1. //
  2. //
  3. // Nantes-Marseille

W. Dalmat : « Maintenant dans le vestiaire, ça tweete à trente minutes du match »

À trente-quatre ans, Wilfried Dalmat continue d'enfiler chaque semaine son maillot en CFA2. Le petit frère de Stéphane, formé chez les Canaris, avait planté son seul et unique pion en prêt à l'OM à la Beaujoire. Ce Nantes-Marseille est donc l'occasion de parler de ses choix de carrière, de l'ombre de son frère, de l'appel de Bernard Tapie, de ses acouphènes au Vélodrome, de la rancune d'Héctor Cúper, des plans foireux de l'ancien agent d'Eden Hazard, de son titre avec le Standard et du service militaire.

Modififié
Salut Wilfried. La forme ? Tu joues toujours au football à Bourges en CFA2, c'est bien ça ?
Oui, c'est ça. J'ai terminé la saison 2014-2015 avec le White Star, en deuxième division belge à Bruxelles et j'en ai eu ras le bol. La saison d'après, j'ai pris une année sabbatique, j'ai totalement arrêté le football, j'avais besoin de me ressourcer, de me retrouver en famille. Et en 2016, j'ai eu envie de reprendre le foot à un niveau correct, mais proche de là où j'habite. Moi, je suis à Tours et j'ai eu l'opportunité de signer à Bourges, à une centaine de kilomètres.

Pourquoi tu en as eu marre ?
Ça n'a pas été un bon choix de ma part de signer au White Star. Je n'ai pris quasi aucun plaisir. Pourtant, je suis un grand amoureux du foot, mais ça m'a fatigué un peu les méthodes de fonctionnement de ce club. J'ai du respect pour John Bico (manager du club et ancien agent d'Eden Hazard, ndlr) quand même, mais ça m'a fatigué, il y avait sept joueurs qui changeaient d'un match à l'autre, pas de stabilité dans le club. Tous les deux mois, un joueur qui était viré, un peu « maltraité » , il y avait des problèmes de paiement. Moi, il m'a toujours respecté, je n'ai eu aucun problème avec lui, mais de voir ce qui se passait dans le club, ça m'a sincèrement dégoûté du football.

« Bernard Tapie m'avait appelé début janvier. L'appel avait duré une minute. Il m'a dit : "Mon petit, on te veut à l'OM dans le couloir droit. Ton club est au courant, ton agent est d'accord." J'avais dix-neuf ans, donc bon, tu peux pas dire non. »

Si je te dis Nantes-Marseille, en revanche, j'imagine que c'est un super souvenir. Ton premier but en première division...
Bah ouais, j'ai vu ce but il n'y a pas longtemps avec mon fils. Je marque mon seul but à Marseille d'ailleurs. Un beau but face à Micka Landreau, ça reste un bon souvenir. Nantes, c'est mon club formateur. Là où tout a commencé, où je suis sorti professionnel, ça restera un peu le club de mon cœur. Marseille, j'étais jeune à l'époque, mais ça reste un excellent souvenir.

Vidéo

Quand tu intègres le groupe pro, il y avait une sacrée équipe nantaise à l'époque.
Il y avait une belle équipe, un excellent collectif, car ils venaient d'être champions. J'avais beaucoup aimé Stéphane Ziani, avec un petit gabarit, mais très technique. Il faisait partie des anciens, mais il était très cool et très sympa avec les jeunes. Nestor Fabbri aussi m'a marqué. Il était plus froid, mais il était minutieux dans son travail, très sérieux. En matière de professionnalisme, il m'a marqué dans son attitude à l'entraînement et les jours de match. Le mec, il prenait vraiment son job à cœur. C'est plus ce que l'on voit dans les nouvelles générations.


