Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Zarandona : « Henri Michel est une mauvaise personne »

Du haut de ses 31 ans et de ses 15 sélections, faisant de lui le joueur le plus capé et un titulaire indiscutable de la Guinée-Équatoriale, Ivan Zarandona s’apprêtait à disputer sa première compétition internationale avec son pays. Venu d'Espagne pour la préparation à Malabo, il a finalement été éjecté au dernier moment de la liste des 23 joueurs par le sélectionneur Gilson Paulo, arrivé quelques jours plus tôt en remplacement d'Henri Michel. Ambiance.

Modififié
Le sélectionneur vient d'annoncer la liste des 23 joueurs retenus pour la Coupe d'Afrique des Nations, et tu n'es pas dedans...

Je suis détruit. Je suis triste. J'avais tellement rêvé de disputer cette coupe avec mon pays. Ça fait des années que je viens d'Espagne pour jouer avec la sélection. En 2003, c'est moi qui ai payé les habits d'entraînement pour toute l'équipe... J'étais titulaire contre l'Afrique du Sud, dans notre dernier match amical. C'est une décision de l'entraîneur, je ne peux rien faire. (silence) Je ne peux rien faire et je ne peux rien dire, tu comprends ?

Tu sais pourquoi tu n'as pas été pris ?

Aucune idée. (Silence). Je suis le seul joueur d'Espagne à ne pas avoir été retenu. Je ne sais pas.

On ne peut pas dire que l'équipe aborde la CAN dans les meilleurs conditions : Henri Michel a démissionné un mois avant le début de la compétition, le sélectionneur est arrivé il y a quelques jours, et tu n'es pas dans la liste alors que tu es le joueur le plus capé de la sélection...

Ouais, le nouveau sélectionneur, un Brésilien (Gilson Paulo, NDLR.], vient juste d'arriver, il ne nous a dirigé qu'une seule fois, contre l'Afrique du Sud, en amical. On ne se connaissait même pas, il voulait juste qu'on soit avant tout une équipe solide défensivement. Nous, on n'a pas de star européenne, donc on doit être unis, jouer tous ensemble, fermer le jeu défensivement et être irréprochables tactiquement. C'est ce qu'il nous avait demandé.

Le départ d'Henri Michel, pour « ingérences répétées dans son travail » , avait-il déjà déstabilisé l'équipe ?

Pffff. (silence). On ne pensait vraiment pas qu'il démissionnerait un mois avant le début de la compétition... Mais, il faut quand même dire quelque chose. Cela fait de nombreuses années que je joue avec la sélection, et franchement, je peux te dire qu'Henri Michel est une mauvaise personne. Une très mauvaise personne. Mais je crois qu'il est venu en Guinée pour faire d'autres choses qu'entraîner la sélection....

Qu'est-ce qu'il a fait exactement alors en Guinée Équatoriale?

Qu'est-ce qu'il a fait ? (rires). Déjà, il a essayé de virer tous les Espagnols, ceux qui ont le meilleur niveau footballistique, le plus d'expérience. Il a convoqué des joueurs africains de la ligue nationale qui, avec tout mon respect, n'ont pas l'expérience qu'on a en Espagne. C'était de la folie pure, un manque de respect total. Et puis, de toute façon, c'est un mec qui est venu ici seulement pour se faire de l'argent et qui ne travaillait pas. Il n'a jamais, jamais, jamais rien fait. Et tactiquement, pfff, c'était le vide absolu.

Et qu'en est-il des pressions politiques dont parlait Henri Michel ?

Ce ne sont que des mensonges. Henri Michel ment.

Vous n'avez jamais vu le président Teodoro Obiang [au pouvoir depuis le coup d'état de 1979, NDLR.] pendant la préparation ?

Si, si, il est venu nous voir une fois. Et il viendra saluer l'équipe avant chaque match.

La Guinée équatoriale co-organise cette Coupe d'Afrique et participera ainsi à sa première compétition internationale. Quels sont les objectifs que s'est fixés l'équipe ?

L'objectif, c'est d'essayer de montrer le meilleur visage possible. De donner le maximum à chaque match et de voir ce que ça donne. Il ne faut pas rêver, ça va être chaud, mais on verra match après match.


A part quelques joueurs qui ont connu la première ou la deuxième division espagnoles, l'équipe n'a quasiment aucune expérience du niveau international. Ça va être dur cette CAN à domicile pour la Guinée-Équatoriale ?

Un peu, forcément. Mais franchement, on a des joueurs comme Rodolfo Bodipo, Javier Angel Balboa qui ont pas mal d'expérience, qui ont joué en première division en Espagne. Après, c'est sûr que notre sélection n'a pas un énorme potentiel. Notre niveau est ce qu'il est, on y changera rien. Nous avons une équipe modeste, mais ça ne nous empêche pas pour autant de nourrir des espoirs pour cette Coupe d'Afrique, où l'équipe aura avec elle l'illusion de tout un pays. C'est pour cela que je voulais jouer cette coupe, pour mon pays. J'y allais pour mourir.

Votre équipe est composée de nombreux joueurs ayant grandi et appris le football en Espagne [la Guinée Équatoriale est une ancienne colonie espagnole, NDLR.] Quelle empreinte cela a-t-il pu laisser sur le style de jeu de la sélection ?

Beaucoup d'entre nous sont nés en Espagne et ont été formés dans des clubs espagnols. Du coup on n'a pas vraiment la culture africaine du combat physique. On construit le jeu de derrière, on est des mecs plutôt techniques, qui aiment jouer au ballon, en essayant de ne pas le perdre. Après, l'objectif est de concilier ce style de football avec celui de ceux qui jouent ici, dans le championnat guinéen.

Avant votre éviction, vous avez passé plusieurs jours à Malabo, où l'équipe est en préparation. Quelle est l'ambiance dans la capitale ?

Le pays est complètement fou. C'est la première Coupe d’Afrique de l'histoire de la Guinée Équatoriale. Tous les gens sont pleins d'illusion et d'émotion. C'est le plus grand événement sportif de l'histoire de notre pays. Mais moi je vais rentrer en Espagne. Qu'est-ce que je peux faire d'autre ? Il ne me reste plus qu'à regarder les matchs à la télé.



Propos recueillis par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT)