1. //
  2. // Retraite de Xabi Alonso

Xabi et orbi

Après Lampard, Gerrard, Lahm et en attendant Pirlo, Xabi Alonso a annoncé jeudi qu'il mettrait un terme à sa carrière à la fin de saison sous ses trente-cinq ans. Et c'est une certaine idée de l'humilité, de la vision du boulot de milieu et de la vie qui quitte le jeu. Avec élégance, forcément.

Modififié
Il y a eu un jour, un autre Xabi Alonso. La mèche était soignée, la mâchoire serrée, mais le regard, lui, jonglait déjà entre la détermination et la sagesse. Des conneries, l'enfant de Tolosa en a fait, comme tout le monde, sauf qu'à cette époque déjà, la belle gueule agissait pour les autres. S'il fallait dessiner un cadre à la genèse de Xabi, ce serait certainement Atocha, l'ancien stade de la Real Sociedad, à San Sebastián. Le repère, les années 90, celles où le père, Miguel Ángel Alonso, venait de finir sa carrière de joueur – international à vingt reprises – avant de devenir entraîneur. Alors, en attendant, le fils allait avec ses grands-parents hurler pour la Real. « Une fois là-bas, j'accrochais ma place à une pince et je la jetais à un ami qui attendait dehors pour entrer dans le stade. Comme il n'y avait pas de contrôle, le billet pouvait servir à pas mal de monde » , racontait-il il y a quelques années. L'autre Xabi Alonso, c'était l'apprenti, l'adolescent qui commençait à comprendre ce que pouvait être l'émotion et qui cumulait son apprentissage à la Real Sociedad avec les études, soit la vie normale de n'importe quel gosse de dix-huit piges.


Sauf qu'il n'a jamais été normal, qu'il a toujours abordé la vie avec un regard différent et le jeu avec une justesse que seuls les grands possèdent. Lorsqu'il a été prêté à Eibar au début des années 2000, Xabi Alonso a rencontré le dévouement : « Je ne me sentais pas comme un footballeur professionnel. Mais quand j'ai vu tous ces mecs-là se défoncer pour pouvoir vivre leur passion le week-end, j'ai compris ma chance. Eux, ils avaient toutes les contraintes du monde, mais ils étaient heureux sur le terrain. Cela voulait dire que j'avais le devoir de ne pas me déchirer sur le terrain. Je ne pouvais pas faire autrement vis-à-vis d'eux. Du coup, quand parfois je n'avais pas envie d'aller à l'université, je me forçais, en pensant à tous mes coéquipiers qui se cassaient le dos à l'usine. » Les autres d'abord, comme le mantra d'une vie. Le reste n'est que le respect de la seule leçon donnée par le père : « Il voulait qu'on soit élégants avec le ballon. Le buste droit. Il ne voulait pas nous voir dribbler ou marquer des buts. Pour lui, le plus important, c'était vraiment la maîtrise de la passe. Et l'intérieur du pied. » Cela aura duré dix-sept ans.

Veni, vidi, vici


Oui, Xabi Alonso, ça va se terminer, confirmant que l'année 2017 est partie pour être celle où l'inconcevable devient concevable. Il fallait s'y attendre, se préparer à dresser le tapis rouge pour une représentation humaine de l'élégance qui a marché sur le foot européen pendant dix-sept belles années. Lui l'a annoncé en quelques mots sur son compte Twitter : « Je l'ai vécu. Je l'ai aimé. Adieu, jeu merveilleux. » Si ce sport est merveilleux, c'est avant tout parce qu'il existe des artistes comme toi, Xabi. Des mecs modestes, humbles, qui allument la lumière plutôt que de la braquer sur eux et qui connaissent parfaitement leur mission. Ce que tu as souvent résumé ainsi : « Pour que mon jeu soit meilleur, j'ai besoin d'être entouré de joueurs meilleurs que moi. Mon jeu n'est pas de me créer une belle occasion. Mon jeu, c'est tout ce qu'il se passe ailleurs : prendre le ballon et le donner le plus rapidement possible aux meilleurs joueurs. Je connais mes forces et mes faiblesses. » Tu ne t'es jamais pris pour un autre et tu n'as jamais voulu être plus fort que les institutions pour qui tu t'es dépouillé. Personne n'oubliera par exemple ton départ de Liverpool pour Madrid en 2009 car, un an plus tôt, Rafael Benítez t'avait ouvert la porte pour te remplacer par un joueur anglais – Gareth Barry –, histoire d'être en règle avec la FA. Non, tu étais toi-même et si les hommes pour qui tu as évolué – José Mourinho, Pep Guardiola, Benítez et Carlo Ancelotti – ont connu de tels succès, c'est avant tout car ils dominaient le jeu par le milieu. Un milieu où tu étais le maître du temps.


