Wenger : « Mesut est un musicien qui joue toujours la note juste »

Modififié
2 10
Arsenal vient de passer en huitièmes de la Ligue des champions. Et cela met Arsène de bonne humeur.

Les Gunners réalisent un gros début de saison en pointant à la deuxième place de Premier League et toujours en course donc pour la suite des aventures en C1. Des résultats qui sont dus aux grosses performances de certains joueurs qui étaient à la peine l'année dernière. C'est le cas de Mesut Özil, réhabilité par l'entraîneur. « Mesut est comme un musicien qui joue toujours la note juste, au bon moment, a philosophé l'Alsacien sur le site du club londonien ce vendredi. Il a un timing parfait. Quand il doit donner le ballon, il le donne. C'est un plaisir à voir. Il m'avait frappé dès la première fois que je l'avais vu jouer. Il était jeune, mais se sortait de situations impossibles. »

Wolfgang Amadeus Özil. TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Jolie comparaison. Ozil, je le vois bien comme un Glenn Gould, tout en toucher sur l'art de la fugue et du contrepoint.

Le gars capable de te tordre les Variations Goldberg avec une note d'avance ou de ralentir la cadence avec un temps de retard. C'est la même partoche, pourtant le morceau oscille entre funk et heavy metal.

Ca me rappelle une interview géniale de Miles Davis qui expliquait que lorsqu'il improvisait avec son band, la moindre fausse note était vécue comme un traumatisme. Il sentait la note, de façon tellurique, électriser la plante de ses pieds et remonter dans ses jambes. Ca le faisait souffrir physiquement.

Une putain de fausse note.

Génie.
Dani de Melo Niveau : CFA
Un transfuge de somusic.com ? De sojmelapète.com ? bienvenue en tous cas.
Message posté par O Alegria Do Povo
Jolie comparaison. Ozil, je le vois bien comme un Glenn Gould, tout en toucher sur l'art de la fugue et du contrepoint.

Le gars capable de te tordre les Variations Goldberg avec une note d'avance ou de ralentir la cadence avec un temps de retard. C'est la même partoche, pourtant le morceau oscille entre funk et heavy metal.

Ca me rappelle une interview géniale de Miles Davis qui expliquait que lorsqu'il improvisait avec son band, la moindre fausse note était vécue comme un traumatisme. Il sentait la note, de façon tellurique, électriser la plante de ses pieds et remonter dans ses jambes. Ca le faisait souffrir physiquement.

Une putain de fausse note.

Génie.


+1, j'adore
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 10