1. //
  2. //
  3. // Leicester-West Brom (1-2)

WBA fait taire Leicester

Modififié
0 1

Leicester City FC 1-2 West Bromwich Albion FC

Buts : Slimani (55e) pour Leicester // Morrison (52e), Phillips (72e) pour WBA

Cette fois encore, Claudio Ranieri est en colère. Où est passé l’état d’esprit qui était, hier, la force de son Leicester ? Où est passée l’envie que l’on retrouve parfois en Ligue des champions depuis le début de la saison ? Rien, le néant, voilà ce qu’ont offert les Foxes en clôture de la onzième journée de Premier League face à un West Bromwich Albion ambitieux (1-2). Rageant et une première patate à domicile depuis septembre 2015.

Il y a des jours où il faut se montrer patient. Avec Leicester, on a l'habitude, et Claudio Ranieri a appris à l'être aussi. Jusqu'ici, le week-end anglais avait de la gueule et avait proposé un spectacle intense et sans filtre. Puis le calendrier avait décidé de s'échouer au King Power Stadium pour boucler sa tournée. Un endroit où Leicester n’a plus perdu depuis plus d’un an en Premier League, où la bande à Ranieri est encore invaincue cette saison et où elle espérait aussi poursuivre sa série de quatre matchs sans défaite toutes compétitions confondues. Reste que le déplacement européen à Copenhague cette semaine (0-0) n’a rassuré personne et encore moins le vieux Claude. Longtemps, face à West Bromwich Albion dimanche, Leicester est parti sur les mêmes bases peu rassurantes. Privés de Kasper Schmeichel qui s’est cassé la main au Danemark, les Foxes ont subi pendant l'ensemble de la première période, bousculés par des Baggies volontaires et bien emmenés par l’excellent James Morrison. Heureusement, les hommes de Pulis ont d'abord échoué devant un Zieler fragile mais présent devant Phillips et Rondón.

Cela n’aura finalement été qu’une question de temps car dès le retour des vestiaires, alors que Ranieri a lancé Vardy à la place d’Okazaki, transparent, Morrison ouvre le score de la tête pour WBA (0-1, 52e). Assez pour enfin réveiller Leicester qui égalise trois minutes plus tard grâce à Slimani, à la limite du hors-jeu, bien servi par Mahrez (1-1, 55e). King est monté d'un cran, Musa aussi et Huth est tout proche de donner l'avantage aux siens à l'heure de jeu. Et ? Et Leicester a de nouveau reculé, a pris des coups et a finalement craqué à un peu plus d'un quart d'heure de la fin sur une erreur incroyable de Danny Drinkwater qui a envoyé Matt Phillips poser l'avantage des Baggies (1-2, 72e). Le dernier quart d'heure ne change rien malgré les multiples tentatives de Leicester sous les yeux d'un Ranieri dépité. Tony Pulis peut retirer sa casquette et souffler : voilà WBA onzième, à trois points de la zone rouge.

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League MB
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    même en ayant conservé la plupart de ses meilleurs éléments de l'an dernier (sauf Kanté), Leicester se trouve dans la situation de Montpellier à l'époque (entre autres), incapable de gérer la seconde année sereinement avec la LdC en plus du championnat.
    ceux qui étaient en surrégime retrouvent leur véritable niveau, d'autres ont du mal à confirmer, inconsciemment y a de la décompression...
    au moins les Foxes vont-ils se qualifier pour le printemps européen, mais le classement dans une BPL hyper concurrentielle risque de ne pas être fameux. le maintien semble le seul objectif raisonnable
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 1