En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. //
  4. // Insolite
  5. // Interview

Yuvi Pallares : « Poutine supportera secrètement le Vénézuéla au Mondial 2018 »

Pendant la Copa América 2015, des présentatrices vénézuéliennes d'une web-TV avaient joué la carte du naturisme pour encourager la sélection nationale. Au lendemain de la journée mondiale du topless, c'est le moment de faire le point avec l'une d'entre elles, Yuvi Pallares.

Modififié
Tout d'abord, Yuvi, peux-tu nous présenter un peu le concept de Desnudando la noticia ( « En déshabillant l'information » , ndlr) ? Même si le titre est déjà très explicite en lui-même...
Cela fait un peu plus d'un an que ce programme a vu le jour. Notre idée était d'importer un concept qui existait déjà dans d'autres pays comme le Canada par exemple. Nous voulions implanter ce concept en Amérique latine et, aujourd'hui, nous sommes le premier journal télévisé en Amérique latine qui est complètement dénudé. L'idée de base est simple : nous relatons les informations tout en nous déshabillant progressivement au fur et à mesure du journal. Nous essayons ainsi d'éduquer et d'informer nos spectateurs à travers un format qui a fait ses preuves sur le net.

Tu es journaliste, top-modèle ou les deux ?
Top-modèle. Je précise toujours que je ne suis pas journaliste, mais disons que j'ai acquis avec le temps des capacités de narration face à la caméra. Cependant, je tiens à préciser que notre équipe se compose bien évidemment de véritables journalistes diplômés. Ce sont eux qui rédigent notre journal et nous nous contentons ensuite de les transmettre à notre public.

Tu es une fan de football ?
Oui, j'adore le foot. Je suis une fervente supportrice de notre sélection nationale, le « Vinotinto » . Niveau clubs, je suis une grande fan du FC Barcelone.

Comment vous est venue cette idée de vous déshabiller en cas de victoire du Vinotinto lors de la Copa América 2015 ?
C'est notre équipe de créateurs qui a lancé cette idée. Nous voulions réaliser quelque chose qui pourrait servir de levier de motivation pour nos joueurs, tout en suivant la ligne de notre programmation qui revendique la nudité féminine.


Au final, tout a bien commencé pour le Venezuela avec une incroyable victoire contre la Colombie (1-0).
Faut croire que la carotte a fonctionné ! Ahahah ! On aimerait penser qu'on a eu quelque chose à voir avec ce merveilleux résultat, mais on ne pourra jamais le savoir de source sûre. Ce qui est sûr, c'est qu'on a vraiment fêté la victoire de la meilleure des manières !

En plus de vous déshabiller lors du journal, vous aviez également promis de faire un strip-tease dans un endroit public au Venezuela en cas de qualification. Vous n'avez donc pas pu tenir cette promesse ?
Si, finalement, nous avons fait un bref strip-tease à Caracas parce que l'attente était telle que nous ne voulions pas décevoir notre public. Pour autant, notre plan ne s'est pas déroulé comme on l'aurait souhaité, puisque le Vinotinto ne s'est malheureusement pas qualifié pour les quarts de finale.

Comment avez-vous vécu cette élimination ?
Au final, même la promesse d'un déshabillage n'a pu être plus forte que la réalité du terrain... Ça a été très triste de vivre cette élimination malgré la victoire initiale contre la Colombie. Le Vinotinto est un élément unificateur pour tous les Vénézuéliens. Après, on savait qu'il y avait peu de chances de réussir à passer la phase de poules. C'était évident qu'être dans un groupe avec la Colombie, le Pérou et le Brésil, cela n'allait pas être une partie de plaisir. Mais on est fiers de nos joueurs qui se sont battus jusqu'à la dernière minute du dernier match.

Tu sais si les joueurs ont apprécié votre geste de soutien un peu particulier ?
Non, nous n'avons jamais obtenu de réponses de leur part. En même temps, ce n'est pas grave, le but n'était pas de les déconcentrer avec nos actions. Je ne sais même pas s'ils se sont rendu compte de ce que l'on a fait, même si nous pensons qu'ils en ont tout de même entendu parler.

Quelles furent les réactions du public vénézuélien ? Vous avez reçu des critiques ?
Oui, il y a toujours des critiques. Dans tout ce que nous faisons à Desnudando la noticia, nous recevons à la fois des éloges et des retours négatifs. Avec ce que l'on a fait durant la Copa América, nous avons reçu le soutien de millions de spectateurs. On nous a envoyé beaucoup de messages de soutien. Mais nous avons également reçu énormément de commentaires négatifs de la part de personnes qui désapprouvaient le fait que l'on se mette nues. Certains nous ont dit que ce n'était pas du tout la bonne manière de soutenir notre sélection. C'est comme ça.

Au final, avec ces strips originaux, vous êtes devenues aussi célèbres dans le monde que vos joueurs. Si ce n'est plus !
Non, pas du tout. Après, c'est sûr que l'on a pas mal parlé de nous pendant la compétition, mais à l'arrivée, notre sélection aura toujours plus de poids, d'impact et de renommée que nous. Maintenant, nous sommes à fond derrière eux pour réaliser le rêve de la qualification au Mondial 2018.

Il est impossible aujourd'hui d'imaginer qu'un tel programme à la télévision puisse voir le jour. D'où le net ?
Oui, notre chaîne est uniquement diffusée sur internet et elle est réservée aux majeurs de plus de 18 ans. C'est pour cela que nous avons la liberté de réaliser ces déshabillages durant tous nos programmes. À la télévision, il serait impossible de faire un strip à une heure de grande écoute. Du coup, quand les images ont été diffusées, certaines parties du corps ont été censurées et floutées. C'est aussi le cas sur les réseaux sociaux, impossible de tout montrer !

De quelle manière les Vénézuéliens conçoivent-ils la nudité ?
Il existe encore aujourd'hui au Venezuela une certaine forme de tabou à propos de cela. Ce n'est un secret pour personne d'affirmer que la société latino-américaine est encore très marquée par le machisme. C'est d'ailleurs pour cela que nos programmes font parfois l'objet de réclamations de la part d'une partie du public. Mais on travaille (sic !) chaque jour pour en finir avec tout ça.

D'autres pays vous ont imités ?
Non, nous sommes les seuls à avoir fait ça.

Bon pour conclure, c'est quoi le programme si le Vinotinto se qualifie au Mondial 2018 en Russie ? On croit savoir que c'est pas l'amour fou entre Poutine et les femmes qui s'exhibent seins nus !
Oui, c'est sûr (rires) ! Pour la Coupe du monde 2018, nous préparons déjà de nouvelles surprises, même si nous ne pouvons pas trop nous avancer. J'ai confiance en notre sélection, et nous savons que les joueurs vont tout faire pour tenter de réussir ce rêve de qualification à la Coupe du monde. Pour ce qui est de Poutine, je pense qu'il supportera secrètement le Vinotinto afin de pouvoir nous voir nues. C'est le genre d'homme à être fan de notre émission, je pense (rires) !


Propos recueillis par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9