Wenger prend la défense d'Özil

8 28
Arsène Wenger a profité d'une conférence de presse, ce vendredi, pour défendre Mesut Özil, cible des critiques depuis la défaite d'Arsenal en Champions League, mardi face à Dortmund.

Le coach des Gunners part au front : « Ces critiques sont injustes car elles arrivent juste après la Coupe du monde. Il faut plusieurs mois pour revenir à son meilleur niveau.  » Wenger ne comprend pas pourquoi Özil concentre toute l'animosité après la défaite : « Pourquoi Özil devrait-il être le bouc émissaire ? Nous n'avons perdu qu'un match depuis le 1er avril. Ce qui est difficile à gérer aujourd'hui, c'est que tout le monde sait tout sur le football, et tout le monde juge les joueurs sur un match. Il faut accepter que le football soit joué par des êtres humains qui ont des hauts et des bas, comme tout le monde. »

Il en appelle également aux supporters, les exhortant à apporter leur soutien au joueur : « Je comprends que vous vouliez toujours voir les meilleurs joueurs faire la différence dans chaque match, mais nous traversons tous des périodes où nous sommes moins bons. [...] Un club, c'est l'union entre des joueurs, des supporters et des dirigeants. Vous devez être unis et parfois accepter de traverser ensemble des périodes où les choses se passent un peu moins bien. »

Un soutien important pour l'international allemand, qui avait vu Michael Ballack apporter sa voix au concert de critiques cette semaine.
MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
En même temps il va pas l'enfoncer, c'est lui qui s'acharne à le faire jouer sur un côté ...
Qui se souviendra de ces performances quand il y'aura des matchs bien plus important en février/mars/avril. Il pourra se montrer décisif et tout le monde aura oublié ce premier match de ldc, à l'extérieur, dans un club comme dortmund après avoir joué city 3 jours avant…

rien d'inquiétant.,
" Ce qui est difficile à gérer aujourd'hui, c'est que tout le monde sait tout sur le football, et tout le monde juge les joueurs sur un match. Il faut accepter que le football soit joué par des êtres humains qui ont des hauts et des bas, comme tout le monde. "

Il a tout dit. Et le pire c'est que les médias et consultants exacerbent cette tendance. Les analyses d'après matchs, pour ainsi dire, on entend plus jamais des: "bon ils sont passés à cotés de leur match ça arrive, malgré tout c'est un faux pas dans un bon parcours", "où ils n'ont pas eu de chance devant le but, ça reviendra...", "le coach a souligné qu'ils n'étaient pas encore au point physiquement, et on l'a vu passé l'heure de jeu", "certes ils ont perdu, mais ils ont fait un bon match malgré tout" (on l'entend que quand il y a un gros contraste de niveau).

Il faut forcément que le coach se soit trompé (ce qui peut arriver, mais pas à chaque fois) de tactique, de joueurs... ou que certains joueurs soient mauvais, pas au niveau... ou que l'équipe soit en crise.

Le plus fou, ce sont les commentateurs en match, qui font de l'analyse du jeu, et de la confrontation, uniquement sur le résultat... c'est dénier que le football est justement un des rares sports ou résultat et performance ne vont pas toujours de paire (Finale LdC 1999, 2012... Aïe j'ai mal).

C'est se gâcher le plaisir de regarder du football, et surtout oublier, que si il y a un gagnant il y a un perdant, et les 2 peuvent être méritant...

Sinon sociologisme de comptoir: est ce que cette tendance, n'est pas une conséquence de la société de consommation: clientélisme et besoin d'immédiateté toujours plus élevé?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 28