1. //
  2. // 3e tour
  3. // Wigan/Manchester City

Yaya, Touré d'Ivoire

Depuis le début de la saison, le milieu de terrain de Manchester City (qui reçoit Wigan au 3e tour de la Coupe de la Ligue anglaise ce mardi soir) est en train de prendre une dimension encore plus grande au point d’être le joueur le plus essentiel de son équipe. Voire de Premier League.

Modififié
25 55
« Pour faire ces nouvelles chaussures King, Puma a fait appel à moi. Je me sens à l’aise. J’ai un petit problème avec le plastique, mais là, avec le cuir, c’est magnifique. C’est une chaussure très confortable à l’intérieur, je me sens énormément bien avec. » Ah, mais c’est donc ça, alors, le secret des performances de Yaya Touré : une bonne paire de grolles. Évidemment, s’il n’y avait que ça, on se précipiterait tous chez l’équipementier du milieu ivoirien de 30 ans, histoire de troquer nos pieds carrés pour ses petons de velours. Et avec nous, probablement un paquet de joueurs, et pas que des tocards, hein. C'est que Touré est un footballeur proprement fascinant. Mais on ne le dit pas assez. Car à l’heure d’égrener le casting de stars qui s’ébrouent sur les pelouses d’Albion, c’est rarement un des premiers noms cités. Bien sûr, chacun y va de son Van Persie, Özil, Rooney, Eto’o, Suárez, voire Agüero, mais seuls les vrais suiveurs du barnum anglais pensent à avancer le patronyme du capitaine des Éléphants parmi les joueurs majuscules du meilleur championnat de la planète.

Pourtant, Touré est un joueur peut-être encore plus fondamental que les stars susnommées. Car le bougre compile un peu tous les rôles à lui seul. Récupérateur bien sûr, de par sa position et son abattage, même si le Citizen est sans doute moins porté sur le duel qu’un de ses mentors au centre de Carrington, Patrick Vieira, qui nous indiquait il y a quelques mois : « Il est plus fin que je ne l’étais dans le jeu, mais peut-être un peu moins dur dans les contacts et la récupération, même s’il gratte pas mal de ballons.  » Parole d’expert. Mais c’est vrai, l’ancien pensionnaire de l’académie de Jean-Marc Guillou fait avant tout la différence balle au pied, sorte de box to box player, gamme premium, capable de franchir des lignes comme peu de joueurs sur de telles distances. Et pas seulement grâce à ses grands compas qui lui permettent de ne faire qu’une foulée là où d’autres doivent en faire trois. « Il a une conduite de balle et un dribble extrêmement précis, souples grâce à une qualité de cheville rarissime » , a même l’habitude de dire Patrice Ferri, ancien joueur de Lyon et Saint-Étienne (notamment), et consultant pour beIN Sports après avoir longtemps couvert la Premier League sur Canal.

Trop low profile ?

Un arsenal auquel il faut ajouter une qualité de passe là encore hors du commun. De celles qui permettent à un milieu de facturer au moins cinq passes décisives par saison depuis plusieurs années, une gageure pour un milieu relayeur qui a parfois évolué assez bas, comme à Barcelone par exemple. « Mais justement, on voit vite qu’il a joué au Barça, reprend Vieira. Sa qualité de transmission est rapide, au sol, avec le bon angle et ça fluidifie vraiment le jeu. » Un phénomène donc, que le grand Pat, encore lui, voyait pourtant capable de progresser encore, même après le titre mancunien de 2012 dont Touré fut un des principaux artisans, au point d’être couronné la même année Ballon d'or africain. « Je crois que Yaya ne nous a pas tout montré. Il peut être encore plus décisif, il peut peser encore davantage sur le jeu et le score. Je suis certain qu’il a ce potentiel.  » L’ancien leader d’Arsenal en a-t-il parlé avec l’intéressé ? Toujours est-il que depuis l’été dernier, le petit frangin de Kolo fait péter les stats comme jamais par le passé. Lui qui n’avait jamais dépassé les 7 buts par saison, en a déjà inscrit 4 en 6 matchs, toutes compétitions confondues. Et notamment deux sur des coups francs ciselés à l’ancienne, pleine lulu intérieure.

Mais c’est peut-être davantage son pion de raccroc inscrit du genou à un mètre de la ligne de but lors de la ratatouille soignée administrée à United (4-1) dimanche dernier qui dit le plus cette nouvelle dimension prise par Touré. Soit un joueur qui n’hésite plus à aller au charbon dans la boîte pour faire la décision. Alors quoi ? Comment expliquer que Yaya Touré peine autant à être considéré comme une étoile planétaire ? Bien sûr, son poste quelque peu reculé ne favorise pas nécessairement la starification du bonhomme. L’absence de grandes performances de sa sélection aussi (sortie deux fois au premier tour du Mondial en 2006 et 2010). Et puis il y a ce caractère, disons réservé. Comme lorsqu’on lui demande son onze type et qu’il cite Schweinsteiger et Xavi sans se faire la moindre place. On imagine aisément la réponse d’un Cristiano Ronaldo à pareille question. Il n’empêche, derrière ce côté low profile, les dirigeants de City, eux, ne s’y trompent pas : au milieu d’un parterre de mercenaires recrutés à prix d’or, Yaya Touré est bel et bien le joueur le mieux payé de « l’autre » club de Manchester avec plus de 13 millions d'euros par an. Le prix d’un joueur très rare. Donc très précieux.

par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Booyaka95 Niveau : CFA2
Top player. La référence mondiale à son poste.
volontaire82 Niveau : Loisir
Un article trop court pour un joueur qui en mériterait plus..

