En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Wenger, Guardiola et le caviar

Modififié
Guardiola en Premier League, ça se précise. Chelsea et Manchester City se tirent la bourre pour tenter d’attirer Pep l’an prochain. Du coup, c’est toute l'Angleterre qui s’enflamme.

Dans des propos recueillis par le Daily Mail, Arsène Wenger est, notamment, revenu sur la possible arrivée du technicien catalan chez les Blues : «  Guardiola a commencé sa carrière avec du caviar et il en aura aussi à Chelsea, donc c’est un bon ingrédient pour faire du bon boulot. »

Interrogé sur les 65 millions d'euros sur trois ans que serait prêt à lâcher Abramovitch pour convaincre Pep, l’Alsacien a préféré botter en touche : «  Est-ce que c’est trop d’argent ? Honnêtement, je n’en sais rien. Même pour eux. Ce qui est sûr en revanche, c’est que je vois Guardiola travailler en Angleterre. Il aurait de bons joueurs à Chelsea, comme à Barcelone. C’est un grand entraîneur, mais pour le moment ils ont Benítez qui est aussi un grand coach. »


Pour le moment, hein.
GB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9
À lire ensuite
Reims ne répond plus