C'est plus à l'arrache aujourd'hui ?
Ouais. Peut-être pas dans les clubs de très très haut niveau, mais maintenant à l'entraînement les mecs arrivent à la dernière minute. Attention, il y en a toujours qui sont à l'écoute de leur corps et sérieux dans leur travail. Je parle autour de moi, il y a vraiment eu un changement de mentalité, dans l'approche de la préparation d'un entraînement ou d'un match par rapport à il y a quinze ans. Maintenant dans le vestiaire, ça tweete à trente minutes du match, ça snappe. Faut évoluer, vivre avec son temps, mais ça peut être dérangeant quand même.

« Je sortais de Nantes, le club familial où tout est propre, j'arrive à Marseille où des choses bizarres se passent dans le club. Je me suis dis : bienvenue à Marseille. »

T'es prêté à l'OM en même temps que Dimas Teixeira et d'Alberto Rivera. Comment tu débarques là-bas alors que ça fait six mois que t'es à Nantes dans le groupe pro ?
Bernard Tapie m'avait appelé début janvier. Ça fait bizarre quand on connaît Tapie. L'appel avait duré une minute. Il m'a dit : « Mon petit, on te veut à l'OM dans le couloir droit. Ton club est au courant, ton agent est d'accord. » J'avais dix-neuf ans, donc bon, tu peux pas dire non. J'ai accepté direct et deux jours après, j'étais à Marseille.

Tu as regretté ton choix ?
Non, pas du tout, car j'étais prêté sans option d'achat, je savais que Nantes voulait me récupérer. Marseille, ça ne peut pas se refuser, même si à l'époque, il y avait un va-et-vient de joueurs qui faisait que tout le monde pouvait signer à Marseille. Même si j'étais n'importe qui, je peux dire que j'ai porté le maillot de l'Olympique de Marseille. C'était un peu le bazar à l’époque, mais je ne regrette pas du tout, ça m'a permis de grandir.


En quoi c'était la zone ?
Il y avait une trentaine de joueurs à l'entraînement et une dizaine dans le loft sur le côté. Le jour où je suis allé signer dans les bureaux, j'ai assisté à une bagarre entre un agent et un dirigeant. Il y avait des conversations houleuses, car un joueur n'avait pas signé. Je sortais de Nantes, le club familial où tout est propre, j'arrive à Marseille où des choses bizarres se passent dans le club. Je me suis dis : bienvenue à Marseille.

Nantes et Marseille, ce sont deux très beaux publics aussi. Lequel t'a le plus marqué ?
Marseille, c'est la meilleure ambiance quand même. Je me souviens notamment d'un Marseille-PSG, un Classico au Vélodrome où c'était le feu. J'en ai même eu mal aux oreilles parce qu'il y avait des haut-parleurs branchés aux quatre coins du terrain. Je peux te dire que les oreilles aussi elles sifflaient. Ça reste mes meilleurs années au niveau de l'ambiance, avec aussi ce que j'ai connu en Belgique au Standard. On dit que c'est le petit Marseille. Le public nantais a toujours été présent, mais je remarque qu'ils sont plus chauds que ce qu'ils étaient il y a une dizaine d'années.

Après six mois à l'OM, tu reviens comme prévu à Nantes, puis tu repars à la trêve en deuxième division à Châteauroux. L'équipe rate la montée...
Ça a été le tournant de ma carrière. Je regrette d'avoir signé là-bas, d'avoir quitté Nantes et Ángel Marcos qui me faisait confiance. À l'époque, c'est vrai que je n'avais pas assez de recul et de maturité pour comprendre qu'il fallait être patient. J'étais la doublure de Frédéric Da Rocha. J'avais envie de jouer, de faire ma semaine d’entraînement et jouer un match. J'aime trop le football en fait. Jouer 15 minutes tous les week-ends même si je jouais en Ligue 1, voilà... Ça ne me convenait pas. Ça faisait un an et demi que j'étais pro et j'en voulais plus. Je pense que j'aurais dû terminer la saison à Nantes. L'avenir aurait pu être différent. Oui, c'est un regret.

