Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Wenger et le prêt d’Adebayor

Emmanuel Adebayor est « on fire » ces dernières semaines. Deux buts contre Aston Villa
lundi et donc cinq pions en neufs matchs cette saison.

Le Togolais est actuellement prêté par Manchester City à Tottenham. Les Citizens prennent
en charge la majorité du salaire de l’attaquant des Spurs. Aussi, les règles de la
Premier League l’empêchent de jouer contre son club. Une situation qui excède Arsène
Wenger. Le manager français trouve cela injuste : « Si c’est un prêt, c’est un prêt et il
devrait pouvoir jouer contre n’importe quelle équipe
 » a rapporté au Mirror le manager
Français. C’est vrai que la situation d’Adebayor est ambiguë. Mais si le joueur de
Tottenham n’était pas aussi chaud, on doute que le coach d’Arsenal aurait soulevé ce
problème.

Toujours est-il que Wenger n’a jamais mis en place ce genre de pratique selon lui : « Une
fois, nous avons prêté Francis Jeffers et il a marqué contre nous. J’ai permis à Jermaine
Pennant de jouer contre nous avec Leeds. Je laisserai Bentdner nous affronter avec

Sunderland
 » . Ça c’était pour la séquence « grand espoir d’Arsenal qui n’ont jamais
confirmé » . L’ancien monégasque en a aussi profité pour tacler City sur ses pertes
abyssales : « Quand je vois les chiffres qu’ils annoncent, comment voulez-vous que le
fair-play financier fonctionne à partir de 2013 ?
 » .

Le foot anglais manquait un peu de clash ces derniers temps... CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.