Qu'est-ce qu'un milieu de terrain ? « C'est le joueur qui doit prendre le plus de petites décisions dans l'équipe. Une passe en retrait. Une passe de trois mètres. Des changements d'orientation. Des couvertures. (...) Des petites décisions, quasi insignifiantes, qui, mises bout à bout, font énormément de bien au jeu de l'équipe. Le milieu, c'est un joueur qui ne brille pas nécessairement, mais il contribue à ce que tout fonctionne correctement. Si j'ai bien joué alors que l'équipe a mal joué, c'est qu'il a manqué quelque chose. Qu'il m'a manqué quelque chose. » Voilà comment tu voyais ton métier de machine à laver. Une mission où il faut aimer se salir, mais que tu aimais rendre noble, comme Pirlo, Iniesta, Xavi, ces membres d'un carré VIP qui commencent à filer sous nos yeux sans que l'on ne puisse rien y faire. C'est triste, dur, mais on prendra du plaisir au moment de raconter un jour qu'on a vu jouer Xabi Alonso. Ce Xabi Alonso qui était la base silencieuse de la Roja, celle qui gagnait, celui qui courait comme un gosse à Lisbonne le 24 mai 2014 pour venir fêter une victoire en Ligue des champions avec le Real, alors qu'il était suspendu pour la finale, celui qui égalisa à Istanbul en 2005, qui parlait d'Anfield comme d'un temple où il formait un duo formidable avec Mascherano, qui n'en a jamais voulu à De Jong après son high kick de 2010, et qui s'évade encore aujourd'hui entre Louis Armstrong et Mario Vargas Llosa. Alors, il reste encore quelques semaines où tu finiras certainement sur un dernier podium avec le Bayern. Histoire de prendre encore quelques foulées avant de refermer ce chapitre noble de l'histoire du foot. Et si on a déjà une certitude, c'est que ce n'est qu'un au revoir. Un costume t'attend.

Vidéo


Par Maxime Brigand Propos de Xabi Alonso tirés du SO FOOT numéro 107.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Je n'avais pas réalisé qu'il avait juste eu Mourinho, Guardiola, Benitez et Ancelotti en coachs. Pfiu.
Et s'il n'avait pas la vitesse ou la puissance, il avait l'intelligence.
L'éducation foot donnée par son père est clairement révélatrice du joueur qu'il deviendra par la suite.
Brillant, humble et classe.
Note : 1
Et Denoueix
1 réponse à ce commentaire.
Running Jack Niveau : District
Une certaine idée de l'élégance footballistique s'en va...
Ce commentaire a été modifié.
En même temps, un môme qui a grandi avec le FC Nantes des années 90 ne peut qu'être un grand joueur:


Tout a été dit sur la qualité stratosphérique de son jeu de passes. En tout cas il marque peu mais quand il le fait ce ne sont que des beaux buts:

à la Real Sociedad


à Liverpool



au Real Madrid


au Bayern Munich


Un mec qui a participé à un match d'anthologie, Milan-Liverpool de 2005:


Et un mec qui est resté dans le match après l'un des pires attentats que j'ai vu:


Xabi Alonso, chapeau l'artiste !
Franko003
Plus ne se fait pas? <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5bkpf4_robotnik_tv?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
C'est beau l'amour.
Totti Chianti, j'attends ton hommage le jour où Francesco quittera les terrains hélas.
4 réponses à ce commentaire.
Plus de 800 matchs en pro, 128 matchs européens, 117 sélections, je trouve que les statistiques sont trop souvent mal exploitées mais dans ce cas ci, elles montrent beaucoup sur la qualité du joueur : tu peux avoir ces stats là en jouant en Bulgarie ou tu peux les avoir en jouant à la Réal, Liverpool, au Réal et au Bayern.
Tour de contrôle des équipes dans lesquelles il est passé, son déclin puis sa retraite en sélection coïncident avec les difficultés actuelles de la Roja. Et quel joueur il est...
Sama Eder Niveau : DHR
Plus le temps passe et plus je me dit que j'ai eu de la chance de voir ce type de joueurs jouer.
The Chosen One Niveau : CFA2
Alonso c'est le Maldini du milieu de terrain, il n'est pas le plus rapide, ni le plus costaud, ni le plus puissant, ni le plus technique

Mais il est là où il faut, quand il faut, rarement vu une science du placement et de la passe pareil

Alonso c'est un musicien qui joue sa partition à la perfection, il temporise quand c'est nécessaire, joue profond quand c'est nécessaire, dribble quand il faut, relance court, long avec classe et précision

Et que dire de sa frappe de balle et de ses transversales

Et c'est un vrai guerrier sur le terrain qui va au charbon, Kroos s'il avait cet aspect du jeu de Xabi, il pourrait être aussi bon que lui
Immense joueur !

