1. // Supercoupe
  2. // Barça/Porto (2-0)
  3. // Notes

Xavi enchante, Guarin déchante

Pour une fois, Messi a bien voulu laisser le titre de meilleur joueur du match à son capitaine. Guarin, pour sa part, n'a eu besoin des faveurs de personne pour s'affubler de celui de flop de la soirée.

Modififié
0 12



FC Barcelone

Valdes (6,5). Oui, Valdès est un très bon gardien. Ce soir, il n'a pas eu grand chose à faire, mais lorsqu'il a fallu intervenir, sur les missiles de Moutinho et Guarin, il a répondu présent. Bon, on ferme les yeux sur la mésentente avec Mascherano, qui aurait pu couter cher.

Abidal (7). Le Français confirme les très bonnes choses vues face au Real Madrid. Sur l'aile, il est résolument plus efficace que dans l'axe, et son repositionnement après la sortie d'Adriano ne fait que le garantir. L'arbitre l'a gracié sur une faute évidente dans la surface. Parce qu'il a droit à une année d'immunité ?

Mascherano (7,25). Quel début de saison. Repositionné en défense centrale, l'ancien de Liverpool a encore été énorme, en annihilant le jeune Kleber. Tellement énorme qu'en fin de rencontre, Guarin a voulu lui péter la cheville. Raté : il est en fer.

Dani Alvès (6). On l'a connu plus offensif. Plus agressif même. Le Brésilien a fait un match discret, ce qui est rare. Et il n'a pas énormément défendu non plus. Ce qui est moins rare.

Adriano (5,25). Son passement de jambes éclair, face à Naples, avait laissé penser qu'il était finalement capable de belles choses. Bon, en fait, il est le maillon faible de ce Barça. Profite : Puyol et Piqué reviennent bientôt.

Keita (5,5). Le sosie officiel de Thomas Ngijol a fait le job. Rien de fou. Costaud, sans plus.

Iniesta (6,5). On ne peut pas être stratosphérique à tous les matches. Iniesta a semblé un peu éprouvé, même s'il conserve sa classe au-dessus du lot. Il reste juste et précis mais a perdu quelques ballons. Quoi ? Quelques ballons ?

Xavi (8,5). Gigantesque. Ce joueur a un grand malheur dans sa vie. Il n'aura jamais le Ballon d'Or, alors qu'il est cent fois plus talentueux que la moitié des joueurs qui l'ont eu. Ce soir, il n'a pas perdu un ballon. Comme d'habitude. A chaque fois qu'une action part de ses pieds, cela peut se transformer en occasion de but. Le Brahms du ballon rond.

Pedro (6). Il a beaucoup couru. Pour pas grand chose. Il a même eu un peu peur de Helton, qui est sorti comme un kamikaze sur lui. Froussard va.

Messi (7,5). Quand il est en forme, il prend son 10. Quand il est un peu moins bon, il est tout de même l'un des meilleurs joueurs sur la pelouse. Un but d'opportuniste, une passe décisive. Easy. Et une stat : Messi est présent sur 100% des buts inscrits par le Barça cette saison (4 buts et 3 passes décisives). Messi-dépendant ?

David Villa (5,75). On ne peut pas mettre des enroulés en pleine lucarne à chaque rencontre.

Les remplaçants : Busquets (non noté) a remplacé Adriano, et a soulagé Abidal d'un poids. Concrètement, il n'a pas eu grand chose à faire. L'entrée d'Alexis Sanchez (5,5) est prometteuse, mais le Chilien manque encore de jus dans les jambes pour faire la différence. En revanche, tout va bien pour Fabregas (7). Dix minutes sur la pelouse, un but, et un deuxième trophée en moins de dix jours. L'intégration se passe bien.



FC Porto

Helton (7). Sans lui, Porto en aurait peut-être pris 3 ou 4 de plus. Une chose est sûre : il n'a pas peur de sortir comme un fou, et il n'a pas peur non plus de prendre des tirs en pleine poire. Un vrai.

