1. //
  2. // 37e journée
  3. // Manchester Utd/Arsenal

Welbeck, l'enfant marqué au fer rouge

Deux mois après ses retrouvailles avec Old Trafford, Danny Welbeck, blessé au genou, ne sera pas du voyage avec Arsenal. Parti de Manchester United l'été dernier pour s'épanouir au poste d'avant-centre, l'attaquant anglais n'a toujours pas pris l'envol escompté. Donnant, pour le moment, raison au choix de Louis van Gaal, qui n'a pas daigné le conserver.

Modififié
C'est le genre d'histoires que les supporters de Manchester United auraient adoré conter. Celle d'un enfant de la maison, d'un pur produit mancunien qui réussit après avoir appris auprès de ses illustres prédécesseurs. Danny Welbeck n'est encore qu'un gamin de douze ans lorsqu'il a le privilège de recevoir de la part de Ruud van Nistelrooy quelques précieux conseils d'attaquant, à Carrington, au centre d'entraînement des Red Devils. Un instant immortalisé en vidéo où l'on aperçoit, visage enfantin et sourire béat, celui qu'on surnomme désormais « Dat Guy Welbz » effectuer plusieurs fois une roulette avant de frapper au but. Six ans plus tard, l'attaquant anglais étrennait sa tunique rouge à Old Trafford et tentait d'appliquer les enseignements que lui avait prodigués l'ancien artilleur néerlandais.

Vidéo

À cette occasion, United avait ressorti cette vidéo mémorable. Comme pour saluer le chemin parcouru depuis. Comme pour rappeler que les enfants de l'Academy ont toujours leur chance. Comme pour signifier que le passage de témoin avait été opéré avec succès. Mais la fierté d'autrefois a laissé place à de l'amertume. Parce que Danny Welbeck a quitté sa home, sweet home l'été dernier afin de rejoindre Arsenal. Un départ soudain qui n'avait pas manqué de provoquer un tollé parmi certaines figures mancuniennes. Des historiques du club, tels que Mike Phelan, René Meulensteen ou encore David Beckham, ont ainsi perçu ce transfert comme une insulte à la philosophie prônée par Matt Busby, puis prolongée par sir Alex Ferguson. L'international britannique espérait faire l'essentiel de sa carrière à MU. Il n'en sera rien. Et cette scène aux côtés de RvN n'est plus qu'une archive poussiéreuse que les fans aimeraient oublier.

Recalé à huit ans par Manchester City


Dans l'écrin majestueux du « Théâtre des rêves » , Danny Welbeck s'érigeait comme un emblème fort de l'identité de Manchester United. C'était le premier attaquant au club à percer véritablement en équipe professionnelle depuis Mark Hughes, lequel a étalé ses talents dans les 80's et 90's. Surtout, il était un vrai Mancunien. Né de parents ghanéens arrivés en Angleterre dans les années 1970, il a grandi et tapé dans ses premiers ballons dans le district de Longsight, situé au sud de Manchester et à deux pas de Moss Side, l'un des quartiers les plus infréquentables de la ville. « Longsight était assez malfamé, se remémorait-il il y a quelques années. Mais où nous vivions, tout le monde connaissait tout le monde. C'était une communauté très unie. Sans réaliser, ça t'apprend les mœurs de la rue. Tu sais comment il faut agir dans certaines situations et cela m'aidera toute ma vie. »

À Longsight, c'est davantage le bleu ciel de Manchester City qui drape les rues plutôt que le rouge de United. Et comme beaucoup de gamins de son âge, Welbeck a effectué un essai chez les Citizens. « J'ai fait un essai à Manchester City à l'âge de huit ans. C'était juste avant Noël. Ils ont dit à mon père que je n'étais pas assez bon pour eux, mais mon père n'osait pas me l'avouer, justement parce que c'était Noël, révélait l'attaquant en 2012. Finalement, Manchester United m'a recruté une semaine plus tard après m'avoir repéré dans un tournoi avec mon équipe de quartier. » Il marche alors sur les mêmes pas que Wes Brown. Tout comme lui, le défenseur a poussé ses premiers braillements à Longsight avant d'être repéré par les Red Devils.

