Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Thiago Silva peste contre le calendrier, Ibrahimović se fait des plans humanitaires dans son coin et à ciel ouvert, des dirigeants compétents mais silencieux, un poste de directeur sportif vide depuis 16 mois : au fond, qui dirige vraiment le PSG ?

0 90
Les amoureux de Paname ont deux rêves. Le premier consiste à imaginer le retour de Leonardo aux manettes. Le second découle de l'impossibilité de voir le premier se réaliser, c'est-à-dire avoir un président – en l'occurrence Nasser al-Khelaïfi – qui assure après chaque match le SAV et la mauvaise foi habituelle devant les micros et sur Twitter. Un Jean-Michel Aulas 2.0 en gros. Un mec qui gueule et défend son club en toutes circonstances, même quand il n'y a rien à défendre, afin que l'on ne parle que de lui et pas du reste.

Au PSG, il n'y a rien de tout ça…


Hubert Fournier balance une saloperie sur Zlatan Ibrahimović avant le match face à Lyon ? Personne ne répond. José Mourinho fait le mariole ? Personne ne répond. Jean-Michel Aulas parle de l'arbitrage ? Personne ne sort de sa réserve. Au fond, au PSG, personne ne parle. Ah si, les joueurs parlent. À la sortie du match contre Caen, c'est d'ailleurs Thiago Silva qui a pris la parole pour dénoncer dans les médias la gestion du calendrier. « La Ligue doit penser aux équipes comme nous qui jouent quatre compétitions. Jouer trois jours avant Chelsea, ce n'est pas normal. On aurait dû nous protéger. » Une ligne de conduite respectable, mais qui aurait dû atterrir dans la bouche d'Al-Khelaïfi ou de Jean-Claude Blanc, les deux patrons du club sur le papier. Au quotidien, qui gère le PSG ? Personne ne le sait vraiment. Al-Khelaïfi est un homme qui a parfaitement su s'intégrer dans le paysage français, mais le Qatari vit dans le monde des Bisounours. Brandão ? « Une sanction à vie » . La victoire face au Barça ? « La plus belle victoire de ma vie » . La défaite au Nou Camp ? « La dernière de la saison » . Tout est dans la demi-mesure avec le président parisien. Pis, le grand patron ne déborde jamais. Il doit plaire. Et à tout le monde. On aimerait tellement voir le patron du club de la capitale taper du poing sur la table, utiliser la mauvaise foi à outrance, râler, gueuler, dire que le PSG « dérange » ou n'est « pas aimé » .

Le genre de truc qui permet de se dire que le taulier est dans la place. Au vrai, ce rôle allait comme un gant à Leonardo, l'ancien directeur sportif. Des sorties virulentes sur le football français, l'arbitrage ou les polémiques. Entre deux pouces levés, Leo envoyait chier tout le monde dans un costard Smalto. Ou comment faire un « fuck » avec une certaine idée de la classe. Depuis le départ du Brésilien, Olivier Letang est dans la place avec l'étiquette de directeur sportif adjoint. Adjoint de qui ? Bonne question. Toujours est-il que l'ancien pensionnaire du Stade de Reims est publiquement présenté comme celui qui a solutionné le problème de stationnement du centre Ooredoo et consolé Verratti après Barcelone. Quant à Jean-Claude Blanc, passé par l'organisation des JO de 2006, ainsi que la Juventus Turin, le grand public n'a jamais entendu le son de son organe vocal, alors que l'homme est brillant et compétent. En gros, dès que le navire tangue, Laurent Blanc se retrouve seul au front, à prendre des coups sans personne pour utiliser la technique du paratonnerre médiatique.

Ibrahimović en roue libre


Symbole d'un club en freestyle complet au quotidien, l'explication de texte organisée par Zlatan Ibrahimović, dimanche, pour son action visant à lutter contre la faim dans le monde. Averti après son but face à Caen pour avoir exhibé ses faux tatouages, le Suédois a confirmé lors d'une conférence de presse qu'il avait lui-même demandée, les raisons de son engagement… personnel. « Ce projet est en marche depuis deux ans. Il y a beaucoup de travail derrière. Tout ce qui est arrivé samedi n'était pas planifié. Faites-moi confiance là-dessus. Tout était spontané. Quand j'ai débuté le match avec tous ces tatouages sur moi, je me suis dit qu'arriverait ce qui arriverait. Que cela arrive après deux minutes était du bonus. On dirait que c'était supposé arriver… » Et voilà comment la figure de proue du PSG se retrouve à communiquer – pour la bonne cause – en plein match sans prévenir personne. Incroyable.