Et bof bof la vanne sur Cristiano aussi, pas que je sois un grand fan du portugais mais bon..
"On imagine aisément la réponse d’un Cristiano Ronaldo à pareille question"

On imagine aussi facilement la réponse que te donnerait CR, cher Dave : "Va te faire foutr€ sale Paki !"
c'est qui la grosse sous-merde qui a posté cet article sous le titre "le vrai meilleur joueur du monde" sur facebook? C'est fatiguant cette tendance à se la jouer hipster en essayant à tout prix de trouver des alternatives à Messi. Tu comprends ou pas que Messi c'est de très loin le meilleur? T'as besoin de combien d'années pour t'en rendre compte?
"Comment expliquer que Yaya Touré peine autant à être considéré comme une étoile planétaire?"
Il faut le dire, je pense que la nationalité joue. Il aurait été un brésilien ou argentin je pense que son talent aurait été plus reconnu!
Pardon pour la vulgarité mais ça me soule que l'on ne puisse pas faire un article sur un très bon joueur - ici Touré - sans dire que c'est le meilleur. Il peut être très fort certes, mais non, ce n'est pas le meilleur. C'est comme ceux qui disent "que maldini aurait mérité un BO". Ben non, il n'a jamais été le meilleur.
MaxChampagne Niveau : DHR
Franchement l'un de mes joueurs fétiches !
En tant que supporter Parisien, c'est le premier nom que j'aurais coché pour le recrutement d'un milieu de terrain (tout terrain lol) !
Très grand joueur mais charisme d'une huitre!!
Si je peux me permettre : "Le plus essentiel" ça fait un peu pléonasme ça non?
Voilà cest tout
giggs-rules-my-life Niveau : DHR
Un article qui est donc signé Christian Jeanpierre, qui, sympa, nous conseille une nouvelle fois une de ses trouvailles, un petit joueur qui va faire parler de lui !

Merci beaucoup Dave !
Problema ? Niveau : DHR
Message posté par nelsoninho
c'est qui la grosse sous-merde qui a posté cet article sous le titre "le vrai meilleur joueur du monde" sur facebook? C'est fatiguant cette tendance à se la jouer hipster en essayant à tout prix de trouver des alternatives à Messi. Tu comprends ou pas que Messi c'est de très loin le meilleur? T'as besoin de combien d'années pour t'en rendre compte?


Je crois que ça a été fait exactement pour que le mec se poile en voyant des réactions comme la tienne.
Faut pas prendre la mouche hein, c'était une petite phrase de provoc', ni plus ni moins.
Ouais mais moi attention je suis un gros véner haha :)
caviardefootball Niveau : CFA2
Effectivement, le but d'un community manager, c'est de se marrer en voyant la réaction des gens... T'as pas inventé l'eau chaude toi non?
je suis effectivement assez limité intellectuellement. C'est d'ailleurs ce qui me caractérise le plus. Mais que veux-tu.
Message posté par nelsoninho
Pardon pour la vulgarité mais ça me soule que l'on ne puisse pas faire un article sur un très bon joueur - ici Touré - sans dire que c'est le meilleur. Il peut être très fort certes, mais non, ce n'est pas le meilleur. C'est comme ceux qui disent "que maldini aurait mérité un BO". Ben non, il n'a jamais été le meilleur.


Cannavaro n'a jamais été le meilleur non plus, et pourtant il l'a eu son ballon d'or.
Note : -5
Yaya Touré est excellent depuis longtemps, un des seuls à Manchester City a garder un niveau constant toute une saison, mais personnellement la référence a ce poste c'est Busquets...
Je ne dis pas que Busquets est une chèvre, mais Yaya est autre chose quand même + le seul joueur qui aurai donné au Barça cette "alternative" tactique tant rechercher (le mec peut jouer en 6 à la place de busqués, en 8 à la place de xavi ou même en 10 derrière les attaquant. Sans oublier qu'il peut, plus que, dépanner comme stoppeur...). On y ajoutant le prix du transfère (40M)...
Bref... encore une fois, Bravo Guardiola !
Je me rappellerai tjrs du but qu'il a marqué contre Bilbao en final de la Copa 3-1 pour le barca : acceleration, aisance technique et puissance du frappe. Boooooooooooooom ! Egalisation. Bal au centre !
volontaire82 Niveau : Loisir
Message posté par amine
Je ne dis pas que Busquets est une chèvre, mais Yaya est autre chose quand même + le seul joueur qui aurai donné au Barça cette "alternative" tactique tant rechercher (le mec peut jouer en 6 à la place de busqués, en 8 à la place de xavi ou même en 10 derrière les attaquant. Sans oublier qu'il peut, plus que, dépanner comme stoppeur...). On y ajoutant le prix du transfère (40M)...
Bref... encore une fois, Bravo Guardiola !


Ouais fin là en gros tu nous dis que le choix de Guardiola de titulariser Busquets était débile, franchement au vu des prestations du bonhomme et des titres remportés par le Barça avec lui y'a de quoi en douter..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
25 55