Zaha, la rédemption du banni

Parti à vingt ans tout juste du côté de Manchester United, le cœur plein d'espoirs, Wilfried Zaha est revenu chez lui, à Crystal Palace, il y a cinq mois et au fond du gouffre. Le fruit d'une expérience au plus haut niveau catastrophique sur le plan sportif, et destructrice moralement pour un gamin au bord de la rupture. Aujourd'hui, « Wilf » retrouve le sourire balle au pied et regagne du crédit. Entre Bergson et gros smile.

2 13
Cela ressemble au retour de l'enfant roi dans un royaume qui lui avait gardé une place toute particulière. Un siège bien chauffé près du cœur des supporters, un endroit où « il sera toujours comme chez lui » , dixit l'intéressé. À l'évocation d'un passé fait de dribbles virevoltants, de coups de génies à faire lever Selhurst Park, les supporters de Palace laissent apparaître un sourire plein d'espoir. Il y a quelques mois, leur enfant prodige, Wilfried Zaha, est revenu à la maison après s'être noyé dans le grand bain. Manchester United, ses stars, ses exigences, et l'oubli. Plus rien. « Wilf » avait disparu des radars depuis le 7 décembre 2013 et une défaite sans saveur du United version Moyes face à Newcastle (0-1). Lui, la dernière recrue de l'ère Ferguson, signée pour onze millions de livres après un rendez-vous londonien avec Sir Alex et Sir Bobby Charlton, ne sera entré que deux fois en jeu en autant d'années passées à Manchester. 28 petites minutes au compteur et une place éphémère dans l'histoire du club. Une histoire qu'il rêvait pourtant d'écrire. Oui mais voilà, comme un footballeur à la dérive, Zaha a été repêché par son club formateur en décembre dernier. Un message d'espoir en forme de rédemption : « J'ai souffert, mais je vais me relever, car maintenant je suis à la maison » .

Wilfried, le philosophe


Le jeune espoir anglais a donc parcouru un long chemin de croix pour revenir sur le pré. Dans une interview au Telegraph, Wilfried Zaha revenait récemment sur son passage à Manchester où il évoquait « ces soirs où tu te sens extrêmement seul. Tu te demandes ce que tu es exactement. Un footballeur qui ne joue pas au football ? Je passais mon temps à regarder les autres s'amuser et je ne pouvais rien partager avec eux. Alors quand, en plus, tes amis te demandent des places pour aller au match et que tu ne joues pas... » Zaha s'est alors construit en silence, dans la lecture, la philosophie. En lisant Bergson, l'ailier a engrangré du savoir, appris à remonter la pente et à surmonter une épreuve comme l'ascenseur émotionnel qu'il a connu à Old Trafford. Des lectures accompagnées de visites chez le psy dans la banlieue de Londres, histoire d'accélérer le processus de cicatrisation. Un travail de fond pour retrouver la confiance en soi, qui s'achève en beauté par l'arrivée d'Alan Pardew sur le banc de Palace début janvier.

Dès l'une de ses premières conférences de presse, Pardew évoque le cas de son joueur : « C'est sûrement l'un des jeunes joueurs que j'ai le plus suivi tout au long de ma carrière d'entraîneur. Il y a deux choses avec lui : tout d'abord, je ne le vois pas sourire suffisamment, et d'autre part, il prend chaque échec comme une énorme déception. Ce joueur a été détruit à Manchester » . Le but est alors de mettre Zaha dans les meilleures dispositions. Là aussi, la philosophie aura son rôle. Toujours en s'inspirant de Bergson, qui expliquait comment reprendre confiance après un traumatisme, Alan Pardew met en place un cadre idéal pour son attaquant. Il lui réapprend à sourire, à se libérer sur le terrain et à jouer la carte de la franchise. En décembre, il quitte Manchester United sur une poignée de main de Louis van Gaal, qui venait de lui avouer que, selon lui, « il n'avait pas le niveau pour jouer dans un club comme United pour le moment » . À peine revenu à Crystal Palace pour un prêt, il est définitivement acheté deux mois plus tard. Car sur le terrain, l'artiste est revenu.

Wilfried, l'artiste


White Hart Lane, 6 décembre 2014. À la 73e minute, l'intérimaire-coach de Palace, Keith Millen, décide de lancer Wilfried Zaha à dix-sept minutes de la fin, quelques jours seulement après son arrivée. Dix-sept minutes fracassantes où les supporters des Glaziers reprendront instinctivement le chant créé en l'honneur du gamin avant son départ pour Manchester : « La la la, la la la, Wahey Hey, Wilfried Zaha » . À la sortie du terrain, Zaha aborde un large sourire qui prouve que sa bouche renferme encore de bien belles quenottes. « Zaha est un joueur brillant, fantastique. C'est un peu notre protégé à tous dans le vestiaire, c'est un enfant du club » , lâche alors son partenaire, le milieu offensif Jason Puncheon. Une confiance footballistique qu'il décuplera dès l'arrivée de Pardew, qui le place dans un trident offensif qui fait aujourd'hui le bonheur de Crystal Palace, aux côtés de Glenn Murray et Yannick Bolasie.

