En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Bordeaux-Lyon (0-5)

Willy Sagnol : « C'est pas un accident »

Modififié
Prendre 5 buts sur sa pelouse, sans en marquer un seul, perdre pour la première fois de la saison à domicile – et y encaisser sa plus lourde défaite depuis 40 ans –, récolter un carton rouge (Nicolas Pallois), se retrouver à 8 points derrière son bourreau du jour au classement et se faire doubler par Monaco, c'en était trop pour Willy Sagnol, dimanche soir.

Parce qu'avec un 5-0 dans la valise, infligé par un Olympique lyonnais déchaîné, après une élimination en Coupe de la Ligue (à Lille) dans la semaine, il y avait de quoi énerver le technicien bordelais. Sauf qu'au final, c'était pas vraiment tout ça qui l'agaçait... « Une gifle, ça fait toujours mal (…), mais c'est pas forcément un accident, livrait-il à chaud, aux journalistes. C'est la conséquence d'un relâchement qu'on sent, avec le staff, depuis deux/trois semaines » , poursuivait-il sans trop en dire, mais en stigmatisant un manque de professionnalisme de la part de ses joueurs, « surtout dans leur vie privée » . Une sortie surprenante, destinée à piquer au vif ses gars avant la deuxième partie de saison. « On profite d'avoir pris une bonne gifle pour tirer la sonnette d'alarme, pour dire que si l'on veut exister, que si l'on veut atteindre nos objectifs en fin de saison, il va falloir remettre le bleu de chauffe et laisser l'habit de lumière de côté, expliquait-il. Mais pour avoir des résultats, il faut avoir des joueurs 100% professionnels. Et ce qui est arrivé, ce n'est pas anodin. »

Manifestement peu enclin à en dévoiler plus sur la question, Sagnol renchérissait : « C'est bien, parfois, d'en prendre une bonne ; ça permet de mettre des images derrière des mots. Maintenant, ils savent à quoi ça ressemble… » Avant de conclure à sa façon : « Il me tarde que les joueurs partent en vacances. »


Sur ce point-là, quelques minutes plus tard, ses joueurs lui auront au moins donné satisfaction.
LB, à Bordeaux.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17