1. //
  2. //
  3. // Manchester U.-Leicester

Wayne roux-né

Touché pendant plusieurs semaines à un genou, Wayne Rooney est revenu il y a quelques matchs motivé comme jamais. En reculant au cœur du jeu, dans un rôle qui lui est destiné pour le futur et qui le fait enfin jaillir de nouveau. Le Rooney nouveau est arrivé. Celui de l'héritage.

1k 21
Le cercle est fermé. Autour de la table, des légendes. Calme, derrière ses lunettes, les traits tirés, Sir Alex Ferguson ouvre la discussion : « C’est une option convaincante. Il a toutes les qualités pour jouer milieu de terrain dans un rôle de relayeur entre la sentinelle qui assure la sécurité de notre équilibre défensif et la partie offensive de l’équipe. » (Conférence de presse du 2 novembre 2011, après une victoire en C1 contre Oṭelul Galaṭi.) Son principal relais tactique sur le terrain, le vieux Paul Scholes, dégaine à son tour : « Je ne pense pas que Wayne sera capable de jouer attaquant de pointe jusqu’à ses 34 ou 35 ans. Mais il pourrait jouer milieu central, potentiellement, jusqu’à cet âge-là. Il a toutes les capacités pour reprendre mon ancien poste à Manchester United. » (Mai 2014, à la télévision anglaise.) Enfin, le troisième invité, un mec qui connaît plutôt bien le secteur pour l’avoir ratissé pendant plus de vingt ans avec le Barça, prend la parole : « Je pense que Rooney a encore beaucoup à apporter au foot, mais c’est peut-être le moment pour lui d’adapter son jeu à un nouveau rôle sur le terrain. Les joueurs intelligents s’adaptent et s'il est capable de le faire, il pourra jouer encore cinq ou six ans à ce niveau. » (Xavi, dans un entretien donné à FourFourTwo en octobre dernier.) Dans cinq ans, Wayne Rooney aura alors trente-cinq ans. On débarrasse, on prend le tableau et on constate.

La vie dans l'espace


Cette semaine, Louis van Gaal a coupé court au débat et a affirmé que, désormais, son numéro 10 pourrait « apporter plus à l’équipe en tant que milieu central » . Ce qui était une certitude depuis plusieurs années semble enfin en passe de se réaliser. Aligné au cœur d’un 4-1-4-1 - modulable en phase offensive en 4-2-3-1 - la semaine dernière contre Crystal Palace (2-0) et lors de la demi-finale de FA Cup contre Everton il y a une semaine (2-1), Wayne Rooney vient d’entamer une mue annoncée et logique. Le temps est un bâtard, mais l’espace est un luxe. C’est désormais pour ça que le meilleur buteur de l’histoire de la sélection anglaise vit : pour créer des espaces, offrir à ses partenaires (plus de 90% de passes réussies lors des deux dernières sorties) et pour dévorer du ballon comme il n’en touchait plus depuis plusieurs mois. Les questions commençaient à mûrir : que fallait-il faire de Rooney ? Fallait-il encore le faire jouer ? Allait-il avoir le droit de partir en France en juin prochain ? Alors, Wayne a répondu en évoluant et en s’affirmant dans un rôle qui sera le sien demain : un milieu hybride moderne qui n’a pour seules missions que l’organisation et la création. En résumé : devenir un Paul Scholes-bis.

À propos de cette évolution, Rooney a cette semaine été clair : « C’est un rôle que je connais depuis quelques années. J’y ai joué quelques fois dans ma carrière et je peux y jouer. J’ai joué avec Paul Scholes et je l’ai observé pendant des années en sachant qu’un jour, c’est à sa place que je jouerais. Du coup, j’ai appris. Si je continue à jouer là, je vais me développer et m’améliorer. » Le Pélican a donc trouvé la solution à l’équation WR. C’est finalement une évidence au regard du jeu de l’ancien enfant chéri du Royaume : du haut de ses trente ans, Wayne Rooney ne peut plus influer comme avant en tant que numéro neuf, mais a besoin d’évoluer en soutien où ses courses sont moins inutiles et où il peut apporter sa vision du jeu si singulière. Le match à Wembley contre Everton samedi dernier l’a prouvé, lors duquel Fellaini a davantage œuvré comme numéro dix que Rooney, plus reculé. Louis van Gaal a mis du temps à le comprendre, mais Rooney a besoin d’espaces, c’est comme ça et ça le sera de plus en plus, car il reste, pour autant, indispensable à l’organisation du système United qui ne peut reposer seulement sur les exploits de quelques gamins.