« À Ordusport, j'ai retrouvé Héctor Cúper. Pour l'anecdote, il avait entraîné mon frère à l'Inter et sur la fin, ça s'était très mal passé entre eux »

Ensuite, en douze saisons, tu as enchaîné onze clubs dans sept championnats différents. Comme ton frère, tu as énormément bourlingué. Comment t'expliques ça ?
Oui, on a beaucoup changé de clubs. On peut l'expliquer par un concours de circonstances à chaque fois, on peut l'expliquer aussi par des mauvais choix. J'assume celui de Châteauroux parce que si je ne signe pas à la Berrichone, peut-être que je m'impose à Nantes, je fais quatre-cinq années chez les Canaris et puis je vais dans un club plus huppé et je fais trois, quatre clubs dans ma carrière. Quand tu commences à faire un mauvais choix dès le début, tu prends une mauvaise spirale. C'est comme ça...

T'es arrivé après ton grand frère. J'imagine que ce n'était pas facile pour toi. Tu restais le frangin de Stéphane en quelque sorte ?
Ça n'a pas été évident. D'un côté, j'étais très fier d'être le frère de Stéphane et d'être pro. De l'autre, plus je grandissais et plus je sentais qu'il y avait des regards tournés sur moi. Plus que sur mes coéquipiers par exemple. Stéphane quand j'ai signé pro, il était à l'Inter, il avait déjà joué au PSG, à Marseille, à Lens... C'était un des espoirs du football français, les gens s'attendaient à me voir faire des choses que Stéphane faisait sur un terrain, mais je n'ai pas eu ni son talent ni sa carrière. J'étais beaucoup moins fort que lui. Ça a été pesant, mais je me suis libéré quand je suis arrivé en Belgique, j'ai réussi à me faire un prénom.

Vidéo

Comme beaucoup de Français, tu as rebondi au Plat Pays. Tu as enfin réussi à faire des années pleines.
C'est en Belgique que je me suis épanoui, aussi bien dans ma vie professionnelle que dans ma vie personnelle. Ça reste une belle époque pour moi. À Mons et au Standard. À Liège, j'ai été champion. Ça ne vaut pas un championnat anglais, une Ligue 1 ou une Liga, mais ça reste quand même une belle fierté.

Tu t'es barré encore un peu sur un coup de tête.
Après le titre, on avait un deal. Si je m'imposais dans l'équipe, que je faisais une bonne saison, ils me proposaient un contrat. Après cette saison-là, je pars en vacances et après j'apprends que les autres (Defour, Jovanović, Witsel, Mbokani...) avaient signé un nouveau contrat. Je demande à étudier mon cas, on m'a demandé d'attendre six mois et je l'ai mal pris. Ces joueurs avaient une autre valeur marchande que moi, mais je pense que je méritais une prolongation de contrat. Ça m'avait un peu déçu de leur part.

En Turquie, tu as été coaché par un certain Héctor Cúper.
À Ordusport, oui. Pour l'anecdote, il avait entraîné mon frère à l'Inter et sur la fin, ça s'était très mal passé entre eux. Il ne voulait pas le faire jouer, mais le président et les supporters exigeaient qu'il joue. Il a été un peu forcé de l'aligner. Ça a créé un conflit entre les deux. Est-ce que c'est la raison pour laquelle je n'ai pas joué ? Je suppose que oui. Il a demandé à ce qu'on me prête...

Pendant ton année sabbatique, tu as joué en équipe de France militaire avec José Saez et Fabrice Abriel.
On m'a contacté comme j'étais sans club pour savoir si ça m'intéressait d'être réserviste pour la France, car ils partaient aux Jeux militaires en Corée du Sud. J'ai accepté et je suis allé au Centre national des sports de la Défense à Fontainebleau. J'ai été validé en tant que réserviste militaire pour la France. Ça reste une belle expérience d'avoir vécu comme un militaire avec les exigences qui vont avec.

