mijatović. Il remporte bien ce titre en 97 mais, après à peine quinze matchs joués, il retourne quelques mois à Flamengo histoire d'assurer sa place parmi les 23 Brésiliens sélectionnés pour la Coupe du monde en France.

C'est devant les supporters de la Beaujoire que Zé Roberto disputera ses deux uniques minutes du tournoi contre le Danemark en 1/4 de finale (victoire 3-2). Et c'est peut-être ces 120 secondes qui séduisent définitivement les dirigeants du Bayer. Quoi qu'il en soit, Zé Roberto rejoint Leverkusen dans l'été qui suit. « La partie la plus difficile (de son passage au Bayer, ndlr) fut la période d'adaptation à la vie à Leverkusen. Je suis arrivé en été, mais trois ou quatre mois plus tard est apparu un hiver très dur, avec de la neige et des températures sous -10°C. Rien que cela est difficile pour un Brésilien, et après vous avez la barrière de la langue » , expliquera par la suite l'intéressé au site FIFA.com. Le temps d'adaptation passé, s'ensuit donc une ère de superbe football. Épaulé par Ballack, Kirsten, Neuville, Ramelow, Lúcio, Schneider, etc, Zé Roberto délivre caviar sur caviar, marque subtilement ou en puissance et abasourdit son monde en arpentant sans lassitude ni fatigue son flanc gauche. Le problème, c'est qu'après quatre ans sur place, le Brésilien ne collectionne pas les titres, mais les deuxièmes places (cinq au total).

La frustration du Mondial, le réconfort bavarois


Après sa finale de LC ratée, Zé Roberto prend un deuxième coup sur la tête en apprenant quelques jours plus tard qu'il ne fera pas partie du noyau brésilien pour le Mondial 2002. « Felipão Scolari m'a appelé pour les deux derniers matchs de qualification, se souvient Zé Roberto sur le site FIFA.com. Le premier, c'était en altitude à La Paz et on avait pauvrement perdu (3-1). Et bien que nous ayons gagné notre dernière rencontre contre le Venezuela et que j'étais presque certain de faire partie de l'équipe, le coach a opté pour d'autres joueurs… » À 28 ans, Zé Roberto est parfaitement bien parti pour figurer dans tous les dictionnaires des losers du football, mais il change la donne en rejoignant le Bayern Munich à l'été 2002.

Vidéo

Avec les Bavarois, le défenseur reconverti depuis longtemps en ailier enchaîne trois doublés Coupe-championnat en quatre saisons. Son année 2006 est faste au possible : titulaire en Coupe du monde avec le Brésil, il est élu homme du match lors du 8e de finale contre le Ghana (oui oui, celui-là même où Ronaldo devient meilleur buteur de l'histoire de la CM). Il est également élu dans l'équipe FIFA de l'année, mais il quitte le Bayern Munich à cause de sa mauvaise relation avec le coach Felix Magath. En partant, il n'hésite d'ailleurs pas à égratigner le style de jeu de son futur ex-club qui ne parvient plus à dépasser les ¼ de finale de la CL depuis sa dernière victoire en 2001.

Énième jeunesse


Roberto retourne donc un an au Brésil le temps de glaner un titre avec Santos… puis de revenir aussi vite au Bayern une fois Magath parti. Âgé alors de 33 ans, le Brésilien prend un rôle plus central aux côtés de Mark van Bommel. Après un nouveau doublé Coupe-championnat, le Bayern refuse de lui offrir un nouveau contrat de deux ans, il déménage donc à Hambourg. Au Nord de l'Allemagne, Zé Roberto ne remporte plus de titre, mais en profite pour déclarer vouloir devenir pasteur à la fin de sa carrière – il déclarera au magazine Bunte sentir « un appel à aider les gens. Ce qui m'est arrivé dans la vie n'est pas un accident. Dieu m'a donné une chance » -, mais il prendra également le temps d'aller défoncer Guingamp en Ligue Europa (1-5) et de battre un record en devenant le premier joueur étranger à dépasser les 331 matchs en Bundesliga (il en disputera 336 au total).

Après un an d'ennui à Al-Gharafa au Qatar - « La compétition, la pression et même les insultes des fans me manquent. C'est trop tranquille ici » , lâchera-t-il à Spiegel – Zé Roberto rentre au Brésil, à Grémio. Deux saisons qui devaient boucler la boucle, mais que nenni ! « Je peux dire que je suis dans la meilleure période de ma carrière » , déclare-t-il en novembre 2014 à Globoesporte, alors qu'il est sans club. C'est finalement à Palmeiras que le désormais quarantenaire s'est recasé depuis janvier. En cinq mois, il s'est déjà permis de marquer contre Corinthians, assurant du même coup un succès à Palmeiras, le premier depuis 2011 face aux rivaux de São Paulo. Mais ce qui reste comme l'événement le plus marquant de son passage à Palmeiras est cette incroyable et interminable causerie d'avant-match prononcée en février dernier avant une rencontre contre Audax. Parce qu'on a peut-être tendance à l'oublier, mais derrière ses coups de patte et sa vision du jeu hors pair, Zé Roberto était avant tout un leader, celui qui indiquait la voie. Un pasteur, quoi.

Vidéo


Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


rien compris au discours mais ça donne quand même des frissons
AlvaroRestobar Niveau : District
Une perle en Ligue des Masters
Je garde un très bon souvenir de lui sur PES 4.
En plus d'être une machine de guerre physiquement, le type est hyper pro et soigne son hygiene de vie, prennez en de la graine.
Message posté par strover
En plus d'être une machine de guerre physiquement, le type est hyper pro et soigne son hygiene de vie, prennez en de la graine.


Sauce samourai, algerienne ou blanche avec les frites ?
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16