Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Arsenal/Manchester (1-2)

Welbeck crucifie Arsenal

C'est devenu une habitude, Arsenal s'incline une nouvelle fois contre Manchester United (2-1). Welbeck a crucifié les Londoniens à dix minutes de la fin. Les Red Devils restent au contact de City dans la course au titre. Les Gunners eux ne seront pas champions d'Angleterre.

Modififié
Arsenal/Manchester United: 1-2
Buts: Robin van Persie (71') pour les Gunners. Luis Antonio Valencia (45') et Danny Welbeck (81') pour MU.

Voilà cinq piges qu'Arsenal n'avait pas perdu trois matches de rang. Les Gunners ont pioché face à Manchester United, solides dans les fondamentaux et supérieurs dans le domaine offensif. Le plan mijoté par Arsène Wenger n'a pas fonctionné. Djourou, repositionné au poste de latéral droit, a joué l'un des pires matches de sa carrière aux côtés d'un Mertesacker toujours aussi lent. Arsenal débute la partie par quelques frappes de poussin. Ramsey puis Walcott échauffent Lindegaard préféré à De Gea. Le duo Oxlade-Chamberlain fait lui admirer sa qualité technique face à Evra. Le centre du baby-gunner trouve Walcott qui envoie la gonfle dans les tribunes de l'Emirates (22e). Manchester décide alors de jouer sous les yeux de Thierry Henry assis en tribune, en délicatesse avec son mollet. Après une première tentative contrée par Szczesny (35e), Nani tente une Spéciale Titi mais sa frappe enroulée passe largement à côté. N'est pas le maître qui veut.

La merveille de précision de Van Persie

A force de plier, Arsenal finit par rompre. Giggs envoie un caviar de centre au second poteau pour Valencia qui smashe le cuir à trois mètres de Szczesny (45e). Le meilleur moment pour ouvrir le score. Les Londoniens tentent bien de revenir à la marque au retour des vestiaires. Van Persie rate l'immanquable en allumant une mèche de 6 mètres face au but qui ne trouve pas le cadre (50e). En bon petit soldat, Rosicky imite son capitaine quelques minutes plus tard avec une mine identique (55e). Les Red Devils reprenent alors le contrôle de la partie après vingt minutes de souffrance. Cheveux au vent, Rooney se démene pour garder l'avantage au score. Mais Shrek ne peut rien face à l'insistance de RVP. Le capitaine des Gunners profite d'un bon service de Chamberlain pour frapper à l'aveugle et battre Lindegaard d'une merveille de tir (71e). Walcott n'en revenait pas, le jeune milieu de terrain se mettait même KO tout seul après une mauvaise réception sur le menton. C'est moche la gueule de bois.

Archavine conspué

Arsène Wenger décide alors de perdre la rencontre en sortant Chamberlain pour lancer Archavine. Le Russe est directement impliqué sur le second but de Manchester. Valencia fait du Russe sa chose sur le côté droit avant de servir parfaitement Welbeck en retrait qui ne tremble pas (81e). L'Alsacien persiste en faisant entrer Park Chu-Young sur la pelouse. Des changements qui n'apportent rien au collectif londonien. Le public ne s'y trompe pas et conspue Archavine qui risque de passer encore quelques mauvaises soirées dans la capitale anglaise. Le constat est là, Manchester United est plus fort qu'Arsenal cette saison. Le match aller avait dessiné cette tendance, la rencontre retour l'a confirmé.

Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Super Mario advance