En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Watford-Tottenham

Younes Kaboul et le manque de respect de Pochettino

Modififié
Younès Kaboul ne va pas faire un hug à Mauricio Pochettino pour leurs retrouvailles dimanche. Le défenseur de Watford, resté à Tottenham pendant six saisons, n’a toujours pas digéré la manière dont son ancien entraîneur l’a mis de côté à son arrivée chez les Spurs. « La fin n’a pas été bonne. Parce que le manager ne m’a pas respecté à 100%. Quand Mauricio est arrivé, nous avons eu un échange respectueux. Et puis quelque chose est arrivée et je ne sais pas ce que c’était. J’ai été blessé et après, il ne m’a plus parlé. Il ne mettait pas dans l’équipe, sans aucune raison » , a confié l’ancien Auxerrois au Daily Mail.

L’ancien joueur de Portsmouth explique avoir demandé au coach argentin de se mettre à sa place, sans succès : « Il a été capitaine dans des bons clubs comme le PSG, où il a été entraîné par Luis Fernandez, un très bon manager. J’ai dit : "Comment vous vous seriez senti s’il vous avait laissé tomber sans raison ?". Il m’a répondu : "C’était différent". Ensuite, je lui ai serré la main et nous avons cessé de nous parler. C’était la fin. »


Sûr qu'une référence à Jean Fernandez aurait plus pesé dans l'argumentation de Kaboul. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 21 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8