En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // AS Monaco-Toulouse

Youri Tielemans, the Big Man

Tiémoué Bakayoko, Valère Germain, Benjamin Mendy, Bernardo Silva, et probablement très vite Kylian Mbappé. Monaco est en train de perdre une à une ses perles de la saison 2016-2017. Mais au cœur de ces ventes au prix fort, l'ASM a réussi un recrutement de maître : Youri Tielemans, qui a en croire le directeur de la formation à Anderlecht, va rapidement justifier les 25 millions d'euros de son transfert...

Modififié
« J'ai vu passer Lukaku, Praet, Musonda, Januzaj... Parmi tous ces joueurs, Youri Tielemans est une icône du centre de formation d'Anderlecht, l'une de nos plus grandes fiertés. » Jean Kindermans a une voix emprunte d'un mélange d'affection et d'admiration quand on le lance sur l'ancien pensionnaire du centre de formation d'Anderlecht, qu'il dirige. « Ici, il était sublime, à chaque changement de catégorie, il réhaussait le niveau, y compris quand il est arrivé en équipe première. » A tout juste 20 ans, le milieu international (4 sélections), peut déjà se targuer de quatre saisons pleines avec le « Noyau A » des Mauves, soit 139 matchs (26 buts) en Jupiler League, plus 36 de plus (5 buts), en compétitions européennes. « Des états de service de ce niveau à un si jeune âge, ce n'est pas anodin, et c'est donc normal que Youri soit déjà dans un grand club. » Un grand club certes, mais loin des Chelsea, Manchester United ou Real Madrid qui n'auraient pas rechigné à débaucher le prodige. Sauf que celui-ci « ne vise pas la lune trop tôt » selon Kindermans. « Lui et ses conseillers ont fait le bon choix. Il aurait pu partir beaucoup plus tôt, à 16 ans, mais il a préféré construire sa carrière patiemment, en s'imposant d'abord dans son club formateur et ensuite dans un club intermédiaire où il peut avoir un vrai rôle à jouer. »

« Il va rapporter beaucoup d'argent à Monaco »


Si bien qu'aujourd'hui, Tielemans est un exemple cité devant tous les jeunes d'Anderlecht autant pour son talent que sa gestion de carrière. « Cela concorde avec l'homme, intelligent, titulaire de l'équivalent du Bac en France, bilingue, et aussi déjà père de famille. Une personne intelligente qui sait où elle veut aller. » Dans un premier temps, il s'agit de finir en Russie au mois de juin avec les Diables Rouges. « A Monaco, il optimise ses chances car il va avoir du temps de jeu que ne pouvait lui garantir un plus gros club. Et en sélection, il a une carte à jouer face aux Nainggolan, Witsel ou Fellaïni et Dembélé. Il a moins d'expérience et de vécu qu'eux, mais il peut se rattraper très vite avec la Ligue des champions. »


Kindermans n'en doute pas même s'il ne se met pas à la place du sélectionneur Roberto Martinez, qu'il sait admirateur du jeu de Tielemans : « Je le vois y aller, y avoir du temps de jeu, et à plus long terme devenir un joueur essentiel de l'équipe nationale » . Envoyer Tielemans en Russie, ce serait un coup gagnant pour l'AS Monaco, qui valoriserait encore un peu plus sa perle achetée 25 millions d'euros cet été. « Pour moi qui suis un formateur et pas un gestionnaire, 25 millions d'euros, c'est beaucoup d'argent, mais le monde du football est dans une phase de changement avec des prix à la hausse. Je ne doute pas qu'il va rapporter beaucoup d'argent à Monaco. »

Monsieur Justesse, prochain Pirlo ?


D'ici là, Leonardo Jardim aura le temps de profiter de ses qualités, bien différentes de celles de Tiémoué Bakayoko dont il est venu compenser le départ pour Chelsea. « Son meilleur poste, c'est milieu relayeur, ce n'est pas un râtisseur ou un joueur physique qui met de l'impact, ni un numéro 10 car il manque encore d'explosivité. Mais il a un gros volume de jeu, une énorme vista, il passe des deux pieds. Ici, on l'appelait « Monsieur Justesse » car il mettait des excellents derniers ballons dans la course des attaquants. Il marque aussi beaucoup de buts car il a une très bonne frappe des deux pieds, il sait enrouler. Dans le futur, à 29-30 ans, je le vois bien reculer, et avoir un rôle à la Pirlo devant une défense. »


Pour le mettre en valeur, cependant, Monaco a tout intérêt à préserver sa philosophie offensive et ambitieuse de 2016-2017. « C'est plus un joueur pour une équipe joueuse, d'ailleurs c'est à ça qu'il a été bercé ici à Anderlecht. Mais je ne doute pas qu'il saura progresser dans d'autres registres si nécessaire car il est très intelligent et travailleur. » Déjà séduisant en Trophée des Champions contre le PSG, Youri Tielemans a mis dans sa poche une partie des observateurs français. Et ce n'est qu'un début à en croire Jean Kindermans, qui ne se revendique pas devin mais ne peut s'empêcher d'être optimiste à propos de son ancien protégé : « Je ne doute pas qu'il va s'imposer à Monaco et ensuite devenir un joueur de référence. Il a le potentiel pour être un joueur de classe mondiale. »

Par Nicolas Jucha Propos de Jean Kindermans recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 162
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Top 10 : foot et bière