Xanax : « Il imite qui, Jérémy Menez ? »

A 40 balais, Xanax a 25 ans de musique dans les jambes, dont une bonne partie dans le rap avec les Svinkels. Alors que le groupe est dissout depuis trois ans et qu’il prépare son retour en regardant du catch en pyjama dans sa chambre, celui que l’on surnomme parfois « MC 2000 kilos d’or » nous a reçu pour sulfater le foot dans tous les sens.

Modififié
272 10
Tu as navigué dans la fusion et dans le funk avant d’arriver dans le rap avec Svinkels, où est-ce qu’on kiffait le plus le foot ?

On n’a jamais autant aimé le foot que dans le hip-hop. Dans le funk, dans la fusion, ils en avaient rien à branler du foot, ils me regardaient même bizarrement. Mais tu sais, c’est des bobos parisiens, faut pas trop leur en demander. Y’a une espèce de sentiment de supériorité, genre intelligentsia, qui fait que pour certaines personnes, le foot, c’est non. Mais si on n’était pas entourés par des cons, ça se saurait.

Tu parlais de foot avec qui dans le rap ?

Nikus Pokus, des Svinkels, était bien dans le foot aussi. Mais en règle générale, tu vois que quand tu as une culture rue, y’a toujours un moment où tu joues au foot. J’étais à l’école à Stalingrad, j’avais déjà des potes qui avaient un niveau dingue. Y’a toujours un mur, un truc où tu peux jouer tout seul. Je vois pas les gamins descendre dans la rue dans le 7e ou dans le 16e pour jouer au foot. Quand je vais à Pantin, dès qu’il fait beau c’est t-shirt et ballon dans la rue. Il y a une vraie culture foot dans les cités, dans le sens où on nous a pas payé le cour de tennis. «  Tiens, v’la 30 balles, va t’acheter un ballon en plastique et ferme ta gueule.  »

Juste parce que le foot coûte moins cher ?

Les deux sports sont représentatifs. Pour jouer au tennis, t’as besoin de deux gars et d’un jeu de sept balles, pour jouer au foot t’as besoin de onze keums et d’un ballon. Mais il y a aussi des politiques. Moi j’ai découvert le golf en Ecosse quand j’étais petit. Au Royaume Uni, ils ont une politique vachement plus populaire par rapport au golf. A l’époque, tu filais 5 ou 10 balles, les mecs te filaient les clubs et t’avais accès à trois ou quatre pars. En France, va demander ça à un club de golf…

Tu supportes une équipe en particulier ?

Barcelone, je suis supporter de cette équipe-là depuis 1992, alors maintenant je suis dans la merde. Les gens me disent «  c’est trop facile d’être supporter de Barcelone » , alors que ça a commencé à redevenir rigolo à l’époque de Rivaldo. Pendant bien cinq, sept ans, ça marchait pas. Du coup maintenant quand je dis que je suis supporter de Barcelone les gens me prennent pour un gars qui connaît le foot depuis deux semaines. Mais c’est pas grave. La vérité c’est que j’ai pas d’appartenance à un club. Ce que j’aime c’est le beau jeu, et à partir de là c’est vite réglé : Barcelone, Manchester, tout ce qui joue réellement au ballon.

Tu les voyais où les matchs du Barça en 92 ?

Je voyais pas tous les matchs mais j’ai eu un abonnement à Canal + assez tôt, genre milieu, fin des années 80. Je suis vraiment tombé dedans quand ils ont lancé L’Equipe du Dimanche. Je sais pas si tu te rappelles mais à cette époque-là, ça durait trois à quatre heures. Ça commençait à 20h30, ça se terminait à minuit, et ils te faisaient des grands formats pour tous les grands championnats. Aujourd’hui ça sert plus à rien, ils passent tous les grands formats européens, donc maintenant tu mates L’Equipe du Dimanche que quand t’as raté ton week-end.

Il y a un morceau des Svinkels où tu dis que tu aurais dû être journaliste sportif.

Si j’avais eu une vraie écriture en terme d’orthographe, j’aurais pu devenir journaliste.

Tu sais, c’est pas forcément un critère…

Mais comme j’écris comme un porc, j’avais du mal à envisager ça avant l’arrivée d’internet… Je pense que tous les mecs qui matent du foot comme moi depuis vingt ans sont capables de commenter un match. Je peux te dire que « Jean-Pierre Jeanpierre » … Vous en parlez des fois ? Parce qu’il est quand même incroyable. Bon c’est vrai faut pas tirer sur l’ambulance, il se tire déjà des balles dans le pied. Tu coupes le son et t’écoutes de la musique. Entre ses commentaires et ceux de l’homme-planche… Lizarazu. Le surfeur. A une époque ils avaient essayé de nous le bicrave genre Kelly Slater. Alors que c’est juste un kéké de Biarritz qui fait du surf comme tous les kékés à Biarritz. (rires)

Comment tu définirais ta consommation de foot ?

