1. //
  2. // Demi-finale retour
  3. // Real Madrid/Borussia Dortmund

Xabi Alonso, capitaine normal

A 13 comme à 31 ans, Xabi Alonso est toujours resté le patron. Un rôle sur mesure qu’il doit à une droiture toute basque, une éducation « normale » , dixit un proche de la famille, et un apprentissage sur la plage et sous la pluie. Portrait d’un homme mûr et qui compte le rester ce soir face au Borussia.

Modififié
Tête levée, buste droit, Xabi Alonso respire l’élégance. Jeu court, transversale millimétrée, faute « intelligente » – exceptée celle de la semaine passée – Xabi maîtrise l’art de la passe et dicte son tempo. Bref, il ne manque pas grand-chose à Xabi Alonso. A l’instar d’un métronome, il distribue aujourd’hui la partition merengue sans fausse note. Une constance depuis ses premiers touchers de balle à l’Antiguoko, club de ses débuts. Car le natif de Tolosa, commune de la province de Giupuscoa, est un homme racé, éduqué et décidé. En somme, un patron. « Il a toujours été plus mature que les autres, il était toujours bon en cours. Tout ceci est en grande partie due à son éducation familiale. Son père, un ancien bon joueur de football, ne lui a jamais fait de cadeaux. Par exemple, il n’est jamais venu au club pour demander à ce que son fils joue plus ou joue moins. Il a très jeune responsabilisé son fils » , nous résume en quelques mots Iñigo Elarre, son entraîneur à l’Antiguoko durant deux ans. Sans faire de vague, la plus fameuse barbe rousse d’Espagne se rêve en « homme normal » alors qu'il est érigé en modèle. Un modèle de maîtrise.

« A 15 ans, j’avais l’impression de parler à un adulte »

Dès son plus jeune âge, Xabi Alonso tutoie le cuir. Dans cette famille portée sur le football – son père, Miguel Ángel Alonso, ayant gagné à deux reprises la Liga avec la Real Sociedad – il apprend à maîtriser la pelota sur les plages de San Sebastian. « Ici, les jeunes suivent une vieille tradition, explique Iñigo Elarre. Depuis près de 69 ans, ils se retrouvent pour jouer sur la plage, la Concha. Ici, les finales des tournois de la Concha sont très importantes, mais vraiment très, très importantes. Au Pays Basque, beaucoup de jeunes ont appris à jouer sur la plage » . Xabi ne déroge pas à la règle. En compagnie de Mikel Arteta, Andoni Iraola et Aritz Aduriz, il parfait son apprentissage sur un terrain trompeur et en domine les imperfections. « C’est un souvenir d’un football pur, de levers matinaux, de pluie et de froid. Mais un souvenir merveilleux, décrit Xabi Alonso dans El País. Les cages étaient démontées dans des locaux et nous devions tout monter : les poteaux, les lignes, les drapeaux… C’est une école du football très curieuse et intéressante. Tu apprends à te sacrifier, à partager, à trimer, à savoir que sans rival il n’y a pas de jeu » .

Les plages de la Concha vont par la suite laisser place aux prés de l’Antiguoko. Dans ce club de quartier de San Sebastian, il poursuit sa progression aux côtés du formateur Iñigo Elarre. Très vite, l’élève dépasse le maître. « Alors qu’il n’avait que 15 ans, j’avais l’impression de parler avec un adulte. Il semblait être beaucoup plus vieux que son âge réel, nous confie son entraîneur d’alors. A cet âge-là, lors du dernier entraînement de la pré-saison, il se casse le bras. Blessé, il ne pouvait pas jouer les cinq premières journées de championnat. Il est pourtant venu à tous les matchs et s’est posé sur le banc de touche, près de moi. Lors de chaque match, il n’a pas arrêté de donner des ordres tant et si bien qu’il semblait être l’entraîneur ! Il ne gueulait pas, mais il replaçait ses coéquipiers, donnait des consignes tactiques. Moi, je n’avais qu’à me taire. Normalement, à cet âge-là, aucun joueur n’a une telle vision tactique. Lui l’avait » . Alors, précoce le Xabi ? Pas vraiment. Tout cela tient d’une éducation bien soignée : « Que ce soit les Arteta, les Iraola, les Aduriz, tous ces joueurs qui sont sortis de chez nous, ils sont tous restés les mêmes : ils ont tous le même profil humain » , dixit notre interlocuteur.