Fucile (6). Bon sur l'aile. Il a bien tenu sa ligne, mettant très souvent les attaquants barcelonais hors-jeu. Mais quand ça passe par le centre, ce n'est plus de son ressort.

Otamendi (5,5). Il a fait comprendre à Messi que l'amitié entre Argentins n'existait plus lorsqu'il s'agit de battre le Barça. Bah ouais, il n'y a pas que les Espagnols qui s'entretuent.

Rolando (6,5). Une bonne dégaine, une tête de killer : Rolando a été impeccable pendant toute la rencontre. A la fin, tel un capitaine de navire, il s'est sacrifié pour empêcher Messi d‘aller planter le deuxième but. Dommage que Fabregas l'ait inscrit deux minutes plus tard.

Sapunaru (6,5). Si les ailiers barcelonais ont été moins incisifs que d'habitude, c'est peut-être parce qu'il a réussi à les contenir. Et ça, cela n'est pas donné à tout le monde.

Souza (4,75). Il était présent et a fait un match immense. C'est ce que l'on aurait pu dire de lui s'il n'avait pas été invisible. A revoir.

Guarin (3,5). Dans son attitude, Guarin a ce petit quelque chose de Balotelli. Un type qui peut être génial mais qui, de temps en temps, s'en fout de tout. Il portera longtemps sur la conscience cette passe assassine en retrait pour Messi. En revanche, il va recevoir les félicitations de Marcelo et Pepe pour son tacle sur Mascherano.

Joao Moutinho (5,5). Une belle frappe dans les premières minutes, prémices d'un match costaud en tous points. Prémices, seulement.

Cristian Rodriguez (5,5). Il a tenté de belles combinaisons avec Kleber, qui lui a souvent rendu des ballons pas évidents. Mais après, au niveau des centres, il s'est plutôt rapproché de Johnny Ecker que de Beckham. Dommage, Hulk aurait certainement aimé recevoir un ballon.

Hulk (6,75). Ce soir, Hulk a été l'incarnation vivante de l'expression « un seul être vous manque, et tout est dépeuplé » . Le Brésilien a couru dans le vent, a fait des passes à un coéquipiers inexistant, a attendu des ouvertures. Attention, un amoureux transi peu faire n'importe quoi : signer à l'Atletico Madrid, par exemple.

Kleber (4,5). Equation mathématique : Falcao – 73 buts en 86 matches = Kleber. La comparaison va durer toute l'année, malheureusement.

Les remplaçants : Qu'ils se nomment Varela, Fernando ou Belluschi, aucun des trois nouveaux entrants de Porto n'a réussi à poser son empreinte sur le match. Même pas un petit tacle assassin, rien.

Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bien mieux que l'article sur le match. Hulk n'a pas fait un bon match, c'était pas évident dans l'autre.
Mais Valdes a toujours été un énorme gardien, sauf qu'il était connu pour faire quelques boulettes. Et la dernière date du 9 septembre 2009, un coup franc de Milevkyi à la 2e minute. Ça fait 2 ans... Il est monstrueux depuis.
Ok, mais ses relances au pied ne sont pas vraiment super. Et ce soir, elles étaient catastrophiques.
@vale; Non, je considère que le but de Van Persie en 8èmes de finales aller arrive à cause de Valdes, il fait une sortie au point de pénalty alors que Van Persie tire dans les cages depuis son angle fermé. Ce n'est pas grand chose mais à ce niveau, ça se paie cash et sans cette erreur y a pas but, donc...

Mais j'ai un grand respect pour lui, c'est un très gardien quand même.
Pas de contestation possible GrahamHill, relances au pied horribles ce soir.
Le commentaire sur Xavi qui dit que "A chaque fois qu'une action part de ses pieds, cela peut se transformer en occasion de but", j'ai trouvé ça courageux. Faut assumer pareil discours.