De par son aura, son talent et sa gouaille, Ibra s'est imposé comme la principale source de communication du club. Cela montre deux choses : l'importance du Z dans la capitale. L'absence de porte-parole officiel du club. Quand on sait que Nasser al-Khelaïfi doit parfois jongler entre ses opérations de VRP au Qatar – comme lors des championnats du monde de handball ou le tournoi ATP de Doha -, son poste à la LFP et ses relations particulières avec beIN Sports, ça ne laisse pas énormément de temps pour balancer des saloperies sur Twitter sur un arbitrage maladroit ou un but refusé pour hors-jeu. Actuellement, l'organigramme du Paris Saint-Germain est trop flou pour vraiment comprendre le plus important : qui fait quoi. Pour un club qui s'apprête à disputer un huitième de finale de Ligue des champions pour la troisième fois de suite, ça fait quand même bizarre.


Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 13
La mère de Rabiot!
Message posté par JoséKarlPierreFanFan
Si vous cherchez un mec avec de la gouaille, de la mauvaise foi, un type parano et qui gueule tout le temps...

Pourquoi ne pas recruter ce qui se fait de mieux en France?

PASCAL DUPRAZ!!


Ah non non non, Dupraz encore ça va, il est à la tête d'un petit club, il joue son rôle. Mais René "Ouin ouin" Girard par contre...
Go_Scousers Niveau : CFA
Note : 3
Au vrai, ce rôle allait comme un gant à Leonardo, l'ancien directeur sportif. Des sorties virulentes sur le football français, l'arbitrage ou les polémiques.


Au vrai ??? Il faut faire combien d'année d'étude de journalisme pour balancer des aberrations grammaticales pareilles sans problèmes ?
philfrenhie Niveau : CFA
quand on sait comment leonardo etait vertement critique pour son franc-parler dans les medias et meme ici, c'est tres hypocrite de dire qu'on souhaite qu'il revienne....et puis personnellement, meme si c'est vrai que nasser est parfois un peu langue de bois, je n'ai vraiment pas envie qu'il se transorme en aulas 2.0.....et pui si votre idee de la communication c'est de balancer des conneries sur twitter ou de se prendre le chou avec des gamins de 8 ans, je suis pas sur que vous soyez tres bien placer pour parler de communication....
VinnieCasseTibia Niveau : CFA
Note : 3
Mathieu tu as un vrai problème avec cette expression "au vrai", une sorte de "en fait" de journaliste qui veut se donner des airs, c'est absolument insupportable. Demain tu nous enduiras en erreur et tu parleras des soi-disants buts?
VinnieCasseTibia Niveau : CFA
Note : 13
Message posté par Go_Scousers
Au vrai, ce rôle allait comme un gant à Leonardo, l'ancien directeur sportif. Des sorties virulentes sur le football français, l'arbitrage ou les polémiques.


Au vrai ??? Il faut faire combien d'année d'étude de journalisme pour balancer des aberrations grammaticales pareilles sans problèmes ?


WE ARE GRAMMAR NAZIS
WE DO NOT FORGIVE
WE DO NOT FORGET
EXPECT OUR BESCHERELLES
philfrenhie Niveau : CFA
ce qui fait bizarre c'est que vous soyez detenteur d'une carte de presse...
"Des dirigeants compétents mais silencieux"

Ha? C'est qui ces gens? Faudrait nous les présenter un jours.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Ok c'est un billet d'humeur, donc remplit de second degré.

Mais le Qatar est entrain de façonner l'image du PSG, classe et sans vague. Pas d'entraîneur exubérant, pas de dirigeant qui prenne trop de place, pas de supporters trop bruyant.

C'est bien de réclamer le retour de Leo maintenant car c'est devenu trop lisse.
Mais faut voir tout ce qu'il s'est prit dans la tronche. Lui qui incarnait le mépris et la condescendance bien représentative de la supériorité de la capitale.
La photo de Nasser, O=ont a l'impression qu'il est en taule et qu'on viens de lui présenter les 4 Congolais qui vont lui servir de compagnon de cellule. Qui a voir la forme de leur pantalon semblent ne pas en avoir eu depuis quelques temps.
Message posté par PauletaSusicGaucho
Ok c'est un billet d'humeur, donc remplit de second degré.

Mais le Qatar est entrain de façonner l'image du PSG, classe et sans vague. Pas d'entraîneur exubérant, pas de dirigeant qui prenne trop de place, pas de supporters trop bruyant.

C'est bien de réclamer le retour de Leo maintenant car c'est devenu trop lisse.
Mais faut voir tout ce qu'il s'est prit dans la tronche. Lui qui incarnait le mépris et la condescendance bien représentative de la supériorité de la capitale.


Oui d'ailleurs le Qatar a déjà façonné les supporteurs du PSG, classe et sans vague, quelle folle ambiance au stade d'ailleurs...
@pauleta

On va encore se friter mais j'ai tique sur ton "classe".
Mouai, fallait aimer le Stade Francais Guazzinien pour apprecier le rafinement de ce nouveau PSG.

Je comparerais plus le nouveau PSG a un Cadillac Escalade rose avec ecrans de PS4 dans les appuis-tetes qu'a une Aston Martin de collection mais bon..
Note : 2
J'ai pas le souvenir d'un président omniscient et qui sert de paratonnerre à Chelsea, pour parler du premier exemple venu. Peut être parce qu'ils ont un entraineur avec des balls, lui.

