1. //
  2. // 37e journée
  3. // Manchester Utd/Arsenal

Welbeck, l'enfant marqué au fer rouge

Deux mois après ses retrouvailles avec Old Trafford, Danny Welbeck, blessé au genou, ne sera pas du voyage avec Arsenal. Parti de Manchester United l'été dernier pour s'épanouir au poste d'avant-centre, l'attaquant anglais n'a toujours pas pris l'envol escompté. Donnant, pour le moment, raison au choix de Louis van Gaal, qui n'a pas daigné le conserver.

Modififié
C'est le genre d'histoires que les supporters de Manchester United auraient adoré conter. Celle d'un enfant de la maison, d'un pur produit mancunien qui réussit après avoir appris auprès de ses illustres prédécesseurs. Danny Welbeck n'est encore qu'un gamin de douze ans lorsqu'il a le privilège de recevoir de la part de Ruud van Nistelrooy quelques précieux conseils d'attaquant, à Carrington, au centre d'entraînement des Red Devils. Un instant immortalisé en vidéo où l'on aperçoit, visage enfantin et sourire béat, celui qu'on surnomme désormais « Dat Guy Welbz » effectuer plusieurs fois une roulette avant de frapper au but. Six ans plus tard, l'attaquant anglais étrennait sa tunique rouge à Old Trafford et tentait d'appliquer les enseignements que lui avait prodigués l'ancien artilleur néerlandais.

Vidéo

À cette occasion, United avait ressorti cette vidéo mémorable. Comme pour saluer le chemin parcouru depuis. Comme pour rappeler que les enfants de l'Academy ont toujours leur chance. Comme pour signifier que le passage de témoin avait été opéré avec succès. Mais la fierté d'autrefois a laissé place à de l'amertume. Parce que Danny Welbeck a quitté sa home, sweet home l'été dernier afin de rejoindre Arsenal. Un départ soudain qui n'avait pas manqué de provoquer un tollé parmi certaines figures mancuniennes. Des historiques du club, tels que Mike Phelan, René Meulensteen ou encore David Beckham, ont ainsi perçu ce transfert comme une insulte à la philosophie prônée par Matt Busby, puis prolongée par sir Alex Ferguson. L'international britannique espérait faire l'essentiel de sa carrière à MU. Il n'en sera rien. Et cette scène aux côtés de RvN n'est plus qu'une archive poussiéreuse que les fans aimeraient oublier.

Recalé à huit ans par Manchester City


Dans l'écrin majestueux du « Théâtre des rêves » , Danny Welbeck s'érigeait comme un emblème fort de l'identité de Manchester United. C'était le premier attaquant au club à percer véritablement en équipe professionnelle depuis Mark Hughes, lequel a étalé ses talents dans les 80's et 90's. Surtout, il était un vrai Mancunien. Né de parents ghanéens arrivés en Angleterre dans les années 1970, il a grandi et tapé dans ses premiers ballons dans le district de Longsight, situé au sud de Manchester et à deux pas de Moss Side, l'un des quartiers les plus infréquentables de la ville. « Longsight était assez malfamé, se remémorait-il il y a quelques années. Mais où nous vivions, tout le monde connaissait tout le monde. C'était une communauté très unie. Sans réaliser, ça t'apprend les mœurs de la rue. Tu sais comment il faut agir dans certaines situations et cela m'aidera toute ma vie. »

À Longsight, c'est davantage le bleu ciel de Manchester City qui drape les rues plutôt que le rouge de United. Et comme beaucoup de gamins de son âge, Welbeck a effectué un essai chez les Citizens. « J'ai fait un essai à Manchester City à l'âge de huit ans. C'était juste avant Noël. Ils ont dit à mon père que je n'étais pas assez bon pour eux, mais mon père n'osait pas me l'avouer, justement parce que c'était Noël, révélait l'attaquant en 2012. Finalement, Manchester United m'a recruté une semaine plus tard après m'avoir repéré dans un tournoi avec mon équipe de quartier. » Il marche alors sur les mêmes pas que Wes Brown. Tout comme lui, le défenseur a poussé ses premiers braillements à Longsight avant d'être repéré par les Red Devils.

