1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe B
  3. // Espagne/Chili

Xabi Alonso divise l'Espagne

Modififié
3 16
« Nous n'avons pas su maintenir cette fin, cette ambition. Mentalement, nous n'étions pas prêts et physiquement, nous étions trop justes. » Ces mots sortent de la bouche de Xabi Alonso à la suite de la défaite espagnole contre le Chili (2-0). Un revers qui voit le champion du monde sortant éliminé dès les matchs de poule pour la cinquième fois de l'histoire, après le Brésil (1966), la France (2002) et l'Italie (1950, 2010).

Si les propos du milieu défensif madrilène semblent réalistes, Andrés Iniesta a déclaré ne pas être d'accord avec les mots de la barbe rousse espagnole. « Je ne suis pas d'accord avec ces paroles. Ici, tout le monde pense à gagner. Si je suis ici, c'est parce que je voulais gagner, arriver en finale et faire les choses bien, mais ça n'a pas été le cas. Il manquait quelque chose, c'est certain, parce qu'en terme de qualité, nous sommes supérieurs à beaucoup d'équipes. »

La fin du tournoi s'annonce bien fade.
AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On est sûr que c'est la "fin" qu'ils n'arrivaient pas à maintenir ?
Le pragmatisme de Barbe Rousse est plus apprèciable
Ouais, sauf que les paroles de l'un ne sont pas contradictoires avec celles de l'autre...

C'est évident qu'ils avaient envie de gagner. Xabi le 1er. Mais avoir envie de gagner et avoir ce truc au fond de toi qui te sublime c'est totalement différent.
Et Iniesta ne se rend pas forcément compte qu'il n'a plus, ou en tout cas moins qu'avant.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 16