Maladie d'Osgood-Schlatter et maladresse désespérante


Sous le maillot de Manchester, le joueur trace sa route de manière fulgurante. Surclassé dans chaque catégorie de jeunes, il finit par séduire Alex Ferguson après les louanges répétées de Paul McGuinness, son coach chez les U18. Et marque dès sa première apparition en Premier League, en septembre 2008, à l'occasion d'un match contre Stoke City (5-0). Un souvenir à jamais gravé pour lui : « Quand la balle est rentrée, cette sensation… Cette sensation… Si c'était de la drogue, je serais mort. Je n'ai jamais ressenti ça depuis, pas de cette ampleur. C'était surréel. J'ai vu mon frère Chris dans les tribunes et il était pratiquement en train de faire des roues dans les escaliers ! » Mais, à l'instar de son compère Tom Cleverley, Welbeck va être envoyé en prêt pour s'aguerrir patiemment. D'abord en Championship (2010), à Preston North End. « Danny venait vraiment pour avoir du temps de jeu et se montrer, rappelle Youl Mawéné, son ex-coéquipier chez les Lilywhites. À Preston, il a laissé le souvenir d'un joueur vraiment doué, gracieux, élégant. Il possède une très bonne vitesse de pointe, c'est quelqu'un de très athlétique. Il est capable d'utiliser les espaces, attiré par le ballon. C'est un joueur qui aime le mouvement, qui aime provoquer. Je me souviens de l'un de ses buts. Il fait semblant d'aller en force pour frapper, puis il te met un ballon piqué qui finit dans la lucarne opposée. Ça prouve son talent. »

Vidéo

Il y aura, aussi, cette courte expérience à Sunderland (2010-2011). Sauf qu'à chaque fois, le Mancunien ne donne pas la pleine mesure de son talent. La faute à des problèmes récurrents aux genoux découlant de la maladie d'Osgood-Schlatter. « Un des problèmes de Danny au cours des dernières années, c'est qu'il grandissait très rapidement. Il a ainsi eu des faiblesses sur certaines parties de ses jambes, en particulier les quadriceps et les genoux, et cela a causé beaucoup de problèmes pour le garçon » , éclairait Fergie en 2010. Débarrassé de ses problèmes, l'international des Three Lions retourne à United à l'été 2011. Le début d'un rêve éveillé. « J'ai grandi en idolâtrant la Class of '92. Giggs, Scholes ou Beckham m'ont beaucoup inspiré. Marcher sur leurs traces, porter le même maillot, jouer dans le même stade, faire partie de cette lignée, tout ça suffit à me combler » , s'épanchait-il en 2013. Là-bas, il aura sa chance. La saisira partiellement. Mais ne s'imposera jamais comme titulaire au poste d'attaquant de pointe, en raison d'une maladresse confondante face au but. Par conséquent, Ferguson ou son successeur David Moyes préféreront l'utiliser le plus souvent en tant qu'ailier. Là où son activité à la fois défensive et offensive ne souffre aucune contestation.

Wenger ne le désirait pas plus que ça


Mais Welbeck ne s'accommodera jamais vraiment de ce poste. Parce que le bonhomme a toujours brigué une place d'avant-centre. Des desiderata impossibles à assouvir pour Louis van Gaal, lequel arguera que ses statistiques ne sont pas dignes de United (29 pions en 149 matchs). « Il ne marque pas assez. Il n'a pas les stats de Van Persie ou Rooney, ce qui est le standard pour Manchester United » , a-t-il expliqué en conférence de presse. Alors Radamel Falcao a débarqué, et l'Anglais s'en est allé le 1er septembre, dans les dernières minutes du mercato. À Arsenal. Un club où le manager Arsène Wenger ne le souhaitait pas plus que ça et qui a dû en personne se déplacer pour finaliser le transfert (20 millions d'euros) alors qu'il assistait à un match de charité à Rome : « Si je n'avais pas voyagé ce jour-là, il ne serait pas ici aujourd'hui. » Chez les Gunners, l'enfant de Manchester est arrivé l'air revanchard. Avec une envie incommensurable de se mettre en évidence. « Je sais ce dont je suis capable dans la surface adverse, martelait-il en septembre dernier. Je n'ai jamais douté de mes qualités. Si j'ai des occasions, je sais les mettre. Jusque-là, je ne jouais pas souvent comme attaquant. Je devais autant défendre qu'attaquer. J'ai besoin qu'on me donne une série de matchs pour m'imposer. »