Ceci dit il est vrai qu'on comprend pas trop où va ce club, on dirait des victimes.
Pour en revenir au PSG, j'espère que Lyon sera champions cette année. Et je suis loin d'être anti-PSG ou anti-parisien (même si il faut avouer qu'une minorité de supporters bien arrogant sont insupportables, surement ceux qui n'ont jamais connu la période pré-quatari).

Je suis d'accord avec le concept de Courbis sur la "méforme". Les dirigeants du PSG sont en "méforme", et comme tout le monde ils doivent encore apprendre.

Parce qu'un club où l'entraîneur arrive en tant que "choix de réserve", où des joueurs ont des passe-droits qui les mettent au dessus du coach, qui dînent avec le président, qui n'a pas de directeur sportif ne peut pas fonctionner correctement.

Sans oublier les énormes erreurs de communications, quand tu n'es rien en Europe, tu ne chies ni sur les gros (surtout sur le Bayern qui reste un modèle de gestion), ni sur le FPF. Surtout pour se prendre le retour de bâton que l'on connaît.

Bref, si le PSG n'est pas champion pour moi c'est une bonne chose pour le développement du club. Si ça peut faire comprendre aux dirigeants que même en football, l'argent n'achète pas tout et qu'il faut bosser dur et bien pour gagner c'est tout bon pour le PSG. Et je pense que c'est une erreur, compréhensible, d'avoir recruter des Zlatan, TS ou TM, qui n'ont pas de réel attachement pour le club. Alors que les Verratti, Pastore, Marquinhos, qui n'ont jamais connu de top club, sont l'avenir de Paris et ne causent aucun problème de gestion.
Message posté par AriGold
@pauleta

On va encore se friter mais j'ai tique sur ton "classe".
Mouai, fallait aimer le Stade Francais Guazzinien pour apprecier le rafinement de ce nouveau PSG.

Je comparerais plus le nouveau PSG a un Cadillac Escalade rose avec ecrans de PS4 dans les appuis-tetes qu'a une Aston Martin de collection mais bon..


ahah t'es dur !
tapavuleballon Niveau : CFA2
Message posté par dmw
La photo de Nasser, O=ont a l'impression qu'il est en taule et qu'on viens de lui présenter les 4 Congolais qui vont lui servir de compagnon de cellule. Qui a voir la forme de leur pantalon semblent ne pas en avoir eu depuis quelques temps.


Toi t'es pas comme les autres...t'es différent de nous tous
JoeLeTaciturne Niveau : DHR
Message posté par PauletaSusicGaucho


C'est bien de réclamer le retour de Leo maintenant car c'est devenu trop lisse.
Mais faut voir tout ce qu'il s'est prit dans la tronche. Lui qui incarnait le mépris et la condescendance bien représentative de la supériorité de la capitale.


C'est un peu comme Matuidi qu'on ose pas sortir du onze. Le jour où Matuidi sera sur le banc, on recommencera à parler de scandale, d'équipe de mercenaires étrangers, aucun français sur la pelouse etc. Lassant.
Message posté par Go_Scousers
Au vrai, ce rôle allait comme un gant à Leonardo, l'ancien directeur sportif. Des sorties virulentes sur le football français, l'arbitrage ou les polémiques.


Au vrai ??? Il faut faire combien d'année d'étude de journalisme pour balancer des aberrations grammaticales pareilles sans problèmes ?


Désolé de te contredire, mais l'expression "au vrai", bien que terriblement disgracieuse reste française.

Dans le dictionnaire de l'académie française tu retrouves la défiition sous le mot "vrai" : "AU VRAI. adverbial Selon le vrai, conformément à la vérité. Contez-nous la chose au vrai. Voilà au vrai comme la chose s'est passée. Un état au vrai."

C'est tout pour moi
Jean-Claude Blanc compétent ?? Allez demander à Marotta et Agnelli ce qu'ils en pensent !
Demandez les prix d'Amauri de Diego de Felipe Melo de Poulsen de Tiago..
CoreeeDuNord Niveau : Loisir
Message posté par JoeLeTaciturne


C'est un peu comme Matuidi qu'on ose pas sortir du onze. Le jour où Matuidi sera sur le banc, on recommencera à parler de scandale, d'équipe de mercenaires étrangers, aucun français sur la pelouse etc. Lassant.


Septembre :

Interrogé sur le peu de temps de jeu de Matuidi depuis le début de saison, Blanc avait assuré mardi que l'international français était "très important pour l'équipe". "Son statut n'a pas changé. Le seul problème c'est qu'il a repris beaucoup plus tard et c'est un peu plus dur de réintégrer l'équipe. Mais tout va rentrer dans l'ordre"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
PSG, OM, OL : objectif nul
0 90