Juan Maté


Dans le fond, le foot est assez simple : attaquer consiste à créer des espaces à partir de petits triangles tactiques, alors que défendre nécessite de réduire le terrain. C’est sur ces bases que Manchester United a notamment échoué cette saison en se contentant, bien souvent, de conserver le ballon de façon stérile, travaillant dans l’axe sans vraiment bosser sur les côtés. Rooney, lui, a cette capacité d’orientation du jeu, car il a ce que Xavi appelle « l’intelligence » , un QI foot plus élevé que la moyenne. Ce n’est pas quelque chose qui s’invente. En février dernier, Pirlo avait insisté dans un entretien donné à ABC sur le côté « réalisateur » du milieu moderne qui ne cherche plus à « détruire » , mais à « inventer » le jeu. C’est ce que recherche Van Gaal avec cette utilisation de Rooney : de la diversité, de la création et, enfin, un peu de folie dans un océan d’ennui.

Hier, au Bayern, le technicien hollandais avait su faire évoluer le jeu de Schweinsteiger pour le faire devenir ce qu’il est devenu. Si le Pélican place Rooney dans cette position, c’est aussi par intelligence et pour enfin voir revenir ces transversales de 50 mètres qui font sourire. Paul Scholes le faisait comme personne et, jeune, le gamin Wayne l’a longtemps observé à l’entraînement à Manchester. Ce choix est le meilleur possible pour la reconstruction de Manchester United, c’est indéniable, mais, comme toutes décisions, fera des victimes collatérales. Ce replacement signe probablement la fin de Juan Mata chez les Red Devils, car Fellaini, bien que critiqué, est souvent plus utile dans l’impact et la conservation. Là où l’Espagnol a perdu de son aura depuis maintenant plusieurs mois. C’est dans ce système, en tout cas, que Manchester devrait s’avancer contre Leicester ce dimanche et pousser les Foxes dans un style de jeu qui n’est pas celui qu’ils préfèrent. Le titre se mérite, donc il faut souffrir. Rooney, lui, l’a déjà compris.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Un milieu Blind-Rooney-Fellaini serait pas dégueulasse niveau impact, construction et présence dans et aux abords de la surface!
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Message posté par pseudonyme
Un milieu Blind-Rooney-Fellaini serait pas dégueulasse niveau impact, construction et présence dans et aux abords de la surface!


Donc pour toi Fellaini a sa place dans le milieu titulaire de man u?
Blind apporte beaucoup trop de stabilité derrière, il ne faut pas le bouger ! Par contre il peut avoir un rôle plus important dans la création, à la Hummels.
Pour Fellaini, si on part du principe que Schweini est cramé je préfère un Herrera qui nous permettrait de jouer dans les pieds, surtout qu'il est très présent dans la surface. Mais Fellaini en impact player des 20 dernières minutes why not !
Top-player Niveau : CFA
N'empêche si Rooney réussit cette reconversion, il aura accompli de grandes choses en tant que 9, 9.5,10 et maintenant 8. C'est incroyable. Et je ne dis même pas ça car c'est mon joueur préféré...
Top-player Niveau : CFA
Et puis il semble être le seul a pouvoir faire du Scholes sans être Scholes.

Roux comme lui
Grosse frappe de loin comme lui
Qualité de passe (transversales) comme lui
Côté un peu rugueux par moment comme lui.

Je crois que c'est un complot des illuminatis, Rooney est en réalité le jumeau de Scholes..
Coucou !