Ce qui est rigolo avec le foot, c’est que tu l’aimes autant que tu le détestes. C’est un peu comme la coke. Tu te dis yes, mortel, il va y avoir un match de foot, et au bout de vingt minutes d’un match insipide où il se passe rien, tu te dis mais qu’est-ce que je fous à regarder cette merde ? Exactement comme la coke. Au début t’en as pas, tu te dis que ça va être génial et en fait quand t’en prends tu te dis que c’est de la merde. C’est pour ça qu’il y a des années où je me force à pas regarder le foot, je ne sélectionne que les affiches de ligue des champions. Là j’ai vu qu’une dizaine de matchs dans l’année, que des bombes. Le problème c’est que ça me remotive, en bon fan de foot bien mongol. Donc l’année d’après je me dis que je vais me refaire la Ligue 1 et au bout de six mois je suis dégouté.

Même le PSG de cette année ne te branche pas ?

Le PSG, tout le monde fermait sa gueule parce que ça gagnait en début de saison, mais en terme de football, y’a rien. J’ai l’impression que les mecs ne savent pas où ils vont. J’ai l’impression qu’ils ont autre chose dans la tête que le foot, c’est ça que je leur reproche. Regarde Leonardo, les Qataris lui disent « viens, t’es président de club  » , lui il fait sa prima donna, «  non je veux m’intéresser au sportif  » . Bah à ce moment-là tu fais entraîneur. C’est quoi son rôle ? On le sait très bien, il est juste là pour foutre la merde. Ce que je reproche aux Qataris, c’est : Leonardo ne veut pas de ta proposition, dis lui d’aller se faire enculer. De toute façon son poste au PSG est ridicule. Les mecs dépensent je ne sais combien de millions d’euros pour acheter des joueurs, et au mercato ils se prenaient la tête en se disant qu’ils allaient mettre Makelele à la place de Kombouaré. Mais vous connaissez quelque chose au foot ? Makelele entraîneur du PSG, ça aurait été autant une hérésie que Laurent Blanc sélectionneur de l’équipe de France. Une plaisanterie, un truc qui n’a pas lieu d’être.

C’est une plaisanterie, Laurent Blanc ?

Parce que tu trouves que c’est transcendant ce qu’il fait en équipe de France ? Il n’a pas d’expérience et il doit coacher des jeunes qui n’ont pas d’expérience non plus. J’ai pas un deug de psychologie, mais tout de suite ça m’aurait paru bancal.

Il reste quand même sur 18 matchs sans défaite.

Mais contre qui ? Et ne me parle pas des matchs amicaux, ça sert à rien. Maintenant, on dit que c’est un match à enjeu contre le Liechtenstein ou Andorre. Des matchs que t’aurais même pas regardé en 98. Ok, on n’est plus en 98, mais on se chie dessus contre Andorre ! Même si c’est ridicule, martial, et que moi j’en ai rien à foutre de l’armée, il faut bien admettre que si tu n’as pas de discipline, ça marche pas. Ribéry, au Bayern, il a une vraie pression. S’il se plante, il va avoir le gros Kaiser qui va lui dire « Ach Franck, mais qu’est-ce qui se passe ? » En équipe de France, il sait qu’on va le faire chier. Qu’il va tomber sur des mecs qui lui disent qu’il parle pas bien français. Mais qu’est-ce qu’on en a à branler ? C’est ça que tu lui demandes sur le terrain, d’ouvrir un livre ? C’est vrai qu’il a pas l’air très fut’-fut’, mais c’est un procès d’intention ridicule qu’on lui fait. C’est presque aussi ridicule que lui dans l’équipe de Rai n’b Fever.

Donc t’as la nostalgie de 98 ?

Ce qui est parti avec 98, c’est des mecs avec des caractères bien différenciés. Tu sentais que c’était un amalgame de types qui ne se seraient peut-être même pas parlé dans la vie mais maintenant t’as l’impression que c’est une bande de potes qui sont tous dans le même délire, qui écoutent tous la même zikmu, qui kiffent tous les mêmes meufs, les mêmes bagnoles. Je regrette ce côté disparate, c’est ça qui fait qu’une équipe est géniale. Par exemple, Barthez, pour moi c’est un maniaco-dépressif. On a l’impression qu’il va se tirer une balle dans la tête à la fin de chaque interview. C’est un mec qui ne devait pas supporter les médias.

Presque tous les mecs en équipe de France écoutent du hip-hop aujourd’hui.

Ils sont à l’image de la société actuelle. La peur d’être un boloss. « Quoi, t’écoutes pas Booba ? T’écoutes pas La Fouine ? »

C’est pour ça que Toulalan s’est fait éjecter ?

Parce qu’il écoute Charles Aznavour ? Non, il s’est fait éjecter parce qu’il fallait bien un bouc-émissaire et que c’était le moins glamour de tous. Ce qui le dessert, c’est qu’il a le même problème que Deschamps. Même à 18 ans, on avait l’impression qu’il avait 50 ans. Et puis la coupe de cheveux n’aide pas. Surtout pour Deschamps, ils n’avaient pas de conseillers de com’ à l’époque.

