Wenger s'interroge sur la formation des joueurs

Modififié
0 13
Arsène Wenger est connu pour faire confiance aux jeunes joueurs.

Ainsi, l'an passé encore, Arsenal avait l'une des équipes les plus jeunes de Premier League avec une moyenne d'âge de 26,6 ans.

Pourtant, l'Alsacien semble se poser pas mal de questions sur la formation des futures stars : « Est-ce qu'on ne les spécialise pas trop jeune ? Est-ce qu'on ne leur donne pas assez de libertés ? Est-ce qu'on les isole trop jeunes des autres sports ? Ne devraient-ils pas pratiquer d'autres sports pour ensuite utiliser ce qu'ils apprennent dans notre sport ? Ne les isole-t-on pas trop tôt d'une vie sociale normale ? » s'interroge le coach dans des propos relayés par le Guardian.

L'entraîneur français plaide ainsi en faveur de moins de pression sur les jeunes joueurs et souhaiterait également qu'ils fréquentent des écoles normales : « Ils sont sous pression très tôt, et tous les matins, ils viennent avec la peur de ne pas réussir. En France, seulement 12% d'entre eux vivent du football. Cela veut dire que 88% des jeunes en centre de formation vivent tous les jours comme des footballeurs professionnels sans avoir de futur dans le football.  »

Il faut bien que jeunesse se passe. CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Caribou West Niveau : DHR
J'ai l'impression que Wenger est le seul acteur du foot de très haut niveau (instances, dirigeants, coachs, joueurs) à prendre du recul sur ce monde et à garder le sens des réalités.
Il a totalement raison ici encore, mettre des gosses dans une bull dès leurs 12 ans forme de très bons athlètes, mais pas des hommes, et encore moins aujourd'hui alors qu'ils sont des stars à 18 ans et valent 50M à 20 ans.
Note : 1
Après, est-ce qu'en recrutant des étrangers déracinés de 13-14 ans t'es crédible pour dire ça... Il fait comme les autres mais bon
Caribou West Niveau : DHR
Déracinés oui, mais ça ne veut pas dire mal-éduqués ou non-éduqués sur le plan humain. Et puis je pense que dans les très gros clubs, Arsenal reste un centre de formation parmi ceux ayant le plus fort taux de professionnalisation des joueurs.
13-14 ans c'est exagéré.
Bellerin, AOC, Walcott, Reine Adelaide, Bennacer, Coquelin etc etc. Parmi ces joueurs aucun n'est arrivé avant 16-17 ans.
De plus, il n'est pas interdit de penser que depuis que Wenger est à Arsenal les jeunes sont très bien encadrés.
J'ai pas le souvenir d'un mec sorti de l'Academy qui soit parti en live, ait fait les gros titres, ait été irrespectueux ou autre.
Ce qui n'est pas le cas de tous les clubs de ce standing qui produisent parfois des footballeurs talentueux mais des hommes peu équilibrés, ce qui les empêche de faire carrière.
Note : 1
Frimpong?
A la rigueur... bien que Frimpong a vite affiché ses limites footballistiquement. Aucune de ses prestations n'a pus nous laisser envisager un avenir à Arsenal ou dans un grand club à terme.
Il doit être dans un club à son niveau en Russie.
5 réponses à ce commentaire.
Bien lucide Arsène, sur ce coup, ça fait plasir à lire
Note : 1
Bonne analyse Arsène, maintenant faudrait joindre la parole aux actes et arrêter de déraciner de jeunes footballeurs étrangers en les recrutant à 13 ans.
Go_Scousers Niveau : CFA
Il le ferait, que ses supporter seraient les premier à lui hurler après quand ils auront vu un garçons de 15 ans dribler trois plots avec un maillot de Tottenham sur Youtube.

Le problème du football c'est que tout le monde doit change en même temps, sinon tu es comme un con avec ton équipe éthiquement irréprochable mais qui ne gagne rien et avec des supporter qui préférerons vendre cette valeur éthique contre une Ligue des Champions.
1 réponse à ce commentaire.
Cissé un joueur Niveau : Loisir
C'est le Wenger lucide, qui prend de la hauteur, que je trouve appréciable. Mettra-t-il en place un autre système à Arsenal ?
Juge du canapé Niveau : District
Oui c'est d'actualité en effet.
Comment il ne parlait pas des pédophiles ?
fabienhumbert Niveau : Loisir
Quand Wenger analyse le foot et ses dérives en prenant de la hauteur, je le trouve plutôt brillant. Depuis qu'il est à Arsenal, il a mené une politique assez probante axée sur la post-formation.
Néanmoins, le fait de s'interroger sur la formation, je dirais même le formatage, est légitime. Il est vrai que les jeunes footballeurs ont tendance à être enfermés dans une bulle qui les coupe de l'extérieur. Du coup, ils ont des difficultés à appréhender le "monde réel". Néanmoins, Arsenal a une politique de formation de qualité alliée à une vraie éducation.
Bien sûr qu'un footballeur pro figure au sommet d'une pyramide. Mais pour y parvenir, il a fallu un écrêtage sévère qui a laissé nombre de gamins au bord de la route. Que fait-on pour ces derniers ?
Après, une vision éthique dans le foot me paraît être utopique et Wenger un poisson rouge dans un bac à requins. Tout un fonctionnement est à revoir.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 13