Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Wenger a « encore faim »

Modififié
La « running vanne » des détracteurs d’Arsenal n’a pas pris une ride. Sept ans que les Gunners n’ont plus soulevé un trophée après leur victoire lors de la FA Cup 2005. Une éternité pour un club habitué à la crème.

Parce qu’il est l’un des ingénieurs de l’ère moderne du club, Arsène Wenger essuie les critiques de ce manque de résultats. Le début de saison exécrable d’Arsenal (7e de Premier League à 15 points de ManU, 4 défaites concédées) attise les questionnements de la presse, notamment sur la motivation de son coach. Ce dernier s’est donc justifié ce vendredi : « Je suis très déterminé et j'ai encore faim. Si ce n'était pas le cas, je ne serais pas là face à vous. L'important, c'est que j'aime le football, que j'aime ce club et que je donne le meilleur de moi-même pour lui. »

L'Alsacien, en poste depuis 1996, rappelle que son statut est un « avantage » : « Après seize ans, vous avez l'expérience, vous aimez le club, vous avez connu d'autres périodes semblables et vous savez comment redresser les choses. Je peux comprendre que les gens critiquent quand les résultats ne sont pas ce qu'on attend, mais il semble que ce soit devenu la façon moderne de penser. (...) Notre saison ne sera pas jugée sur ce que nous avons fait en Coupe de la Ligue, mais sur nos résultats en Premier League, en Ligue des champions et en Coupe d'Angleterre. »


Après son élimination risible en League Cup contre Bradford, Arsenal devra se relancer lundi sur le terrain de Reading (17e journée de championnat). PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall
À lire ensuite
Juventus : SOS buteur