En même temps, quand tu vois la coupe de Jérémy Menez aujourd’hui…

C’est vrai que c’est dur. Presque aussi dur que la coupe de Ronaldo en 2002. Et encore, c’est presque plus dur parce que pour Ronaldo ça avait un sens, il voulait imiter un personnage de comics brésilien. Jérémy Menez, il veut imiter qui ? (rires) Mais si ça se trouve c’est nous les cons et dans cinq ans tout le monde sera coiffé comme ça.

Et comme Neymar.

La crête ? On dirait un personnage de PES 2011, quand tu mets des têtes custom…

Le côté chauvin du foot ne te gêne pas ?

Vaut mieux qu’ils mettent leur nationalisme là qu’ailleurs. En 2006, on était en train de préparer un album avec Svinkels. Je me faisais les matchs au même endroit que tout le monde alors que d’habitude j’aime bien m’isoler. T’avais des gens qui n’étaient pas trop dans le foot mais qui rentraient dans le délire. Je me rappelle qu’à la fin de France-Espagne, Gérard Baste (autre rappeur du groupe, ndlr) m’a dit : «  ce qui est génial dans le foot, c’est que t’as aucun scrupule à devenir un connard raciste insupportable » . Parce que c’est vrai qu’à la fin du match, dans pas mal de foyer y’a quelques injures qui sont parties. Le foot ça permet ça, de pouvoir dire « putain, sale rital de merde » . Alors que tu sais qu’il faut pas dire ça, que c’est pas bien, qu’il faut pas cautionner ce genre de comportements. Après on te remontre les images le lendemain… Le foot c’est magnifique. Tu peux aussi bien côtoyer le merveilleux que l’innommable. C’est une mini-arène de ce qu’est réellement la vie.

L’épisode du bus de Knysna, c’était merveilleux ou innommable ?

Là-dessus, il faudrait presque que TF1 ou France 2 fasse un truc bien racoleur, bien dégueulasse. Avec des mecs un peu connus dans le rôle des joueurs, genre Stomy Bugsy dans le rôle de Patrice Evra. (rires) Ce serait génial.

Booba dans le rôle d’Anelka ?

Non, Booba tu le mets dans le rôle de Sammy Traoré, il a exactement la même tête.

Et la fameuse politique des quotas ?

(explosion de rire) Excuse moi je vais tousser parce que j’ai le cancer et que je rigole. « Tiens, c’est déjà la merde, comment on va faire pour être encore plus dans la merde ? Ah bah on va passer pour des racistes !  » D’un côté comme de l’autre, l’action est ridicule et les réactions sont ridicules. « Laurent Blanc est raciste, blabla.  » Bon ok, il n’a pas été très malin, mais ça va. Parlez des vrais problèmes : on n’a pas de jeu, pas de défense, des joueurs qui ne savent pas où se situer sur le terrain, qui font une passe à deux mètres interceptée par un joueur suisse. Qu’est-ce qu’on en a à branler qu’un pauvre réac’ de merde ait dit « y’a trop de noirs  » et que ça ait été monté en épingle ? Même si y’en a dans le tas qui étaient de vrais fachos, si t’as un cerveau, tu sais très bien que tu ne vas pas pouvoir faire passer ton information comme ça et que ça va te revenir en boomerang dans la gueule. Et puis ça dépend de quand tu fais l’interview. Si tu vas les voir en début de réunion, ils auront un discours très policé, et puis en fin de réunion, au bout de trois pastis et deux blagues racistes de leur pote beauf, tu sortiras autre chose.

A écouter : "Tel Père, Tel Fils", EP featuring A2H, sortie imminente

Propos recueillis par Thomas Pitrel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le foot ça permet ça, de pouvoir dire « putain, sale rital de merde ».
Grave, on peu se lâcher pendant un match.
J'ai rarement lu une interview aussi drôle sur sofoot.com ; je vais réécouter les svinkels, tiens. Cimer Xanax
Massimobor Niveau : CFA2
idem, je vais aller tuer des céréales à sa santé
latourette Niveau : DHR
A2H, bande d'enfoiré!
Ah Ah! C'est autre chose que l'interview de Orelsan! Là au moins on s'marre!
Booba la même gueule que Sammy Traoré. Ca m'a tué!
Sympa l'itw!

"Tu sais, c’est pas forcément un critère…"

C'est vrai qu'il aurait pu facilement travailler à sofoot.
rien que le titre annonçait que ça allait être bien !
"Il n’a pas d’expérience et il doit coacher des jeunes qui n’ont pas d’expérience non plus" en parlant de Laurent Blanc.... ou comment plomber une interview cool en une phrase.
nizza, je me suis fait la même réflexion.

ceci dit belle itw, un p'tit marrant ce xanax. je suis sûr qu'il fout des calembours partout dans ses punchlines.
ReynaldPedros Niveau : DHR
Pareil pour moi pour l'orthographe : auto-dérision de bon aloi.
Vraiment bonne interview, punchy et avec quelques très bons mots. Pas franchement étonnant de la part de Xanax : écoutez les lyrics des Svinkels si c'est pas déjà fait.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
272 10