Après, perso, j'aurais enlevé le point d'interrogation après le "Messi-dépendant". A moins d'avoir 3 ans de retard. :p

Nan ben sinon on voit bien que finalement, alors que je le disais déjà loupé, le transfert de Mascherano est tout ce qu'il y a de plus réussi.
Je suis d'accord avec viva les poiro, Xavi me semble un peu surévalué.

Au contraire, Keita mérite sans doute un peu plus que 5.5, rien que pour ses deux retours in extremis dans la surface barcelonaise, en fin de match.
Quand je voit les commentaires sur l'ensembles des joueurs, j'ai l'impression qu'on a vu un match du ventre mou de ligue 1 en début août... pourtant j'ai trouvé que ça jouait bien des deux côtés...

Sinon, je trouve que c'est sévère pour Adriano qui est un très bon joueur et fait proprement son taf quand on lui fait appel. Il est bien plus sûr que ne l'était Maxwell surtout. Après, il sera pas ballon d'or effectivement. Abidal non plus
doit-on laisser christophe josse continuer à commenter les matchs du Barca ?
"Dans son attitude, Guarin a ce petit quelque chose de Balotelli. Un type qui peut être génial mais qui, de temps en temps, s'en fout de tout."

Guarin n'a rien à voir avec Trollatelli.

Le Colombien est pro, posé, adulte, toujours avec la volonté de mieux faire à chaque match, tout en étant un très bon joueur.

Il se fait expulser à la fin du match, avant ça il a bien digérer son erreur, je trouve.
"L'arbitre l'a gracié sur une faute évidente dans la surface."

C ést bien la seule chose qu´il faudra retenir de ces notes ridicules.

Le milieu portiste a bouffe le milieu culé. Moutinho, Guarin et Souza ont ete enormes. Sans un enorme Valdes, Guarin sur son coup de canon se lavait de son erreur monumentale.

La defense portiste, Otamendi en tete, a ete imperiale.

Ces notes sont partiales, donc biaisees. Le Barça n´a pas existe car Porto aura ete meilleur physiquement et tactiquement.

Le Barça a marque son premier but, non-merite, suite a une erreur monumentale de Guarin. Son deuxieme but a... 11 contre 10, avec entre-temps un penalty plus qu´evident pour Porto non siffle. Un peu de realisme serait le bienvenu...
Ou il y'a eu erreur sur le péno et Porto a fait un bon match mais de là à dire qu'ils ont bouffé le milieu du barça (faut juste voir le nombre d'occazes et la possession de balle) et que Valdes a sauvé le barça du naufrage (3 arrêts importants), c'est un peu risible.

Alors oui il y'aurait dû y avoir péno mais je trouve aussi que les gens qui n'aiment pas le barça (ce qui est un droit) cherchent constamment sur chaque match l'action ou l'erreur pour ensuite ne parler que de ça et résumer leur domination actuelle à des erreurs d'arbitrage.

Comme expliqué par Hennessey, contre Arsenal on ne parle que de l'expulsion sévère de Van Persie et on oublie le but refusé à l'aller, péno non sifflé au retour... Contre le real on oublie de mentionner le fait que des gars comme Adebayor n'auraient pas du finir le match en LDC, ou que le real aurait du finir à 9 en finale de copa... Ou que contre l'Inter, à l'aller il y'a eu un péno non sifflé et un but HJ de Milito...

Oui le barça a des fois des arbitrages favorables mais on ne parle que de ceux-là, et en fin de compte les CR de match et commentaires sont souvent axés juste dessus, sans parler des cas où ils ont droit à des arbitrages défavorables ou sans parler de leur jeu...

En même temps, quand une équipe domine, c'est normale qu'une partie du public veuille la voir tomber, tout comme des fans de tennis voulaient voir perdre Federer quand il était au top.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ecosse année zéro
0 12