Wenger sous pression

0 2
Du beau jeu mais pas de titres depuis six ans, Arsenal voit logiquement ses tauliers se faire la malle. Sale temps pour Wenger, qui doit en plus faire face à la grogne des supporters et du board.

La presse anglaise rapporte aujourd'hui la pression mise par les dirigeants des Gunners afin qu'il y ait enfin des recrutements et même de la dépense. Un comble. On sait l'Alsacien peu dépensier, eu égard à son équilibre et au respect de son projet de développement des jeunes, mais la patience des fans a des limites, et les 12 millions dépensés pour Gervinho ne suffisent pas à calmer leurs envies de reconquête.

Problème: les cibles visées sont compliquées à toucher. Le premier dossier est celui du défenseur central, et si Phil Jones a préféré ManU, Wenger est sur le point de faire une offre à Everton pour Phil Jagielka. En attaque, Romelu Lukaku a été courtisé mais c'est Chelsea qui va rafler la mise. Résultat: il va falloir aller pêcher un autre poisson pour pallier à l'absence de Van Persie sur blessure. Au milieu de terrain, du maintien ou non de Nasri et/ou Fabregas dépendra le reste.

Arsène l'économe, un rêve pour tous les dirigeants... sauf les siens.

RO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
"Il va falloir aller pêcher un autre poisson pour pallier à l'absence de Van Persie sur blessure."

Ça va ! On sait qu'il est fragile mais de là à être aussi affirmatif faut pas abuser!
Lol ça doit bien être la première fois que des dirigeants supplient leur entraîneur d'être un peu plus dépensier, c'est le monde à l'envers.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2