Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // ASSE/ASM (1-1)
  3. // Notes

Welcome, le bienvenu

Il paraît que la victoire à trois points a été introduite pour encourager les équipes de Ligue 1 à jouer la gagne. Peut-être faudrait-il envisager l'octroi de quatre, voir de cinq points, pour échapper à cette orgie de matchs nuls...

Modififié
AS Saint-Etienne

Jérémy Janot : 5. S'il n'y avait eu cette sortie hasardeuse sur le but de Welcome, Janot aurait fait une très bonne prestation. Too bad...

Albin Ebondo : 5. Meilleur devant que derrière.

Carlos Bocanegra : 4. A côté du Monsoreau de ce soir, même un moineau anémique aurait pu avoir sa place.

Sylvain Monsoreau : 7. Sobre, majuscule dans ses interventions, presque discret bizarrement.

Faouzi Ghoulam : 6. Tout fou, tout chaud, tout bon en perspective...

Blaise Matuidi : 6. Elever le niveau aussi haut que le flow de ses mots est chaud. Il est temps de partir voler vers d'autres cieux, Blaise...

Josua Guilavogui : 3. Falot, transparent, diaphane, quoi d'autre?

Dimitri Payet : 7. Parti sur des chapeaux de roue. Finit en bolide. Entre les deux, en roue libre.

Bakari Sako (puis Boubabar Sanogo (65è) : 6. Tout fou, tout chaud... (voir Ghoulam).

Emmanuel Rivière (puis Laurent Battles (87è) : 7. Moins crucial que Payet, mais plus constant.

Pierre-Emerick Aubameyang (puis Alejandro Alonso (58è) : 4. Un fantôme hantait donc Geoffroy-Guichard cette nuit.

[page]
AS Monaco


Stéphane Ruffier (puis Sébastien Chabert 46è) : 4. Une blessure aux adducteurs, une responsabilité (un peu) engagée sur le but stéphanois. Ce n'est pas ce qui s'appelle une bonne soirée pour le capitaine monégasque. Pour son premier match de la saison, Sébastien Chabert (6) n'a pas démérité.

Laurent Bonnart : 3. Laurent Bonnart est toujours invisible...

Peter Hansson : 7. Devant, derrière, au-dessus surtout, le défenseur suédois a tout pris. Ne laissant que des miettes à ses adversaires.


Sébastien Puygrenier : 4. Grand, chauve (!) et costaud, Puygrenier ne rentre pas dans les nouveaux critères de la DTN...

Layvin Kurzawa : 4. Un jaune, un rouge et des courants d'air pour un quatrième match pro. L'avenir dure longtemps, Layvin.

Adriano : 6. Dans un match bizarre, où l'ASSE paraissait bien partie pour l'emporter aisément, Adriano, à l'image de son équipe, est monté en puissance au fil du temps.

Thomas Mungani : 4. Que dire ? Rien, ou peu s'en faut.

Benjamin Moukandjo (puis Cédric Mongongu (81è) : 6. Intermittent du spectacle. Brillant rarement, passable souvent.

Lukman Haruna : 5. Moyen, moyen, moyen.

Vincent Muratori : 7. Sobre et essentiel, Muratori aura surtout sauvé son équipe d'une défaite injuste sur un tir d'Alonso où Chabbert était battu.

Georgie Welcome (puis Valère Germain (72è) : 7. Deux buts en deux matchs pour la trouvaille hondurienne. Une activité inlassable. A suivre... Remplacé par Valère Germain, le fils du cultissime Bruno, qui s'est procuré une belle occase.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Monaco, un point en avant