« Un joueur d’une autre époque »

Et ont tous comme point commun cette identité basque. « Notre club est très familial et nous les connaissons depuis que ce sont des enfants, relève Iñigo Elarre. Je ne sais pas si c’est le caractère des gens de San Sebastian ou des Basques qui veut ça mais ils sont tous responsables, ont tous été sérieux à l’école, sont tous de très grands professionnels avec une condition physique irréprochable » . Et n’oublient pas leurs origines : « « Il n’a jamais changé de caractère malgré sa célébrité. J’ai toujours son numéro, et si je veux l’appeler, il me répond directement. Ou alors il me rappelle tout de suite après (…). Il est toujours en relation avec l’Antiguoko. Il a maintenu le contact avec nous : dès qu’il vient à San Sebastian, il vient toujours rendre visite à ses anciens coéquipiers et aux membres du club. Pourtant, ce n’est pas vraiment évident pour lui. Par exemple, la dernière fois qu’il est venu au stade, tous les spectateurs sont allés le voir, lui demander des autographes, de se prendre en photo avec lui… Ce n’est pas une vie ça, mais pourtant, lui, il accepte sans broncher » . La célébrité ou les Unes n’ont jamais été son dada. Xabi préfère la sobriété car, comme le résume Iñigo, « Xabi peut paraître comme un joueur d’une autre époque avec son caractère. Tout cela, c’est pour des raisons familiales : il a été éduqué d’une façon très normale et naturelle » .

« Tu ne verras jamais Xabi au volant d’une Ferrari comme Ronaldo ou alors propriétaire de cinq voitures de luxe. Tout ce que fait Xabi reste dans la normale, il n’est jamais dans l’exubérance. Parce qu’il a envie de rester une personne normale » , synthétise l’ami familial. Dirigée par le football, sa vie ne se résume pourtant pas au simple ballon rond. « Il n’y a pas que le foot dans la vie pour Xabi. Par exemple, sa femme tient un magasin de vêtements à San Sebastian, et Xabi l’aide beaucoup » , continue Iñigo Elarre. Ancien de la Real Sociedad, il ne coupe donc jamais vraiment les ponts avec son ancienne ville. Et son ancien club. « Xabi est très fier de sa ville, de son ancien club. Je pense qu’il rêve de jouer une dernière année à la Real Sociedad, mais pas tout de suite. Il pense encore à jouer deux, trois ans au plus haut niveau » , glisse Pablo Polo, journaliste à Marca. Pour son futur, Iñigo Elarre l’imagine bien dans le rôle de l’entraîneur, dans un style à la Reynald Denoueix qu’il considère comme son géniteur footballistique. « Si demain, il arrête le football et veut devenir entraîneur, il sera un très bon entraîneur, prédit son ex mentor. Depuis qu’il est tout petit, depuis son dixième anniversaire, il dirige chaque équipe dans laquelle il se trouve » . On s’en serait doutés.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Chriswillow Niveau : Loisir
Xabi Alonso, sans doute l'un des meilleurs jeu long qu'il m'ait été donné de voir sur un terrain... Ses transversales au millimètre, un régal pour les yeux !
Delavigne Niveau : DHR
Ouaip, un grand footballeur.
T'as une super occasion de le montrer ce soir :)
"On s’en saurait douter" pique un peu :p
Intéressant article en tout cas !
Ibrahimoviol Niveau : District
Message posté par Chriswillow
Xabi Alonso, sans doute l'un des meilleurs jeu long qu'il m'ait été donné de voir sur un terrain... Ses transversales au millimètre, un régal pour les yeux !


