1. //
  2. // 12e journée
  3. // Arsenal/Tottenham (5-2)

Modififié
3 15
Hier après-midi, les Spurs se sont fait corriger sur la pelouse des Gunners, 5-2. Malheureusement pour lui, cette fois, Hugo Lloris était le dernier rempart de Tottenham et a donc encaissé cinq pions pour l’une de ses rares titularisations, dommage.

Même si aucun des cinq buts marqués par Giroud et ses potes n’est à imputer directement au gardien des Bleus, il n’empêche, le Français ne les a pas encaissés au meilleur des moments, lui qui est barré en temps normal par le vétéran Brad Friedel. Car même si sa responsabilité n’est pas à mettre en cause, il est rare de gagner ses galons de titulaire après en avoir pris cinq dans le cagibi.

Après le match, hier, Arsène Wenger, le coach d’Arsenal, a, dans un élan de soutien au gardien français, tenu à rappeler que Lloris n’est en aucun cas responsable de la défaite des siens : « Je pense qu’il a bien joué […]. Il est toujours intervenu de manière précise et décisive, très rapidement. Il n’est à la faute sur aucun des buts. Il a un peu manqué de chance, spécialement sur le but de Podolski. Qui aurait sauvé ça ? Je ne le vois coupable sur aucun des buts. »

Un peu de soutien, ça fait toujours du bien…

GM
Modifié

petite erreur dans la première phrase, 5:2 et non 5:0
Note : 1
Three-Eyed Frenchy : Et à 1-1, elle est pour lui la claquette sur la tête de Giroud ?

Critiquer la prestation de Lloris après le match d'hier, c'est de la discussion PMU. Le vrai fautif dans ce match, c'est ce bûcheron d'Adebayor.
Le bon vieux Brad se frotte les mains...
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
3 15