Je l'avais dit dans un précédent article mais c'est vraiment bien que Wayne Rooney ait (ENFIN) compris Ca !! Lui qui c'était pourtant borné quand Sir Alex voulait l'installer à ce poste ... Souvenez vous le Wayne tirait la gueule à chaque match ...

La c'est vraiment cool se repositionnement Ca nous permet de garder la vitesse des jeunes devant et avoir plus de créativité au milieu secteur où on en manque cruellement !!

@jb-ache je comprends ce que tu veux dire pour Blind mais il mériterait tout de même quelques matchs en tant que milieu de terrain je suis sûr que cela changerait le visage de l'équipe mais pour faire Ca il nous faut trouver un nouveau partenaire à Smalling et les candidats sont pas légions ...

Bref y'a pas mal de taf encore avant que M.U redevienne une machine à gagner mais Ca avance, doucement mais Ca avance.
Message posté par Top-player
Et puis il semble être le seul a pouvoir faire du Scholes sans être Scholes.

Roux comme lui
Grosse frappe de loin comme lui
Qualité de passe (transversales) comme lui
Côté un peu rugueux par moment comme lui.

Je crois que c'est un complot des illuminatis, Rooney est en réalité le jumeau de Scholes..


Bien joué tu m'as bien fait rire !!

Mais c'est pas à toi que je vais apprendre qu'il n'y a qu'un Paul Scholes et qu'un Wayne Rooney ;)

Mais oui je vois ou tu veux en venir mais pour moi ils ont tout de même des différences..

Difficile pour Wayne d'avoir autant de sérénité qu'a pu avoir Paul Scholes au milieu de terrain et à l'inverse Scholes n'a jamais eu le côté "foufou" de Rooney.

Et en termes de qualités de passe je place Paul au dessus de Wayne mais pas en ce qui concerne les transversales !


La transversale de Rooney©

Mais oui dans le fond tu as raison ils ont certaines ressemblances.
Message posté par Eomer fils d'Eomund
Donc pour toi Fellaini a sa place dans le milieu titulaire de man u?


Le Fellaini qu'on a vu jusqu'à maintenant à Man U peut-être pas, mais celui d'Everton était juste monstrueux dans son rôle de 10 atypique.

Quand il évolue avec des joueurs qui peuvent s'occuper de créer le jeux (Rooney et Blind par exemple) et lui permettre d'être présent là où il est bon, dans la surface, il est très dangereux et pèse bien sur la défense. En plus, il y a souvent un central qui doit sortir pour s'occuper de lui, ce qui laisse plus de place à l'attaquant de pointe et aux ailiers qui rentrent dans le jeux.

Sans parler de son jeu de tête (et surtout de poitrine, un des meilleurs au monde à ce niveau là et idéal pour faire remonter tout le bloc en reposant le jeux au sol 40 mètres devant), bien utile en déviation, sur CPA offensif et défensif,...

Et en plus de tout ça, niveau impact physique il est pas en reste et est aussi bon au pressing et à la récupération.

C'est clair que c'est pas le plus beau joueur à voir jouer, mais c'est un des plus efficaces quand on le met dans de bonnes conditions et qu'il a du rythme!

Donc pour répondre à ta question : oui!
This is Anfield Road Niveau : DHR
L'infernal Wayne Rooney.
Message posté par Jafofel
Coucou !

Je l'avais dit dans un précédent article mais c'est vraiment bien que Wayne Rooney ait (ENFIN) compris Ca !! Lui qui c'était pourtant borné quand Sir Alex voulait l'installer à ce poste ... Souvenez vous le Wayne tirait la gueule à chaque match ...

La c'est vraiment cool se repositionnement Ca nous permet de garder la vitesse des jeunes devant et avoir plus de créativité au milieu secteur où on en manque cruellement !!

@jb-ache je comprends ce que tu veux dire pour Blind mais il mériterait tout de même quelques matchs en tant que milieu de terrain je suis sûr que cela changerait le visage de l'équipe mais pour faire Ca il nous faut trouver un nouveau partenaire à Smalling et les candidats sont pas légions ...