Cette série, le striker de vingt-quatre piges l'a eu entre mi-septembre et fin décembre. Profitant de l'absence sur blessure de trois mois d'Olivier Giroud, il a bénéficié de temps de jeu. Sans toutefois convaincre. Hormis un triplé contre Galatasaray en C1 (4-1, 10 octobre), il a peu fait trembler les filets (4 buts en Premier League) avant d'être écarté des terrains à cause d'une gêne à la cuisse et de perdre sa place au profit de son concurrent français. Pis encore, à son retour, Welbeck a la plupart du temps été utilisé sur un côté. Comme à United. « S'il ajoutait de la finition et plus de production au terme des actions, on pourrait davantage le considérer comme un numéro 9 classique avec de la liberté, souligne Mawéné. À une époque, Henry n'était pas véritablement attaquant de pointe avec Arsenal. Il se désaxait beaucoup, faisait énormément d'appels et était très actif sur tout le front de l'attaque. Je ne veux pas comparer, mais Welbeck pourrait peut-être tendre vers ce registre. Je le vois vraiment comme un animateur offensif » . Si Danny le rouge doit encore progresser dans le dernier geste pour gagner en crédibilité, il a déjà fait preuve de caractère. À l'instar de son comeback dans son jardin d'Old Trafford, le 9 mars dernier, en FA Cup (1-2), où il a inscrit le but victorieux face à son club de cœur. « United est le club qui signifie tant pour moi. Je suis toujours un fan et c'est dur pour moi de les éliminer » , a-t-il confié au sortir de la rencontre, un brin affecté. Le romancier japonais Haruki Murakami a écrit, un jour, que « les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe de l'intérieur et qui vous déchire violemment le cœur en même temps » . Welbeck le sait peut-être même plus que quiconque. Et s'il lui arrive d'en oublier certains, il y aura toujours une vidéo pour le lui rappeler.

Vidéo


Par Romain Duchâteau // Propos de Danny Welbeck tirés du Guardian et du Daily Mail
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...
Putain je pourrais plus utiliser la maladie d'Osgood-Schlatter pour expliquer pourquoi je suis pas devenu pro
Il sera notre Wiltord. Pas mauvais mais pas exceptionnel non plus, un second rôle solide et fiable. Il a sûrement des qualités d'avant-centre mais pas dans une équipe comme Arsenal où la pointe est d'abord un pivot et dézone très peu. C'est dommage, mais il devra se contenter de jouer sur un côté.
Message posté par Panasonix
Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...


??
Limitless10 Niveau : CFA2
Message posté par Steak
Il sera notre Wiltord. Pas mauvais mais pas exceptionnel non plus, un second rôle solide et fiable. Il a sûrement des qualités d'avant-centre mais pas dans une équipe comme Arsenal où la pointe est d'abord un pivot et dézone très peu. C'est dommage, mais il devra se contenter de jouer sur un côté.


Wiltord avait un Welbeck dans chaque orteil
Note : 4
Message posté par Panasonix
Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...


Putain, j'ai mis 5 min à comprendre ta vanne... Welbeck, Houellebecq...
Heureusement que la sélection est là pour qu'il marque des buts ^^'.

A Manchester l'animation offensive est morte depuis un moment. RvP a sorti la saison du siècle pour le dernier sacre de Sir Alex, mais depuis ni lui, ni Rooney, ni Falcao n'arrivent vraiment à empiler les buts. Alors forcément Welbeck...

Peut-être serait-il plus performant devant le but si il gérait mieux ses efforts, un peu comme Cavani qui donne l'impression d'être en fin de vie quand il arrive à se présenter devant le but.
mardi 22 août Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
Hier à 14:33 Berbatov s'aventure en Inde 13 Hier à 14:26 Un stadier sur le terrain en plein match de Coupe de Turquie 4 Hier à 11:42 Benzema encore écarté de l'équipe de France ? 128
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 08:19 Keisuke Honda déjà buteur avec Pachuca 4 mardi 22 août Callejón calme les Niçois 3
mardi 22 août Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 109 mardi 22 août Le rap des ultras de Genk 8 mardi 22 août Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4 mardi 22 août Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 18 mardi 22 août Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16 lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 16 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 10 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 43 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 9 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT)