1. //
  2. // 33e journée
  3. // Wolfsburg/Dortmund (2-1)

‏Wolfsburg se défait du BvB

‏Encaissant pour la quatrième fois de la saison un but lors de la première minute, un record, le BvB s'est tiré une balle dans le pied trop handicapante pour se défaire d'un Wolfsburg joueur mais prenable, malgré l'égalisation de PEA.

Modififié
6 0

Wolfsburg 2-1 Borussia Dortmund

Caligiuri (1e), Naldo (49e) pour les Loups // Aubameyang (11e sp) pour le Borussia

Il y a des gens qui ne peuvent se réveiller tout à fait sans un bon café bien serré. Avant de boire le précieux nectar, ils ne sont bons à rien, complètement dans le coaltar, naviguant au radar. C'est le cas des joueurs du BvB, qui se font une petite sieste avant chaque match et à la mi-temps, sauf qu'eux ont besoin d'un but encaissé pour sortir de la torpeur. Dès la première minute, Caligiuri le leur sert : il intercepte une passe de Gündoğan et transmet à De Bruyne à gauche, qui s'amuse de Durm et centre au premier poteau. Daniel, auteur d'un sacré sprint, est là pour reprendre au milieu de cinq Schwarzgelben toujours somnolents. D'ailleurs, Mats Hummels, annoncé titulaire, avait choisi de rester au chaud sur le banc et de laisser Subotić prendre sa place. Ce but n'est jamais que le 4e encaissé d'entrée de jeu par le BvB, stendal. Du coup, les mecs se rappellent qu'ils ont une place en Ligue Europa à aller chercher, et commencent à jouer au football pour de bon. Ils égalisent même, par qui d'autre que PEA, sont souvent à un cheveu de passer devant, puis c'est la mi-temps. Re-dodo, re-but d'entrée (par Naldo en pivot sur corner). Du coup, on rejoue plus ou moins. Et on perd.

Dortmund a tout tenté


Foutrement dommage, parce que Dortmund avait clairement les armes pour s'imposer, ou même prendre un point. Ils ont seulement manqué, comme d'habitude, de réussite, de lucidité, d'un peu de chance. Tout était pourtant rentré dans l'ordre dès la 10e minute, lorsque Kampl crochetait Benaglio et obtenait un penalty mérité, que transformait sans problème Pierre-Emerick Aubameyang. Son 15e de la saison en Bundesliga, seulement un de moins que Lewandowski. Sauf que par deux fois, PEA a raté l'occasion de doubler la mise. À la 35e minute, Henrikh Mkhitaryan déborde à droite et centre parfaitement au deuxième poteau pour le Gabonais, absolument seul, mais il rate sa tête à bout portant. À la 42e, c'est Kampl qui alerte PEA, toujours au deuxième poteau, et cette fois, il est trop court de quelques centimètres pour la reprendre du pied. Miki, dans tous les coups, aurait lui aussi pu être le héros de cette rencontre. Juste avant la pause, il passe devant Klose dans la surface et prend un sacré coup d'épaule, mais l'arbitre n'a pas jugé bon d'accorder un deuxième penalty. À la 50e, sa reprise sur un centre de PEA était trop croisé. Et malgré les entrées en jeu conjuguées d'Immobile et de Reus, Dortmund ne parviendra pas à revenir, même si Sokratis en fin de match était proche de faire une Naldo sur corner.

‏Les Loups pas en reste


‏Pourtant, le match n'a pas été à sens unique, loin de là. C'était une opposition enthousiasmante entre deux équipes techniquement solides et offensives, un peu moins cependant en deuxième mi-temps. Contrairement au Borussia Mönchengladbach, auteur également d'une ouverture du score supersonique lors de la 28e journée, Wolfsburg n'a pas fermé le jeu et ne s'est pas mis à l'abri sur un contre. Ce n'est pas faute d'avoir essayé pourtant. Il y a eu une grosse frappe de Perišić, ancien du BvB, sur le poteau, au début, et une autre à côté à la fin. Un face-à-face perdu par Bas Dost face à Langerak après une superbe passe en pivot de KDB. Beaucoup de centres en retrait dangereux, bien que ne trouvant que rarement preneurs. Des contres mal négociés. Des tentatives lointaines de Caligiuri. Des mouvements de classe de Kevin De Bruyne, auteur au passage de sa 21e passe décisive. Mais comme l'avait annoncé Klopp avant le match, Wolfsburg est redoutable sur coups de pied arrêtés, et c'est Naldo qui a donné la victoire aux siens. De quoi conserver la place de dauphin du Bayern, alors que Dortmund reste scotché à la septième place et abandonne la possibilité de finir devant Schalke, qui s'est défait de Paderborn.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Morata se paie l'Inter
6 0