Bref y'a pas mal de taf encore avant que M.U redevienne une machine à gagner mais Ca avance, doucement mais Ca avance.


Comme défenseur central sur le marché, si on considère qu'Hummels devrait aller au Bayern, il reste qui ?
Je pensais à Caceres qui en est fc, et MU doit se renseigner sur Manolas de la Roma.
Top-player Niveau : CFA
Oui pour moi Man Utd doit chopper un "défenseur relanceur" mais quand même dur sur l'homme. Hummels aurait été parfait mais bon..

Apres il y en a quelques un Marquinhos et Varane (sweet dreams).. Mais un gars comme Stones ferait parfaitement l'affaire..
Rooney est taillé pour le milieu de terrain, c'est clair, en jouant à la Gerrard plutôt qu'à la Scholes néanmoins.

Messi pourrait aussi se reconvertir plus bas sur le terrain quand il perdra de l'explosivité. Il a tout ce qu'il faut pour faire un excellent n°10.
Message posté par Top-player
Oui pour moi Man Utd doit chopper un "défenseur relanceur" mais quand même dur sur l'homme. Hummels aurait été parfait mais bon..

Apres il y en a quelques un Marquinhos et Varane (sweet dreams).. Mais un gars comme Stones ferait parfaitement l'affaire..


Varane vraiment ? A ses debut au real jaurais dis ouî mais j'en doute de plus en plus ... Il est fragile et faudrait qu'il muscle son jeu t'elle Robert Pires en 98 !! BIM !! Je préférais un pépé avec 3 ans de moins !!

Marquinhos je kifferais mais Paris ne le lâchera pas ...

Donc il reste Stones qu'on paiera hyper cher car il est anglais.
Message posté par jb_ache
Comme défenseur central sur le marché, si on considère qu'Hummels devrait aller au Bayern, il reste qui ?
Je pensais à Caceres qui en est fc, et MU doit se renseigner sur Manolas de la Roma.


Bah ouais c'est pour ça que je dis qu´ils ne sont pas légions ...
Caceres pourquoi pas, manolas je le connais que de nom je l'ai pas trop vu jouer pour être franc.
Sacré talent humoristique apparemment...
Message posté par badaboum
Rooney est taillé pour le milieu de terrain, c'est clair, en jouant à la Gerrard plutôt qu'à la Scholes néanmoins.

Messi pourrait aussi se reconvertir plus bas sur le terrain quand il perdra de l'explosivité. Il a tout ce qu'il faut pour faire un excellent n°10.


Il a tout sauf la vision et le sens du jeu quoi...

Sachant qu il n y a quasiment plus de 10 en Europe et que le Barça joue avec deux 8...

Toi aussi, tu apprends le foot sur Fifa et Téléfoot?
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Rooney un mix de Xavi/Gattuso/Scholes, je dis oui.
Un jour je ne sais plus quel réalisateur avait dit, dans un entretien à SoFoot papier, "je mets Rooney dans le top 20 mondial à tout les postes".
Je suis assez d'accord avec cette idée. Finalement il est tellement polyvalent que je vois pas un poste où il serait complètement HS.
Polyvalence qui l'a d'ailleurs empêché d'être le meilleur attaquant de sa génération.
Se rendre plus complet c'est affaiblir ses forces quelque part.
Jean-Michel Philosophe de Nancy, à vous les studios.
onlythetruth Niveau : DHR
Si Rooney joue au milieu c'est qu'en attaque il a un coup de moins bien et qu'à 20M€ par an tu es obligé de le titulariser
bîn perso, le voir jouer hier quasi demi-def m'a attristé... D'accord, il gère, distille de belle transversales tranquillou mais je n'ai pas l'impression qu'il se délecte sur le terrain. Il fait le taf rien de plus. Part rapport à l'aura qu'il avait en tant que 9 ou 9,5, il devient un joueur classique. je dis bof bof
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nantes déplume les Niçois
1k 21