C'est lui qui donne de la consistance (cerveau + muscle) au milieu de la Roja qui va s'imposer sur le toit du monde.

Intelligence tactique hors norme, sens du placement et du jeu cours, long, il maîtrise le temps et l'espace comme peux en sont capables.

Il y avait le Real (comme Modric actuellement) avec et sans Xabi. Un leader, technique et mental.

Bon vent l'ami !!
Leslipamamie Niveau : DHR
Fait chier. J'aimais tellement ce joueur.
Looping Suarez Niveau : DHR
Adieu les fautes tactiques et les transversales de 70m ultra précis.
Ciel mon Nardi. Niveau : District
« Il ne voulait pas nous voir dribbler ou marquer des buts. Pour lui, le plus important, c'était vraiment la maîtrise de la passe. » Tout est dit. Il n’est pas nécessaire d’être le plus rapide, ou le plus puissant car l’assurance combinée à la précision et au timing d’une passe permettront toujours au ballon de se déplacer plus rapidement sur un terrain.
Belle exemple de carrière, tout a respiré l'intelligence, comme son jeu.
Un début de carrière humble dans des petits clubs, puis le tramplin anglais pour ensuite finir dans des grands clubs comme le Real et le Bayern pour empiler les titres.

Respect et merci l'artiste.
Ce commentaire a été modifié.
La Crampe Niveau : DHR
J'aime beaucoup ce joueur: rigueur, combattif, une véritable "Bundesfrappe". Cela me fait penser que c'est la fin d'une époque et d'un idéal que l'on c'était fait pour un milieu de terrain à vocation défensif dans les années 2000.

Xabi Alonso a mon respect éternel, au même titre que Hamann, Ziege et Emre Can, pour avoir joué dans les deux meilleurs clubs de toute l'histoire du football, c'est-à-dire le Bayern et Liverpool.
Note : 1
Si il décide de rester dans le foot, sur un banc ou à un micro, il fera sans doute partie des personnes les plus intéressantes à écouter.
Sympa sa photo rétro en noir et blanc.
On dirait les images des joueurs dans les années 70 avec le vieux centre d'entrainement en arrière plan et les Copa Mundial toutes neuves dans les mains
Typiquement le genre de joueur qui fera un excellent entraineur, j'espère qu'il va rester dans le foot (pourquoi pas un retour à la Sociedad?) et que ce n'est qu'un au revoir!
ajaxforever Niveau : Loisir
Liverpool, Real Madrid, Bayern Munich... Paie ta carrière!
Ce commentaire a été modifié.
J'avais écrit un truc mais @Patxi m'a devancé!
1 réponse à ce commentaire.
Patxikudelatxams Niveau : District
Et comment ne pas évoquer Denoueix parmi les grands qui l'ont entrainé?!
Pour moi, Xabi ça restera ce plat du pied impeccable le jour LA Real de Denoueix, Nihat, Kovacevic et Cie, marcha sur LE Real de Zidane et Ronaldo. Cet année où le Real souffla le championnat à la Real de Xabi dans les dernières journées me laissera les plus grands souvenirs et des regrets éternels...

Sarri Xabi!!!

https://www.youtube.com/watch?v=Stv1ACIT24I&t=332s
Il a gagné la C1 avec Liverpool, avec le Real, pourquoi pas cette année avec le Bayern ?
passer du frere aurier à lui...le foot est vraiment protéiforme
einmaleinstern Niveau : CFA2
Un joueur fantastique, je pense qu'il se rend compte lui-même que ça commence à aller un peu trop vite pour lui. Malgré ça il est toujours présent au Bayern: peu d'erreurs, discret mais efficace...

Pour moi, c'est lui le joueur le plus classe. Même cette image et ces quelques mots pour annoncer sa retraite: simple, élégant, efficace et néanmoins une certaine puissance qui s'en dégage.

Bye mister!
il y a 2 heures Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 11
il y a 5 heures Le fils de Pelé retourne en prison 4 il y a 6 heures La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 16 il y a 7 heures Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 11 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11 Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14
À lire ensuite
Le Líder Minimo