Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // FC Barcelone/Grenade (2-0)

Xavi sauve le Barça

Un Barça schizophrène a eu toutes les peines du monde à venir à bout d’un Grenade valeureux (2-0), et d’un Toño monstrueux. Grâce à un Xavi sorti du banc, les Catalans assurent tout de même l’essentiel : ce soir, le Real est à onze points.

Modififié
Barcelone - Grenade : 2-0
Buts : Xavi (87e) et Gómez (csc, 90+2e) pour le Barça.


Depuis une éternité – le 15 décembre 2011 et ce foutu terrain de Yokohama –, David Villa ne pensait qu’à ça. Face à Grenade, Tito Vilanova l’a donc inscrit sur sa line-up. Un fait marquant qui n’a toutefois pas caché l’absence barcelonaise du premier acte. Et le manque de réussite du second. Le Barça s’en est encore remis à son métronome Xavi pour ramasser les trois points. Tombés sur un Toño, le portier andalou, exceptionnel 87 minutes durant, les Blaugrana sortent tout de même de cette rencontre avec les trois points dans la musette. Mais que cette quête aux onze points d’avance sur le Real Madrid fut difficile à atteindre…

Messi et Villa s’invectivent

Car le lendemain européen est bien difficile pour ce Barça. Sans rythme dans les guiboles, sans réelle imagination dans la cabeza, les absences des cerveaux Xavi et Iniesta, cumulées à celles des accélérateurs de particules que sont Tello et Pedro, se font sentir. Il faut attendre la sixième minute pour voir les Blaugrana entrer en action. Sur une ouverture millimétrée pour Lionel Messi, Dani Alves voit son acolyte attendre un peu trop avant de décrocher sa frappe. Un début mi-figue mi-raisin, qui permet à Grenade de sortir la tête de l’eau. En deux temps, Floro Flores profite d’un mauvais renvoi d’Alexandre Song, puis la sentinelle Mikel Rico se dépatouille d’un cafouillage. À la demi-heure, c’est au tour du latéral Siqueira de griller la politesse à Alexis Sánchez. « Double V » est sur la trajectoire et fait office de cache-misère barcelonais. Entre-temps, seul Fàbregas – pourtant bien transparent dans son faux rôle de relayeur – a su inquiéter le portier andalou sur une frappe aux vingt mètres facilement captée. Vraiment en dedans tout au long de ce premier acte, l’image marquante n’en reste pas moins la petite tension Messi-Villa. Sur une incompréhension symptomatique des carences azulgranas, entre les deux hommes, la crispation se fait sentir. Car oui, à la mi-temps, le tableau d’affichage est toujours figé, nul et vierge. Malgré le sempiternel diktat des 68 % de possession.

Fort Alamo sur Toño

Passablement agacé par l’attitude de ses ouailles, Tito Vilanova remobilise son monde. Alors, dès la reprise, le ton est tout autre. Alexis Sánchez ouvre une brèche pour un Villa trop court, ou plutôt trop long. Pas dans son assiette, El Guaje est illico remplacé par Pedro pendant que Thiago laisse sa place au métronome Xavi. Ça y est, le Barça est reparti pour imposer sa mainmise sur le jeu. Il faut néanmoins une dizaine de minutes pour voir la machine se remettre en action. En soixante secondes chrono, Messi, par deux fois, se fait refouler par la défense andalouse, puis voit Toño sortir une parade XXL sur un un-contre-un. Fàbregas, à vingt minutes du terme, pense ouvrir le score. Il n’en sera rien : sur un retour express, un défenseur sauve à un mètre des cages. S’ensuit une période où frappes, centres et combinaisons sont légion. Sur un mouvement d’école ponctué par un centre de l’homme du moment Tello, Xavi n’a plus qu’à ouvrir le pied pour assister au premier tremblement de filet. Bah non : Toño, une énième fois impérial, sauve les siens. En fer de lance d’une défense héroïque, tous ses petits coéquipiers se mettent au diapason. Décisif encore à deux reprises, il ne peut rien sur la reprise de Xavi. D’un exter' de l’entrée de la surface, il cruxifie l’homme du match. Le Barça respire enfin. Et assiste à un CSC de Gómez sur un numéro de la Pulga, peu en verve durant la rencontre. Peu importe, le Barça dormira avec onze points d’avance sur l’ennemi madrilène.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 10 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 19 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3