Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 23e journée

Wolfsburg machine, Dortmund et Bayern solides

La Bundesliga n'est pas rose, la Bundesliga est morose. Peu de buts ce week-end, sauf pour ses valeurs sûres : Wolfsburg, le Bayern et Dortmund ont déglingué leurs adversaires en règle, avec talent, beauté et classe.

Modififié

L'équipe du week-end : Borussia Dortmund


À des années-lumière du match contre Augsburg, le Borussia Dortmund s'est retrouvé un collectif et des vertus communes. Dans un match à sens unique, 90 minutes durant, les Borussen n'ont eu de cesse de tenter leur chance devant Wellenreuther. La délivrance a pris son temps pour venir, mais le constat général est rassurant, et les quatre victoires consécutives changent la donne au classement. Dixième, le BVB revoit la première moitié dans sa mire, enfin, et peut même lorgner sur les places européennes détenues par l'ennemi Schalke 04 et le FC Augsburg. Prends peur, Juventus, la machine est revenue et règne de nouveau en maître dans son Westfalenstadion.

L'homme du week-end : Arjen Robben


Lorsque le Bayern a besoin, le Néerlandais n'hésite pas : il emploie son crâne chauve à bon escient et donne un avantage conséquent aux siens, alors qu'ils commençaient à se faire peur après le but d'Anthony Ujah. Arjen est sur une autre planète depuis quelques mois, ce n'est pas nouveau, mais il faut parfois le redire pour ne pas oublier que ses performances ne sont pas normales, que son niveau de jeu est un facteur essentiel à la réussite du Bayern. Il fait tout sur le front de l'attaque, but et passe décisive, avec une légère variation parfois dans son classique crochet-frappe enroulée. Contre Cologne, on l'a même vu tenter une passe alors qu'il est seul face à Horn, le gardien du Effzeh. Robben est fort à un point que même le titre de meilleur buteur du championnat lui tend les bras... à moins qu'Alex Meier ne se réveille bel et bien et reprenne l'avantage. Il y a un titre honorifique déjà acquis pour lui : il a désormais marqué contre toutes les équipes présentes en Bundesliga.


Vous avez manqué Werder-Wolfsburg (et vous n'auriez vraiment pas dû)


C'était le choc de la journée en Bundesliga, entre les deux seules équipes invaincues sur l'année 2015. En vert, les hommes de Skripnik revenu de nulle part et de retour à un football chatoyant façon Thomas Schaaf à son meilleur, en bleu les dauphins du Bayern qualifiés plus tôt dans la semaine pour les 8es de la Ligue Europa. De quoi baver sérieusement avant le coup d'envoi ; et être pleinement satisfait vingt minutes plus tard. Après dix minutes, il y a déjà tout eu sur le terrain : des défenses qui n'en ont rien à battre de marquer les attaquants, et surtout, des mecs qui jouent tout pour planter plus souvent que l'adversaire, qui tentent leur chance et qui ont une réussite insolente. Résultat, le Werder prend l'avantage 3-2 sur une frappe non cadrée du frère Kroos que Vieirinha dévie dans son propre but (28'). Les coups débutent, la tension augmente, la première mi-temps est décidément pleine, et rien n'est à jeter. Le plaisir brut. Évidemment, la deuxième mi-temps reprend sur le même rythme, et Bas Dost imprime sa marque sur la dinguerie, pour le 3-3 ; puis le 3-4, tant qu'à faire, sur deux services de De Bruyne... Mais Bas Dost n'en oublie pas d'être altruiste. Seul devant Wolf, il offre un doublé aisé à Caligiuri. En sept minutes après la pause, l'affaire est pliée et dans le sac, et tout ça sans Schürrle... Avec le blondinet, ce n'est qu'un 0-0 décevant. Wolfsburg peut continuer de faire très peur à tout le monde, même au Bayern.

L'analyse définitive


Paderborn ne va pas descendre. Malgré un excellent début, les hommes de Breitenreiter s'enfoncent certes progressivement vers le bas du classement, avec une naïveté confondante. Contre Mönchengladbach, les promus cèdent une nouvelle fois sur des coups du sort et laissent filer des points. Le manque de métier pourrait coûter gros à Paderborn, si l'équipe continue de la sorte. Cependant, la qualité aura raison de la 2. Bundesliga et des autres concurrents au maintien. La raison triomphera. Et le duel contre Stuttgart, à la dernière journée, probablement décisif, tournera à l'avantage du SCP et de ses qualités footballistiques. Alea jacta est.

L'image du week-end


La Südtribüne s'est vengé de sa banderole volée en 2012, en affichant un lot d'écharpes et de maillots de Schalke au bas de sa tribune avant le derby.

La blague du week-end


Marco Reus ne pouvait être que Robin, puisqu'il n'a pas le permis pour conduire la Batmobile.

Le geste du week-end


Jürgen Klopp et Nuri Şahin font des câlins. Tout va décidément très bien au BVB.

Le câlin ici

La stat inutile : 101


Le record de nombre de buts en une saison est détenu par le FC Bayern Munich, évidemment. En 71-72, les Bavarois avaient réussi à trouver 101 fois les filets adverses. Avec 63 buts cette saison, l'objectif de faire mieux est réalisable. Il suffit d'une moyenne de 3,54 buts sur les 11 matchs restants. Malheureusement pour eux, il n'y en aura plus contre le HSV.

Christian Streich a dit non à la Coupe du monde au Qatar


Habitué aux conférences de presse mouvementées et aux saillies bien senties, le coach du SC Fribourg s'en est encore donné à cœur joie en rebondissant sur l'actualité. « Le Qatar ? Je n'arrive pas à trouver une seule explication raisonnable en faveur d'une Coupe du monde là-bas et à cette période de l'année. Je ne le comprends pas, et ce, depuis le début. » Sans oublier d'ajouter une couche sur les conditions douteuses en matière de droits de l'homme et d'écologie, question sensible dans la ville de la Forêt Noire.

Et sinon


- En 2. Bundesliga, ça reste très chaud pour la montée entre le surprenant Darmstadt de Jan Rosenthal et les K Kaiserslautern et Karlsruhe. Sankt-Pauli, à l'autre bout du classement, inquiète et reste englué en 18e place.
- Jürgen Klopp a rejoint Ottmar Hitzfeld au rang des entraîneurs les plus victorieux dans un Revierderby, avec sa cinquième victoire.
- Le Bayern a assuré son maintien, pour la 50e fois consécutive.
- À Hambourg, on garde espoir pour ce même maintien, mais la situation du HSV est une nouvelle fois particulièrement précaire.
- Leverkusen a enfin gagné en Bundesliga à domicile en 2015. C'était difficile, sur la plus petite des marges, mais mérité contre Fribourg.
- Augsburg s'est incliné en toute fin de rencontre à Berlin contre le Hertha... suite à une touche qui devait être pour eux. Rageant.
- L'Allemagne du football a encore perdu un ancien international. Wolfram Wuttke (4 sélections) est mort à l'âge de 53 ans. Il a notamment joué pour Mönchengladbach et Kaiserslautern dans les années 80.

Par Côme Tessier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28