Maladie d'Osgood-Schlatter et maladresse désespérante


Sous le maillot de Manchester, le joueur trace sa route de manière fulgurante. Surclassé dans chaque catégorie de jeunes, il finit par séduire Alex Ferguson après les louanges répétées de Paul McGuinness, son coach chez les U18. Et marque dès sa première apparition en Premier League, en septembre 2008, à l'occasion d'un match contre Stoke City (5-0). Un souvenir à jamais gravé pour lui : « Quand la balle est rentrée, cette sensation… Cette sensation… Si c'était de la drogue, je serais mort. Je n'ai jamais ressenti ça depuis, pas de cette ampleur. C'était surréel. J'ai vu mon frère Chris dans les tribunes et il était pratiquement en train de faire des roues dans les escaliers ! » Mais, à l'instar de son compère Tom Cleverley, Welbeck va être envoyé en prêt pour s'aguerrir patiemment. D'abord en Championship (2010), à Preston North End. « Danny venait vraiment pour avoir du temps de jeu et se montrer, rappelle Youl Mawéné, son ex-coéquipier chez les Lilywhites. À Preston, il a laissé le souvenir d'un joueur vraiment doué, gracieux, élégant. Il possède une très bonne vitesse de pointe, c'est quelqu'un de très athlétique. Il est capable d'utiliser les espaces, attiré par le ballon. C'est un joueur qui aime le mouvement, qui aime provoquer. Je me souviens de l'un de ses buts. Il fait semblant d'aller en force pour frapper, puis il te met un ballon piqué qui finit dans la lucarne opposée. Ça prouve son talent. »

Vidéo

Il y aura, aussi, cette courte expérience à Sunderland (2010-2011). Sauf qu'à chaque fois, le Mancunien ne donne pas la pleine mesure de son talent. La faute à des problèmes récurrents aux genoux découlant de la maladie d'Osgood-Schlatter. « Un des problèmes de Danny au cours des dernières années, c'est qu'il grandissait très rapidement. Il a ainsi eu des faiblesses sur certaines parties de ses jambes, en particulier les quadriceps et les genoux, et cela a causé beaucoup de problèmes pour le garçon » , éclairait Fergie en 2010. Débarrassé de ses problèmes, l'international des Three Lions retourne à United à l'été 2011. Le début d'un rêve éveillé. « J'ai grandi en idolâtrant la Class of '92. Giggs, Scholes ou Beckham m'ont beaucoup inspiré. Marcher sur leurs traces, porter le même maillot, jouer dans le même stade, faire partie de cette lignée, tout ça suffit à me combler » , s'épanchait-il en 2013. Là-bas, il aura sa chance. La saisira partiellement. Mais ne s'imposera jamais comme titulaire au poste d'attaquant de pointe, en raison d'une maladresse confondante face au but. Par conséquent, Ferguson ou son successeur David Moyes préféreront l'utiliser le plus souvent en tant qu'ailier. Là où son activité à la fois défensive et offensive ne souffre aucune contestation.

Wenger ne le désirait pas plus que ça


Mais Welbeck ne s'accommodera jamais vraiment de ce poste. Parce que le bonhomme a toujours brigué une place d'avant-centre. Des desiderata impossibles à assouvir pour Louis van Gaal, lequel arguera que ses statistiques ne sont pas dignes de United (29 pions en 149 matchs). « Il ne marque pas assez. Il n'a pas les stats de Van Persie ou Rooney, ce qui est le standard pour Manchester United » , a-t-il expliqué en conférence de presse. Alors Radamel Falcao a débarqué, et l'Anglais s'en est allé le 1er septembre, dans les dernières minutes du mercato. À Arsenal. Un club où le manager Arsène Wenger ne le souhaitait pas plus que ça et qui a dû en personne se déplacer pour finaliser le transfert (20 millions d'euros) alors qu'il assistait à un match de charité à Rome : « Si je n'avais pas voyagé ce jour-là, il ne serait pas ici aujourd'hui. » Chez les Gunners, l'enfant de Manchester est arrivé l'air revanchard. Avec une envie incommensurable de se mettre en évidence. « Je sais ce dont je suis capable dans la surface adverse, martelait-il en septembre dernier. Je n'ai jamais douté de mes qualités. Si j'ai des occasions, je sais les mettre. Jusque-là, je ne jouais pas souvent comme attaquant. Je devais autant défendre qu'attaquer. J'ai besoin qu'on me donne une série de matchs pour m'imposer. »