Sur la discipline, l'ordre, tu as appris des trucs ? Ça t'aurait servi à l'aube de ta carrière ?
À respecter les horaires, tu as le petit déjeuner à 7 heures avec tous les militaires sportifs, j'ai appris à marcher au pas, il y avait la levée du drapeau le vendredi. C'est enrichissant humainement. Je suis partisan du service militaire, car ça forme un homme et ça apporte certaines valeurs, notamment de la rigueur et de la discipline, qui sont très importantes dans la vie de tous les jours et au niveau professionnel. Avant, il y avait le bataillon de Joinville, ça a dû servir à certains footballeurs dans l'exercice de leur métier.

Propos recueillis par Jacques Bensard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Strapontin21 Niveau : CFA2
Chacun sa route, chacun son chemin...
Il en aura vu du pays Wilfried
Ouais Wilfried, représente Joué les Tours, 37300 wesh.

Humm désolé, pardon.
HristoRomario Niveau : District
Sympa cette itw de W. Dalmat. Ca rappelle les sélections d Indre et Loire chez les gamins et les vieux derbys saint pierre / joue les tours. A l époque on aurait pourtant dit que Wilfried était plus doué que son frère aîné. Belle carrière Wilfried, bravo l artiste !
Ahalala...Je préfèrai son frère Stéphane Dalmat époque Rc Lens 1999...Cette bonne vieille D1...Nostalgique...
Qualitédecentre Niveau : District
Alala l'après titre de Nantes. J'étais gamin, je pensais que les Wilfried Dalmat, Fodil Hadjadj, Hassan Ahamada, Goran Rubil, Loïc Paillères, Milos Dimitrijevic et compagnie allaient devenir de bons joueurs. Et puis...

Dalmat junior a quand même fait une carrière correcte ceci dit.
Testeur de toboggan Niveau : DHR
L"après titre ou le début des emmerdes...
Les pti jeunes jeunes du centre qui ne s"imposent pas, l"arrivé de Serge "le véreux" Dassault et surtout le renvoi de Mr Denoueix.

Une lente agonie ensuite...
Qualitédecentre Niveau : District
Jean-Luc Gripond, Rudi Roussillon et Waldemar le sauveur, qui s'est gargarisé cette semaine au micro de l'ignoble Tallaron d'avoir donné un nouvel élan à la formation nantaise. José Arribas se retourne dans sa tombe.
C'est vrai qu'à part Toulalan et les recrues Yepes et Cetto qui se sont démarqués par la suite, le Nantes post-2001 c'était aussi des joueurs en mousse comme Jean-Hugues Ateba, Shiva N'Zigou, Yves Deroff, Pierre Aristouy, Djemba-Djemba et le grand clown Ariza Makukula !
3 réponses à ce commentaire.
Fab le rouche Niveau : District
Haaaaa de bon souvenir au standard, ca rappelle le dernier titre où il pistonnait le côté droit sans relâche avec camozzato quand je vois ke bordelais mnt je suis nostalgique :(
WALDI500
Vous avez raison/
<iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5alibo_wyciag-narciarski_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Et oui, y'a de quoi être nostalgique vu la bouse infâme qu'on se tape actuellement avec nos Rouches. C'est certain que ce flanc droit valait le détour: Camozzato est juste le dernier arrière droit valable qu'on a eu (autre chose que les immondes Opare, Milec, etc), il n'est jamais revenu à un niveau correct après l'agression de Sonck à Bruges. Et Wilfried, c'était l'explosivité quoi. Me souviens de grosses perfs contre Liverpool et à Anderlecht pour le test match aller.
Et sinon, est-ce que vous vous rappelez de l'été 96 quand le Standard éliminait le FC Nantes en demi-finale de la coupe Intertoto ?
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Oui, et on s'était fait tordre par Karlsrühe en finale...
4 réponses à ce commentaire.
supernabot Niveau : DHR
sympa de lire un footballeur vanter les merites du service militaire. J'ai pas l'impression que son grand frere aurait tenu le meme discours ceci dit
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16