En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Wenger n'aime pas la Liga

Depuis la branlée reçue à Barcelone, en quart de finale retour de Ligue des Champions, Arsène Wenger tente tant bien que mal de retenir Cesc Fabregas.

L'Espagnol formé en Catalogne devrait selon toutes vraisemblances retourner dans son club formateur. Un choix qu'Arsène Wenger fustige. Pour lui la Liga ne vaut pas un clou : « Je reconnais qu'ils ont deux bonnes équipes. Mais la troisième, Valence, a 24 points de retard. Ce week-end, les joueurs envisagent de se mettre en grève parce qu'ils ne sont pas payés. C'est un championnat où règne une confusion totale. Je ne comprends pas pourquoi vous voulez absolument que les meilleurs joueurs d'Angleterre aillent en Espagne. Quand vous êtes vraiment compétitifs, vous restez en Angleterre. C'est là qu'il y a de la compétition, c'est là que les meilleurs veulent jouer » .

Le fait est que « les meilleurs » ne sont même pas représentés en demi-finale de C1 cette saison et que la plupart des clubs anglais croulent sous les dettes, à tel point que Liverpool est à vendre depuis aujourd'hui.

On comprend pourquoi Fabregas veut se barrer.


SM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 6 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 92