1. //
  2. // 38ème journée

Y a pas que les grands qui rêvent

La dernière journée de Liga va enfin tuer le suspens. Comme prévu, l'un des deux gros accrochera une coupe en plus à son palmarès. Mais ce week-end, il y a des choses beaucoup plus intéressantes à voir. Plus d'une équipe sur deux rêve à quelque chose. C'est beau une Liga qui se termine.

0 12
A force de crier au loup, personne n'y croyait plus. Aucun des deux géants n'a accepté de lâcher l'affaire avant la dernière journée. Si tout se déroule comme prévu, le champion aura (peut-être) 99 points et sera (sans doute) Blaugrana. Son dauphin blanc aura tout de même atteint la marque irréelle de 98 points. Avec un tel total, le Dynamo de Madrid aurait été champion partout ailleurs. Pas en Espagne, pas cette saison. Valence, le troisième, est à 30 points derrière les mastodontes. C'est à ce moment-là qu'on se demande si on ne vit pas en Ukraine.

Mais ce week-end, l'idiot c'est celui qui ne fait que regarder en haut car neuf autres clubs ont eux aussi quelque chose à perdre. Cinq d'entre eux leur place en première division : Valladolid, Santander, Malaga, Tenerife et Xerez. C'est la première fois depuis la saison 1991-1992 que l'ascenseur pour la D2 est aussi rempli avant la dernière journée. Ce qui est encore plus nouveau, c'est que deux des candidats à la descente (Valladolid au Camp Nou, Malaga à domicile) joueront leur survie contre les deux candidats au titre. Des larmes et du sang couleront dimanche soir vers 20h45.

Un plan net et sans accroc


Au Real, on compte sur Javier Clemente, débarqué comme un sauveur en avril à Valladolid. Le coach basque est en passe de réaliser un exploit. En sept matchs, il a réussi l'impossible : trois victoires, trois nuls et une seule défaite. Son plan était clair : « Je voulais arriver au dernier match avec des chances de maintien » . Jusqu'à présent tout s'est déroulé sans accroc. Sauf que le dernier match, c'est au Camp Nou contre un Barça hystérique. Comment convaincre un quarteron de condamnés qu'il peut se sauver sur le terrain d'un leader assoiffé de titres ? « Parler, parler beaucoup » . Un point suffirait aux Violet et Blanc pour sauver leurs têtes. Juste ce qu'il faudrait pour offrir le titre au Real.

Car les Merengues, eux, se déplacent à Malaga. Autre terre, même combat. Les coéquipiers de Selim Benachour auront les oreilles fixées sur les transistors du Camp Nou. Car Lopez Muñiz, le coach andalou, a lui aussi un plan. D'abord, la Pep Team tue le suspens rapidement en claquant 3 buts d'écart à la mi-temps à Valladolid. Les Madrilènes prendraient alors un gros coup au moral. Son équipe leur sauterait alors à la gorge et se sauverait après une deuxième mi-temps héroïque. Mais pour cela, il faudra rompre avec cette série de dix matchs sans victoire. Lopez Muñiz : « Je leur ai donné l'exemple de l'Atletico, une équipe qui, il y a trois mois, était au fond du trou et qui est sur le point de soulever deux trophées cette saison » . Certes, mais à l'Atletico, il y a Forlan et Agüero, hein.

Gagner à tous les coups


Pronostiquer le vainqueur de la Liga, c'est une chance sur deux de se tromper. L'un de ces deux-là ne gagnera aucun titre cette saison, et ça c'est du 100%. En revanche, deviner qui va se sauver relève de la magie noire. Sur cinq, trois descendront. Il y a exactement 243 cas de figures possibles. Dans la majorité des cas, le Racing (17ème, 36 points) et Tenerife (19ème 36 points), qui affronteront des équipes déjà en vacances (Sporting pour le premier et Valence pour le second), s'en sortent. Il ne reste plus donc qu'à se jeter sur le multiplex et la calculette. Les premiers dés seront jetés dimanche à 19h. En attendant, rêvez, c'est gratuit.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Y'a pas à dire, la Liga c'est beau !
Aucun championnat au monde ne rivalise.
N'en déplaise aux aigris...
mouais ca a l'air assez faible aussi la liga, vu l'ecart entre la tete et le reste
Ben les deux premiers c'est le niveau Mondial, les 6 suivant niveau big 4 de la premier league et les 12 derniers niveau ligue 1.
CQFD.
Y a pas à dire c'est pour ça que la Réal et le Barca sont plus en champions, ils sont trop fort en fait. Il leur faut une ligue des champion inter-galactique, peut être qu'ailleurs dans une autre galaxie il y a des équipes aussi fortes.
Moi mon coeur balance entre la Scottish league et la Liga, pourquoi ce faire chier à jouer à 20 alors qu'on peut faire un championnat à 2, moins on est fou plus c'est trop bien. Je propose un clasico par semaine, parceque les autres matchs c'est nul on s'ennui.
+1 pour le titre en hommage à une chanson de Guy Carlier!
Un championnat complètement absurde où les deux équipes de tête ont 30 points d'avance sur les autres, qui ne sont pourtant pas des brêles. Les 18 autres équipes servent de figurants et fournissent des joueurs au Barça et au Real pour la saison suivante, ce qui contribue à déséquilibrer encore plus le championnat.
Et les gars, ça vous est déjà arrivé de regarder une rencontre de Liga sans le Barça ou le real ?
Parce que franchement ça envoie beaucoup plus de jeu que la premier league ou la ligue 1.
Sérieux. La qualité de jeu est la plus haute d'Europe.
Ensuite, que les "petits" ne l'emportent pas face aux gros, je n'ai pas en mémoire cette saison en Liga de scores du type de ceux de chels€a contre certains faire-valoirs.
Chels€a qui est lui absent du dernier carré en C1.
Bref, continuez de ne vous attardez sur les stats et à regarder la Liga qu'à travers téléfoot, habitués à la médiocrité du championnat de france et à son équipe nationale qui la représente bien...
On dirait "Socio", un mec qui poste sur Lequipe.fr.
Outre la subjectivité grotesque qui consiste à dire "ce championnat est le meilleur d'europe", la malhonnêteté quant à l'interprétation des chiffres est tout à fait insupportable.
Un championnat dont les deux équipes de têtes sont toujours les mêmes, qui terminent avec trente points d'avance et une différence de buts respectivement de +67 et +70, est un championnat absurde totalement déséquilibré.
Personne ne remet en question le niveau général des autres équipes, mais bien l'intérêt de La Liga dont 18 équipes sur 20 sont des sparing partners dont les meilleurs joueurs seront de toute façon recrutés par les deux équipes de têtes la saison suivante.
Comme l'a dit un utilisateur anonyme, la Scottish Premierleague est à peu près aussi disputé que la Liga.
Ton argument n'est valable que si tu réduis la Liga qu'aux équipes jouant le titre.
Car aussi bien pour la C1, l'Europa League ou le maintien, la Liga est le seul championnat en Europe où tout était encore jouable à l'aube de la dernière journée.
Même pour le titre, d'ailleurs...
PASSIONNANTE la Liga cette saison !
Rien de plus naze que la Liga, pas de compétition, pas de sport (pognon + affaire puerto)... Ridicule ! Si l'Espagne gagne la Coupe du Monde, on sera tombé au plus bas échelon du football ^!
" Liga est le seul championnat en Europe où tout était encore jouable à l'aube de la dernière journée. Même pour le titre, d'ailleurs... " et la Premier League,série A... ???
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 12