Cette série, le striker de vingt-quatre piges l'a eu entre mi-septembre et fin décembre. Profitant de l'absence sur blessure de trois mois d'Olivier Giroud, il a bénéficié de temps de jeu. Sans toutefois convaincre. Hormis un triplé contre Galatasaray en C1 (4-1, 10 octobre), il a peu fait trembler les filets (4 buts en Premier League) avant d'être écarté des terrains à cause d'une gêne à la cuisse et de perdre sa place au profit de son concurrent français. Pis encore, à son retour, Welbeck a la plupart du temps été utilisé sur un côté. Comme à United. « S'il ajoutait de la finition et plus de production au terme des actions, on pourrait davantage le considérer comme un numéro 9 classique avec de la liberté, souligne Mawéné. À une époque, Henry n'était pas véritablement attaquant de pointe avec Arsenal. Il se désaxait beaucoup, faisait énormément d'appels et était très actif sur tout le front de l'attaque. Je ne veux pas comparer, mais Welbeck pourrait peut-être tendre vers ce registre. Je le vois vraiment comme un animateur offensif » . Si Danny le rouge doit encore progresser dans le dernier geste pour gagner en crédibilité, il a déjà fait preuve de caractère. À l'instar de son comeback dans son jardin d'Old Trafford, le 9 mars dernier, en FA Cup (1-2), où il a inscrit le but victorieux face à son club de cœur. « United est le club qui signifie tant pour moi. Je suis toujours un fan et c'est dur pour moi de les éliminer » , a-t-il confié au sortir de la rencontre, un brin affecté. Le romancier japonais Haruki Murakami a écrit, un jour, que « les souvenirs, c'est quelque chose qui vous réchauffe de l'intérieur et qui vous déchire violemment le cœur en même temps » . Welbeck le sait peut-être même plus que quiconque. Et s'il lui arrive d'en oublier certains, il y aura toujours une vidéo pour le lui rappeler.

Vidéo


Par Romain Duchâteau // Propos de Danny Welbeck tirés du Guardian et du Daily Mail
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...
Putain je pourrais plus utiliser la maladie d'Osgood-Schlatter pour expliquer pourquoi je suis pas devenu pro
Il sera notre Wiltord. Pas mauvais mais pas exceptionnel non plus, un second rôle solide et fiable. Il a sûrement des qualités d'avant-centre mais pas dans une équipe comme Arsenal où la pointe est d'abord un pivot et dézone très peu. C'est dommage, mais il devra se contenter de jouer sur un côté.
Message posté par Panasonix
Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...


??
Limitless10 Niveau : CFA2
Message posté par Steak
Il sera notre Wiltord. Pas mauvais mais pas exceptionnel non plus, un second rôle solide et fiable. Il a sûrement des qualités d'avant-centre mais pas dans une équipe comme Arsenal où la pointe est d'abord un pivot et dézone très peu. C'est dommage, mais il devra se contenter de jouer sur un côté.


Wiltord avait un Welbeck dans chaque orteil
Note : 4
Message posté par Panasonix
Bon joueur, mais son islamophobie gène un peu...


Putain, j'ai mis 5 min à comprendre ta vanne... Welbeck, Houellebecq...
Heureusement que la sélection est là pour qu'il marque des buts ^^'.

A Manchester l'animation offensive est morte depuis un moment. RvP a sorti la saison du siècle pour le dernier sacre de Sir Alex, mais depuis ni lui, ni Rooney, ni Falcao n'arrivent vraiment à empiler les buts. Alors forcément Welbeck...

Peut-être serait-il plus performant devant le but si il gérait mieux ses efforts, un peu comme Cavani qui donne l'impression d'être en fin de vie quand il arrive à se présenter devant le but.
il y a 1 heure Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 5
il y a 4 heures Le fils de Pelé retourne en prison 4 il y a 5 heures La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 16 il y a 6 heures Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 10 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11 Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14