Wenger a manqué CR9

Modififié
0 1
Il avait tapé dans l'oeil des recruteurs anglais après un passage remarqué au Mondial minimes de Montaigu en 2001. Mis dans le bain professionnel par Lazlo Boloni au Sporting, Arsène Wenger voit en ce jeune Tug' un futur Gunner.


Interrogé par GQ, Cristiano avoue qu'il aurait pu éclater à Londres : « C'est vrai. J'étais à deux doigts de signer pour Arsenal. J'ai vu Arsène Wenger trois fois avec ma mère. On était très proche de signer le deal » .

Wenger n'aura visiblement pas été assez rapide. Le 6 août 2003, CR9 martyrise Manchester en amical pour l'inauguration de l'Estadio Alvalade XXI à Lisbonne et inscrit un doublé. Une semaine plus tard, Ferguson ne tergiverse pas et remporte le morceau pour 18 millions d'euros sur la table.

La suite, on connaît...

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je constate que wenger est un loser dans tout ce qu'il touche, ou ne touche pas...
J'admire cette constance chez l'alsacien.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1