Un statut qui implique désormais une exigence : celle du style. Le 21 mars dernier lors d'un match à Stoke où Wilfried Zaha marque le but vainqueur (2-1), Pardew s'attarde en zone mixte pour aborder « sa nonchalance et la volonté de le voir sourire plus » . Réponse de l'intéressé dans la presse : « Je ne veux tout simplement plus parler de Manchester United et je commence à prendre le dessus sur mon passé. Là-bas, j'étais un héros et, une minute après, j'étais un zéro. Aujourd'hui, je veux simplement jouer au football. Mon sourire revient lentement, car je reste marqué. Mais comme je ne peux sourire que sur un terrain, désormais, je souris à nouveau » . Wilf smile.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
Moi, je le suivais en championship et je peux vous dire qu'il est la le futur de l'angleterre. Potentiellement superieur a Sterling.
Si on doit faire la liste des jeunes qui ont signés a MU sans jamais percer la liste serait très longue.... Le plus drole c'est comme meme si ils arrivent a recruter Pogba
l'homme oignon Niveau : DHR
C'est ça le defaut des centres de formation des grands clubs, un jeune joueur doit vraiment être au top niveau pour espérer pouvoir joueur avec l'équipe première dont les objectifs ne laissent jamais de la place à un potentiel echec.. Les jeunes footballeurs sont trop souvent tenté de "griller les etapes" mais trouver du temps de jeu dans un"petit" club pour pouvoir faire la demonstration de son talent est primordial.
Bah voyons.
Zaha pas titulaire indiscutable et pour l'instant inferieur dans la performance a Puncheon et Bolasie (et de loin pour ce dernier) est potentiellement superieur au joueur en Europe de moins de 23 ans qui reussite le plus de dribbles et qui cree le plus d'opportunites de buts.
Je crois que Bahebeck est potentiellement superieur a Lacazette perso.
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
On en reparlera et tres bientot. J'ai l'oeil et on parle ici d'un talent rare, destine a un avenir brilliant.
Message posté par AriGold
Bah voyons.
Zaha pas titulaire indiscutable et pour l'instant inferieur dans la performance a Puncheon et Bolasie (et de loin pour ce dernier) est potentiellement superieur au joueur en Europe de moins de 23 ans qui reussite le plus de dribbles et qui cree le plus d'opportunites de buts.
Je crois que Bahebeck est potentiellement superieur a Lacazette perso.


Lacazette - 25buts / 5assists dans un championnat défensif

Sterling - 7buts/7assists dans un championnat porte ouverte derrière

Ca me fait penser à ton "Guilavogui, pièce maitresse de Wolfsburg l'équipe la plus sexy d'Europe". Sur le troisieme buts du Napoli jeudi j' y ai repensé!
Tu n'as rien compris a mon poste ou je ne comparais pas Sterling et Lacazette.
Tu n'as pas non plus compris les arguments utilises.
En plus de ne visiblement rien comprendre au ballon, tu ne comprends pas non plus le francais.
Heureusement que le gouvernement a l'air de vouloir insister sur la formation continue des adultes pour faciliter leur reinsertion.
C'est que quand on sort "Guilavogui, pièce maitresse de Wolfsburg l'équipe la plus sexy d'Europe", c'est qu'on a assurément tout compris au ballon.

Même les non-connaisseurs de BuLi ont pu apprécier la perf' du stéphanois jeudi!
Ainsi que ta "compréhension du ballon", La pièce maitresse de Wolfsburg était au top!

Comme "l'équipe la plus sexy d'europe", traumatisé par la "vilan Napoli" selon ta compréhension du ballon!
Venant d'un mec qui est devenue une des risees du site depuis son episode monomaniaque sur "Pep Galtier", tu penses vraiment que cela va m'effleurer?
Tu me diras tu as accede a une forme de notoriete, comme Nabila, Jean-Edouard ou Felicien.

Ps: je suis cependant flatte que tu penses a moi le jeudi soir, meme si c'est un peu inquietant.
Ahah à part Nabila je connais même pas ces gens! Tu m'as l'air bien au taquet sur la presse people et la tv réalité mon petit Robert Hue!

Disons qu'un mec qui sort "Guilavogui, pièce maitresse de Wolfsburg l'équipe la plus sexy d'Europe", ca ne s'oublie pas comme ca.

Entre nous, je préfère répéter que Pep Galtier est zéro, plutôt que venir sur ce site pour me faire tous plein d'amis virtuel en déclarant "Guilavogui, pièce maitresse de Wolfsburg l'équipe la plus sexy d'Europe".

Certains affirment un avis tranché, d'autres viennent manger à tous les râteliers pour satisfaire tout le monde, tout en sortant des grosses bétises.
T'es lourd mec.
Ecoute je suis un con, je ne connais rien au foot, toi t'as des grosses couilles et un avis tranche et l'avenir nous confirmera que tu es le croisement entre Denoueix et madame Soleil.

Maintenant stp laisse moi commenter les articles tranquillou et surtout essaie d'intervenir sur des articles ou breves ou tu as quelquechose a dire sans devier du sujet.

Bon week end
Yes l'avenir nous le dira! Pour Wolsfburg et Guilavogui, c'est déjà réglé je pense.

Pour Galtier, l'avenir nous dira si ce coach frileux sans mental qui ne fait pas progresser de joueurs et ne gagne aucun match en Europe, se rélève être un futur Guardiola.

Je sais pas pourquoi mais j'ai l'intime conviction que ca va pas le faire!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 13