Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Yaya Touré : « Je veux bien être celui qui casse le mythe Guardiola »

Modififié
Yaya Touré a beau avoir 35 balais, il maîtrise encore les tacles à la gorge.

Dans les colonnes de France Football, l'Ivoirien a manifesté son intérêt pour l'Olympique de Marseille en avouant être séduit par l'OM Champions Project, mais en a aussi profité pour dire le fond de sa pensée sur son ex-coach à City et au Barça, Pep Guardiola, en le taillant littéralement en pièces : « Je veux bien être celui qui casse le mythe Guardiola. »


Le milieu de terrain n'a jamais digéré sa mise à l'écart à Manchester : « J'ai essayé de comprendre. Je demandais même en douce mes stats aux préparateurs physiques. Et quand je me suis aperçu qu'elles étaient aussi bonnes, voire meilleures que celles de ceux qui jouaient et qui étaient plus jeunes que moi, j'ai compris que ce n'était pas une question de physique. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression qu'il (Guardiola) me jalousait, qu'il me prenait pour un rival. (...) Comme si je lui faisais un peu d'ombre. »

« Peut-être que nous les Africains ne sommes pas toujours traités par certains de la même manière que les autres »


Yaya Touré revient ensuite sur son passage à Barcelone : « Il était cruel avec moi. Vous croyez vraiment que Barcelone aurait pu faire ça avec Iniesta ? J'en suis arrivé à me demander si ce n'était pas à cause de ma couleur. Je ne suis pas le premier à parler de ces différences de traitement. Au Barça, certains se sont également posé la question. Peut-être que nous les Africains ne sommes pas toujours traités par certains de la même manière que les autres. (...) Quand on s'aperçoit qu'il a souvent des problèmes avec des Africains partout où il passe, je me pose des questions... Il fait semblant de ne pas en avoir, car il est trop intelligent pour se laisser piéger. Il ne l'avouera jamais. Mais le jour où il alignera une équipe au sein de laquelle on retrouvera cinq Africains, pas des naturalisés, promis je lui enverrai un gâteau ! »

C'est ce qu'on appelle vider son sac. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article