En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Watford-Liverpool (3-0)

Watford enfonce Liverpool pour Noël

Tranquille septième de Premier League, Watford continue de surprendre et a giflé Liverpool avant Noël (3-0) cet après-midi. Un succès qui place les Hornets à un point de Manchester United.

Modififié

Watford FC 3-0 Liverpool FC

Buts : Ake (3e), Ighalo (15e, 85ee)

Il s'agite, sans cesse, et laisse la désagréable impression qu'il n'arrive pas à se faire comprendre. Pendant quatre-vingt-dix minutes cet après-midi, Jürgen Klopp est resté debout devant son banc sans jamais trouver la solution. Les semaines passent et se ressemblent pour le coach allemand de Liverpool. Une semaine après un nul inespéré à domicile contre West Bromwich Albion, les Reds ont cette fois implosé à Watford (3-0). Battus dans les duels, étouffés dans le pressing et techniquement défaillants, les hommes de Klopp enchaînent un quatrième match sans victoire et stagnent en milieu de tableau. Watford, de son côté, confirme avec un quatrième succès consécutif, qui le place à un point de Manchester United.

Bogdán, première glissante

Car face à lui cet après-midi, Jürgen Klopp a trouvé un adversaire dans tout ce qu'il déteste. Un Quique Sánchez Flores calme, parfois à la limite de l'insolence et à qui tout réussit avec Watford. D'entrée, l'Espagnol prend l'Allemand à son propre jeu : en le pressant très haut, l'étouffant à la conquête des deuxièmes ballons et en poussant les joueurs de Liverpool à la faute technique. Dans son habituel 4-2-3-1, Sánchez Flores coupe rapidement l'expression de Lucas et bloque toute liberté au trio offensif des Reds. La pression est immédiate et, sur le premier corner du match, Watford fait la différence sur une faute de main de Bogdán, remplaçant de dernière minute de Mignolet. Aké vient d'inscrire son premier but en Premier League, Vicarage Road explose, et Klopp claque sa première colère. Adam Bogdán, lui, vient de plonger en enfer avec toute sa défense.


Liverpool n'arrive pas à installer son jeu, bloqué dans toutes les transmissions par la paire Capoue-Watson, alors que derrière, les Reds cumulent les erreurs techniques. De retour après plus d'un mois d'absence, Mamadou Sakho est à la peine face à la puissance d'Odion Ighalo, alors que Škrtel balbutie aussi. Une faille qui va être exploitée au quart d'heure de jeu par Ighalo, vainqueur dans son duel avec le défenseur slovaque, et qui n'a plus qu'à croiser sa frappe au fond des filets. Škrtel se blesse sur l'action et oblige alors Klopp à changer son organisation à cinq minutes de la pause. Lucas est replacé aux côtés de Sakho, Origi entre devant. Liverpool cherche la solution, Jürgen Klopp aussi.

Deeney-Ighalo, l'autre couple star

Dès le retour des vestiaires, Sánchez Flores fait alors passer son équipe en résistance. Watford décide de laisser le ballon à Liverpool, d'attendre pour piquer en contre, tout en continuant le harcèlement au milieu. Reste que les Reds jouent sans génie, ne parviennent pas à inquiéter un Gomes plutôt tranquille, si ce n'est sur une petite tentative de Origi. Derrière, Mamadou Sakho continue de galérer pour sa reprise et est tout proche de tuer définitivement son équipe à l'heure de jeu en glissant devant Ighalo, obligeant Bodgan à un arrêt miracle devant le buteur nigérian. Liverpool peine face à la doublette Deeney-Ighalo, mais ne s'écroule pas totalement.

Les Reds décident alors de s'ouvrir un peu et de réveiller Gomes. Sur une première frappe d'Henderson d'abord, puis de Can. Klopp lance Benteke et Jordon Ibe. Une révolte qui sera finalement assez timide, Watford se contentant de gérer tranquillement la dernière demi-heure de la rencontre en contenant sans forcer des joueurs de Liverpool sans imagination et en plantant même un troisième but par Ighalo à quatre minutes de la fin du temps réglementaire. Sánchez Flores ajuste son trench, remet sa mèche et lève le poing, alors que Vicarage Road chante à la gloire de ses héros. Derrière ses lunettes, Jürgen Klopp, lui, se pose beaucoup de questions à quelques jours de recevoir Leicester, et va saluer tout le banc de Watford. Le travail est encore long sur les bords de la Mersey.


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7