Et pirlo c'est du poulet? ;)
Je veux pas faire mon Bernard Pivot mais Robin, il faut choisir : "On s'en serait douté" ou "On ne saurait en douter" ?
son départ et celui de mascherano ont précipité la chute de liverpool. quel joueur!! il manque au milieu
Robin Delorme Niveau : District
Message posté par Mickey2D
Je veux pas faire mon Bernard Pivot mais Robin, il faut choisir : "On s'en serait douté" ou "On ne saurait en douter" ?


Pour le coup, tu as le droit d'en faire. C'est moche de terminer là-dessus, comme quoi vous valez tous les correcteurs orthographiques du monde.
saucissonbière Niveau : CFA2
la classe, tout simplement.
Jono Treyston' Niveau : Loisir
Je suis supporter de United, et pourtant ultra fan de cet ancien Reds

La classe à l'état pur
tu m'étonnes... Alonso Mascherano au milieu ça défouraille !!!!
Un joueur très classe aussi bien dans son jeu que dans son comportement sur un terrain. C'est l'un des rares joueurs actuels à coller parfaitement à l'image de l’institution qu'est le Real Madrid.
J'aurais bien aimé que le "proche de la famille" puisse répondre à ma question : à 8ans, il avait déjà la barbe ?
Alonso entraineur c'est très séduisant comme idée
normal...et tellement abruti fini quand il s'agit de jouer contre le Barca, quand il s'énerve et sort de son match il fait n'importe quoi, commences a couper tout ce qui traine, se comporte comme une vrai salop... moi j'ai jamais trop apprécié le joueur et l'homme
J'avais des doutes, non pas sur son talent, de le voir devenir le patron sur le terrain. Xabi est devenu effectivement le métronome de son équipe, toujours bien placé, grattant quelques ballons(malgré sa "lenteur"), mettant son quotas de taquets. Sa qualité principale etant la relance, capable de jouer court, d'aérer le jeu mais surtout d'allonger dans un Real qui cherche la verticalité dès la récupération du ballon.

Malgré toutes les polémiques qui polluent le club cette saison, les cas Casillas et Ramos, il s'est montré discret dans la presse, ses itws mettant toujours en avant l'institution.

Un leader sur et en dehors du terrain. Florentino serait avisé de le prolonger très rapidement.
Un grand grand bonhomme, vision de jeu hors norme et qualité de passe impressionnante.
Pas étonnant que quand Alonso tousse, le real va mal, et Dortmund a clairement trouvé la formule pour le sortir de chacune des 3 confrontations. Sans lui ce soir le real n'a aucune chance, espérons que le Mou saura inventer un dispositif pour le protéger et lui permettre de prendre le jeu à son compte.
En tt cas, le real remplacera difficilement Xabi.
Chriswillow Niveau : Loisir
Message posté par Ibrahimoviol


Et pirlo c'est du poulet? ;)


J'ai dis un des meilleur, pas LE meilleur ;-). Bien évidemment que Pirlo, Gerrard, ou le Scholes de la belle époque en font indéniablement parti !
Quel milieux il constituait avec mascheranno et gerrard a LFC en soutient du Grand Torres et de Kuyt bordel !!!!!! un regal !!!
Note : 2
la belle époque de pes 2009
MaxChampagne Niveau : Loisir
Vraiment l'un de mes joueurs fétiche, ce n'est pas un hasard si depuis son départ (avec celui de mascherano) les Reds sont à la peine.
Hier à 22:17 La douceur de Bruma 10
Hier à 12:35 Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 Hier à 12:17 Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 Hier à 11:50 Le FC Sochi prend une année sabbatique 16
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4
jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2